Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2015 4 22 /01 /janvier /2015 16:21
Manifeste comparatif de la liberté d'expression libre
La liberté d'expression, oui, mais pour qui ? 
 
A S Leclerc qui caricature la ministre de la justice C Taubira, ça ne passe pas dans les médias, du coup, chez les consommateurs de ses médias non plus. Cette caricature parait-elle raciste ?
Certainement !  
Faut-il l'interdire ?
La justice a tranchée à priori et il me semble que cette personne a été condamnée pour cela : "Pour avoir partagée sur Facebook un photomontage concernant Christiane Taubira, cette ancienne candidate FN a d'abord été lynchée médiatiquement, puis lâchée par son parti. La voici désormais condamnée à 5 ans d'inéligibilité, 50 000 euros d'amende et 9 mois de prison ferme. En bonus, le Front National a lui aussi été condamné à 30 000 euros d'amende" (d'après source du net).
 

Suite à ses caricatures sur le prophète des musulmans "Mahomet", Charlie Hebdo a été mis en justice : 
 "l'Union des organisations islamiques de France, la Grande Mosquée de Paris et la ligue islamique mondiale engagent une procédure contre Charlie Hebdo pour injures publiques à l’égard d’un groupe de personne en raison de leur religion, pour la publication de deux des caricatures de Mahomet du journal Jyllands-Posten ainsi que la une dessinée par Cabu représentant « Mahomet débordé par les intégristes » déclarant que « c'est dur d'être aimé par des cons », titre repris par le documentaire de Daniel Leconte en 2008 diffusé en salle cette même année.

« Elles seront déboutées en première instance, puis en appel. La Cour d’appel juge néanmoins que le dessin qui représentait Mahomet portant une bombe dans son turban était, pris isolément, de nature à outrager les adeptes de cette religion (l’islam) (...) Mais les juges estiment que le contexte et les circonstances de sa publication dans le journal Charlie-Hebdo, apparaissent exclusifs de toute volonté délibérée d’offenser directement et gratuitement l’ensemble des musulmans et que les limites admissibles de la liberté d’expression n’ont donc pas été dépassées. »" (Source wikipedia).

Donc ici, pas de condamnation judiciaire. On peut toutefois noter que la justice admet qu'au moins une des caricatures publiées par le journal est "de nature à outrager les adeptes de cette religion (l’islam)" et que la publication des caricatures de Mahomet "
apparaissent exclusifs de toute volonté délibérée d’offenser directement et gratuitement l’ensemble des musulmans et que les limites admissibles de la liberté d’expression n’ont donc pas été dépassées." La justice admet donc que ces caricatures sont susceptibles d'offenser "indirectement" l'ensemble des musulmans, bien que la volonté délibérée de les offenser de la part de Charlie hebdo soit mise hors de cause. 

En effet, il s'avère que les caricatures de Charlie Hebdo ou diffusées par ce journal, soient considérées comme "racistes" par un grand nombre de personnes. De la même manière, les caricatures diffusées par A S Leclerc (bien que considérées par moi même comme bien moins fines, intelligentes et drôles), sont considérées comme racistes par un grand nombre de personnes. 

D'un côté, la justice condamne, de l'autre non. Deux poids, deux mesures ? 

Sur quoi se base la justice française pour définir de ce qui appartient à la liberté d'expression de ce qui doit être condamné comme raciste ? 

Personnellement, je suis bien plus friand des caricatures de Charlie Hebdo, que de celles de A S Leclerc, ce sont mes goûts, ils reflètent mes opinions. Il se trouve que je n'ai ni les goûts, ni les opinions des militants d’extrême droite comme A S Leclerc. Est-ce pour cela que je dois être heureux de la censure et de la condamnation de cette militante ? Je me pose sincèrement la question.

La liberté d'expression, au sens total du terme, devrait accepter l'expression des cons, des racistes, dans la mesure ou ces expressions n'équivalent pas à des incitations à la haine, ou à des appels à la violence. Dans le cas comparatif que j'évoque ici, il me semble que les caricatures de Charlie Hebdo, ne sont ni plus, ni moins racistes que celles publiées par A S Leclerc. Il se trouvent simplement que les deux caricatures n'abondent pas dans le même sens politique, mais qu'elles sont susceptibles de stigmatiser, une partie de la population, directement ou indirectement, finement ou non, en raison de son appartenance religieuse ou de ses origines. 

La question est alors, est-on pour la liberté d'expression, la même pour tous, qu'importe ses opinions politiques, ou pas ? (sachant que le fascisme est une opinion politique) 

Il me semble que beaucoup de personnes rendant hommage aux assassinés de Charlie Hebdo au nom de la liberté d'expression, ne sont en réalité, dans les faits, pas du tout en accord avec ce principe. Il est évident que les assassins et les détracteurs de ce journal ne le sont pas non plus. Mais en terme de liberté d'expression, si l'on considère cette notion comme objective et non subjective, il n'existe pas de "gentils" et de "méchants". 

Suis-je moi même pour ou contre la liberté d'expression ? 

Je n'ai jamais trop aimé entendre s'exprimer les fachos, les racistes, les connards. Cependant, ce monde comporte bon nombre de fachos, de racistes, de connards. Si je suis interdis d'expression, cela m'irrite, m'énerve, me révolte. J'imagine que cela peut être de même pour des personnes qui ont d'autres opinions susceptibles d'être exprimées que moi, par exemple, des personnes que je pourrais considérer comme des racistes, des fachos, des connards.

Comme j'aime bien m'exprimer et que pour l'instant, n'ayant pas une diffusion trop forte pour me frotter à une certaine censure, je suis encore libre de le faire, je dirais que je suis pour la liberté d'expression et qu'en vertu de cela, j’accepte en sacrifice, de me trouver confronter à l'expression de fachos, de racistes, de connards. 

 

Je rajoute ici ce commentaire à ce propos fourni par les réseaux sociaux, avec lequel je suis tout à fait en accord :

"La liberté d'expression est comme toute les libertés et tous les droits fondamentaux, elle est forcément limitée par les autres libertés et droits (ce qui me paraît tout à fait légitime) et par l'ordre public (ce qui est plus discutable). Quand tu traites quelqu'un de singe parce qu'il a la peau noire, c'est une attaque à la dignité humaine. Quand tu révèles des choses sur la vie privée des gens, c'est une attaque contre le droit à la vie privée. Je suis favorable à une liberté d'expression plus importante que celle qui existe en France aujourd'hui (parce qu'on ne contre efficacement les discours fumeux qu'en contre-argumentant, pas en punissant) mais une liberté d'expression totalement illimitée, ça ne peut pas exister. La lutte contre l'insulte, le mensonge, la diffamation, par exemple, me semblent être des limitations nécessaires. Mais bon, c'est loin d'être le cœur du discours de la vidéo..."

 

Je rajouterais à ce commentaire, que la liberté d'expression limitée par l'insulte, la violence, la diffamation parait me convenir. Le problème réside dans le fait que le jugement de ce qui est défini comme une insulte, ou non, sera très certainement fait de manière subjective. Dans le cas cité ici et sur le cas de ce qu'il se passe actuellement autour du thème de la liberté d'expression ou de la censure, il me semble que selon les opinions exprimées, les caricatures, satires, discours, ne soient pas traités de la même manière, tant au niveau médiatique, qu'au niveau du pouvoir politique. Il est difficile d'être parfait, mais il me semble bien qu'en la matière, notre système au pouvoir a tendance à faire preuve de mauvaise foi.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by GUSTAVSON's BLOG
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Gustavson 's Blog
  • Gustavson 's Blog
  • : Le Gustavson 's Blog, c'est la vision de Gustavson, auteur-compositeur, sur le monde qui nous entoure. Articles, chansons militanto graveleuses et bien plus encore voilà ce qui vous attend sur ce portail. Chaque jour des nouveautés et des impressions à chaud sur l'actualité de notre beau monde égalitariste... Revendicateur, contradicteur, héros de l'absurde ou simple curieux, soyez les bienvenus !
  • Contact

Recherche