Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2015 1 07 /09 /septembre /2015 12:39
Les enfants morts : on les préfère en photo qu'en pension !

Je suis Charlie, je suis Aylan et franchement, si j'étais un marteau, je vous claquerais bien les gencives, pour que vous puissiez bien fermer votre gueule et vous occuper de votre petite vie de merde comme d'habitude, en pensant à votre petite gueule, comme d'habitude, avec vos petits problèmes de merde qui prennent toute la place, votre place, la seule vrai place de votre petit monde, encadrant bien votre petit nombril, comme on vous l'a bien appris.

Rajouter un marteau qui vous claque les gencives dans cet habituel cheminement, c'est juste pour rendre votre petit décor un tout petit peu plus artistique et peut-être aussi pour que vous connaissiez enfin le vrai goût du sang, histoire de vous faire une petite expérience de la vrai vie que subissent la plus part des gens qui ne sont pas vous, et qui ne vivent pas dans ce pays de merde merveilleuse qui est la France.

La France, la belle France, qui contribue très fortement à ce que des gens se prennent quotidiennement des coups de marteaux dans les gencives, plus souvent des rafales issues d'armes en provenance de votre bon pays, armes au services de gros dictateurs décérébrés en contrat avec les grands magnats français de l'économie et de la finance, histoire de se faire du blé sur les matières premières extraites à un coût modique, sur le dos, le sang et les larmes de populations entières qui auront par pure égoïsme et esprit d'invasion colonisatrice, l'idée de venir voir si en France l'herbe est plus verte. 

 
Oui, d'habitude, vous vous foutez bien de tout ce petit mécanisme puisque l'important, c'est bien votre petite vie confortable. Votre petite vie confortable à l'abri du sang, des guerres, des cruautés et aux quatre vents des petites infos qu'on vous sert pour bien vous expliquer comment ça marche le monde.  Alors vous voterez, travaillerez, la fermerez, sauf quand on vous dira qu'il faut vous offusquer. Ainsi, vous n'aurez pas trop à réfléchir, sauf...Non, ne pas trop réfléchir ça ira, d'autres s'en chargent pour vous ! 
 
Après "je suis Charlie", les médias, donc les politiques, donc les directeurs généraux de ce petit système ont donc décidé que vous étiez "Aylan". On vous donnera certainement un autre prénom dans six mois, puisque c'est ainsi qu'en ce moment la mode va. 
 
L'histoire commence comme ceci : des flux d'immigrés pour raisons économiques, de conflits, de guerres, arrivent par centaines, par milliers vers la sainte Europe chrétienne qui n'a pas vocation à accueillir toute la misère du monde...Par contre la richesse et les matières première, accompagnés le cas échéant, des bons immigrés, ingénieurs, enfants de cadres dirigeants africains, qui pourront ensuite semer la bonne parole de la Françafrique une fois rentré au pays, peut-être un peu plus.... L'accueil des bons immigrés, oui, mais certainement pas, ou plus (ça passait mieux dans les années 1960/1970, lorsqu'il fallait remplir les zones de productions des usines), les petites gens qui arrivent par bateaux pourris, pour aller vivre une vie de misère en Europe. Le plus drôle, c'est qu'ils semblent préférer la vie de misère que leur proposera l'Europe, que celle qu'ils vivent déjà chez eux...Ça doit donc être très sympa chez eux et comme la richesse de l'Europe s'est beaucoup faite sur l’exploitation de l'Afrique, on pourrait penser que nous ne sommes pas totalement étranger au phénomène migratoire... 
 
Cela fait bien des années que de pauvres gens arrivent sur des embarcations pourries pour tenter leur chance en Europe, là ou se trouve la thune. Ceci se faisait sans que cela ne touche l'opinion publique plus que ça, mis à part certains techniciens et idéologues de la haine et des cloisonnements entre les populations, ainsi que de leurs quelques millions de suiveurs invétérés. 
Mais après un bon petit électrochoc bien relayé par les masses médias, tout le monde peut devenir, "Aylan" et se sent tout à coup, concerné par le sort de milliers de personnes dont ils se foutait avant de voir une photo d'enfant mort au JT. 
 
Donc, après avoir tué des journalistes, "mon dieu, mon dieu, en France, pays des droits de l'homme, près de chez nous ! ...Alors que dans le monde, jamais les journalistes ils meurent et que si ils mourraient assassinés, on s'indignerait à chaque fois et on irait manifester dans les rues pour dire comme on est colère ! "; on a retrouvé un enfant rejeté par la mer sur une plage européenne, près de chez nous, alors que "jamais un seul enfant n'est mort dans les bateaux pourris qui traversent la méditerranée depuis des années". 
 
Là encore, on peut dire merci aux masses médias, qui ont jugé que c'était le moment pour la populace de s'indigner, parce que là quand même, ils avaient trouvé une bonne photo qui ferait de l'audience et que leurs amis politiques profiterons certainement de l'occupation générale à s"indigner, pour faire passer de vieilles lois liberticides en douce. ( souvenons nous de la loi sur le renseignement qui a été votée à l'époque de "Charlie"). Et puis ça tombe pas mal au moment ou il y avait une petite crise des marchés boursiers, ça détourne l'attention, bon timing ! 
 
Bref, les gens s'en foutent, jusqu'à ce qu'on les sonnent et que d'un coup, ils se transforment en apologistes de la défense de la liberté d'expression, ou de la solidarité internationale. Ils deviennent tous "Charlie", "Aylan', font de la récupération d'images émotionnelles au profit du masque d'éveil, de conscience des choses et du monde qui les entoure, dont ils semblent être friands de se parer à toute occasion qui se présente. Et vla qu'on fera de la surenchère émotionnelle, qu'on rivalisera de statuts Facebook pour dire comme ce monde est injuste et comme un enfant mort sur la plage, c'est bien plus triste quand on l'a en photo devant soi. Ils se mettront peut-être même à clamer qu'ils sont près à accueillir des immigrés chez eux et blabla et blabla. Si ça se trouve, ils iront faire des manifs en se prenant en "Selfi" et ça leur fera la semaine...
 
Enfin, on leur trouvera une autre info croustillante et ils se remettront à s'en foutre comme avant, les enfants continueront à mourir par leur faute, mais sans photo intéressante, cela ne vaudra pas grand chose. 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by GUSTAVSON's BLOG - dans Articles société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Gustavson 's Blog
  • Gustavson 's Blog
  • : Le Gustavson 's Blog, c'est la vision de Gustavson, auteur-compositeur, sur le monde qui nous entoure. Articles, chansons militanto graveleuses et bien plus encore voilà ce qui vous attend sur ce portail. Chaque jour des nouveautés et des impressions à chaud sur l'actualité de notre beau monde égalitariste... Revendicateur, contradicteur, héros de l'absurde ou simple curieux, soyez les bienvenus !
  • Contact

Recherche