Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2016 5 04 /03 /mars /2016 10:31

Ou quand la misère rapporte !

Ils sont indépendants, ils ont des utopies plein la tête, ils veulent changer le système de l'intérieur et se lancent à corps perdu dans l'économie sociale et solidaire (ESS). Les exclus du système vont être remis sur les railles, grâce à ces nouveaux entrepreneurs qui n'auront de cesse de ne laisser personne au bord du chemin, du moins, personne qui ne sera à la portée de leurs petits bras, portée qui grandira peut-être, pensent-ils parfois...A leur modeste échelle, ils sauvent le monde des petits, des modestes, des exclus, des précaires, des handicapés, en les embauchant...En les embauchant sous les contrats les plus précaires qui existent, mais c'était ça ou rien, la réinsertion en notre merveilleux monde d'exploitation reste la priorité... En les embauchant à faire des travaux qui sauront, faute d'enrichir leur portefeuille, enrichir leurs esprits, en faisant de multiples travaux plus  intéressants les uns que les autres..Ils porteront des caisses, feront de la manutention, plieront des feuilles en trois pour qu'elles rentrent dans des enveloppes et parfois même, pour les plus chanceux, fabriqueront des petits objets revendus la peau du cul à des bobos, au nom de la solidarité. Evidemment, pour faire ses travaux de merde, l'employé en réinsertion lui ne touchera qu'une misère, mais c'était ça, ou rien, la réinsertion passe avant tout ! 

Et pendant ce temps, le patron solidaire tisse sa toile, se fait des contacts, vis de son activité dont la rentabilité proviens de la plus-value issue de la marque "solidarité", ainsi que du coût moindre d'une main d'oeuvre peu chère, voire gratuite lorsqu'il s'agit d'armées de bénévoles. Ces derniers, le cœur sur la main, seront à leur tour solidaires de l'avancement de la situation professionnelle de celui qui aura su trouver un bon filon au pays de la misère et de la solidarité. 
 
Une fois son activité assise au sein de l'économie sociale et solidaire, les partenariats et les contacts pérennisés, sa compétence de gérant et de communicant prouvée et diffusée, le patron solidaire pourra vaquer à sa guise au sein du monde l'économie moins sociale et moins solidaire. A grand coups de contrats de merde effectués par des précaires, de bénévolat en veux-tu en voilà pour un bénéfice optimum, ce nouvel entrepreneur s'envolera vers d'autres cieux en gardant avec lui, la publicité de l'image sociale et solidaire qu'il se sera faite. Quant aux gens qu'il laissera derrière lui, ils continueront à patauger dans la même vie. Les exclus continueront à l'être, les bénévoles chercheront d'autres bonnes âmes à qui rendre service durant leur temps libre, parce qu'à priori, ils aiment ça. Le patron solidaire se sera fait sa place à moindre coût, en pensant même parfois avoir rendu service à d'autres personnes qu'à lui même. 
 

Si vous voulez les remercier quand même, une suggestion...

Partager cet article

Repost 0
Published by GUSTAVSON's BLOG - dans Vidéo
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Gustavson 's Blog
  • Gustavson 's Blog
  • : Le Gustavson 's Blog, c'est la vision de Gustavson, auteur-compositeur, sur le monde qui nous entoure. Articles, chansons militanto graveleuses et bien plus encore voilà ce qui vous attend sur ce portail. Chaque jour des nouveautés et des impressions à chaud sur l'actualité de notre beau monde égalitariste... Revendicateur, contradicteur, héros de l'absurde ou simple curieux, soyez les bienvenus !
  • Contact

Recherche