Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2015 1 24 /08 /août /2015 23:49
Sources et analyses : toute la subjectivité d'un déguisement objectif.

Prenons des précautions avec les sources que nous citons et dont nous faisons référence à tout bout de champs. Prenons quelques distance sur les informations que l'ensemble médiatique nous dicte comme vrai, ainsi que sur les informations que nous dictent comme vrai leurs contradicteurs. 

 
Certains diront que rien ne vaut le voyage par soi même, pour se faire une opinion plus réelle de ce qu'on nous raconte sur un pays lointain, par exemple. 
C'est vrai, rien de tel pour parler à des gens qui sont sur place, qui vivent sur place, qui subissent les choses se passant sur place et qui auront leur point de vue subjectif sur place, point de vue issue de leurs opinions personnelles, souvent inhérentes au groupe social ou économique auquel les personnes qu'on aura interrogé sur place appartiennent.
 

 Bref, tant que l'on ne pourra pas interroger soi-même tous les membre d'une population subissant un événement dans un pays lointain, aller sur place n'améliorera pas forcément toute la subjectivité des informations que l'on aura ainsi obtenu. Mais même en finissant par admettre qu'une telle chose était possible, comment ne pas penser que certaines personnes nous présentent, consciemment ou inconsciemment, des informations erronées, incomplètes, fausses.  De plus, lorsque l'on pense que l'on arrive même pas à rester objectif envers soi même, comment demander une telle chose à notre analyse personnelle d'informations collectées auprès d'autres personnes, qui elles non-plus ne sont pas très objectives; l'humain étant loin d'être un robot, au grand désespoir de certain dont je fais évidemment parti, 

 
Alors on aura beau faire le tri le plus sincère qui soit, on finira fatalement par incorporer de belles grosses conneries et faussetés à nos discours, écrits, opinions, pensées. 
 
Que faire ? Se taire ? 
 
Et bien non, car bon nombre d'entre nous, moi compris, semblons prédestinés à l'étalage permanent de nos erreurs, manque de bon sens, médiocrité...Et paradoxalement, dans cet océan de merde, quelques petites écumes dignes d'un plus grand intérêt surnageront. 
 
Il s'agit donc pour les analystes en herbe de s'armer de leur passoire magique et d'écumer les millions de kilomètres carré d'océan de papier, d'internet, de paroles, afin de trouver les petites miettes qui feront avancer leur réflexion sur tel ou tel sujet. 
 
Ceci pourrait avoir l'air un tout petit peu chiant, frustrant et peu gratifiant. Il s'agit cependant d'accepter que les normes de frustration, ou de gratification ne sont pas les mêmes chez tout le monde. Chercher l'écume pourra donc en amuser certain, de la même façon que certains s'amusent à chercher des solutions à des équations semblant insolubles, durant des journées, des mois, voir une vie entière. Finalement, si la science à ses geeks, l'analyse politique devrait avoir les siens. 
 
L'analyse politique est un terme généraliste. Ce terme pourrait symboliser la confrontation d'un système de pouvoir et des événements qui nous sont, nous tombent, ou sembleront bientôt nous tomber sur la gueule,  à nos petites connaissances, littéraires, philosophiques, économiques, sociologiques, scientifiques et surtout en ce moment, psychologiques et théologiques. 
 
L'analyse politique, j'en fais mon affaire ! D'autres me diront que je fais autre chose, de la merde souvent...Là encore, il conviendra d'accepter que les limites de l'analyse politique, ou la définition de terme en général, divergent au sein d'une population de mammifères tendant vers une scientisation des matières humaines (littérature, histoire, philosophie...), sans jamais arriver vraiment à rendre tout ceci réellement logique. Tout ceci n'est pas si grave, tant qu'on accepte ceci, que l'on se rend compte de notre rationalité toute perfectible. Nier cela change l'étude en foi et la science en religion...Et là, j'en appelle à votre foi envers mes affirmations; "croyez-moi, de la religion qui ne dit pas son nom, on en bouffe et on en bouffe". 
 
Ce petit interlude se veut être une sorte de mise en garde préalable aux analyses qui suivront. Ces analyses sont toutes personnelles, mais se font à la lumière de sources qui me sont tombées dessus, ou que j'ai recherché. Ces sources, je ne les invente pas, ma créativité personnelle ressortira de ce que j'en fais. Le résultat de ceci sera alors interprété par vous et vous pourrez alors juger si tout ceci est digne de votre intérêt. Gardez dans un petit coin de votre tête que tout est subjectif, sauf peut-être la vérité, la seule, l'unique, l'invérifiable. 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by GUSTAVSON's BLOG - dans Spécial artistes à la con
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Gustavson 's Blog
  • Gustavson 's Blog
  • : Le Gustavson 's Blog, c'est la vision de Gustavson, auteur-compositeur, sur le monde qui nous entoure. Articles, chansons militanto graveleuses et bien plus encore voilà ce qui vous attend sur ce portail. Chaque jour des nouveautés et des impressions à chaud sur l'actualité de notre beau monde égalitariste... Revendicateur, contradicteur, héros de l'absurde ou simple curieux, soyez les bienvenus !
  • Contact

Recherche