Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2016 4 10 /03 /mars /2016 10:19

III CASTE DOMINANTE

 

Riche, une aspiration ?

 

« Nouveau riche » : la chanson : http://www.youtube.com/watch?v=vPg4AOjy8P4

En notre bas monde, les fléaux sont légions...Il y a la peste, le Sida, le Parti Socialiste et le pire de tous, les nouveaux riches.

Un nouveau riche, c'est comme un riche, en pire. Un nouveau riche, c'est un riche qui doit prouver sa valeur, au pays merveilleux des voleurs de la part des autres. Un nouveau riche, c'est un riche encore plus imbuvable. Un nouveau riche, c'est presque un appel au meurtre...

Voyons ici l'exemple de ce cher Gustave, pouilleux précaire de son état, la conscience d'une huitre et l'intelligence d'une loutre (désolé pour les loutres...). Gustave est loin d'être privilégié par le système, c'est un précaire, il se nourri des OGM des supermarchés discount, regarde TF1 et ne voit pas plus loin que tout ceci. Son seul rêve est de devenir aussi abjecte que les modèles qu'on lui donne à gober, alors il se dit, pourquoi pas lui !

Si demain, c'était lui, si demain, il avait de quoi payer sa facture de chauffage, si demain il pouvait manger bio, si demain les fins de mois n'étaient pas synonyme de la faim qui vient, si demain, il était riche comme ceux qui font qu'il est pauvre...

Et pendant ce temps là…

 

Etre privilégié : une banalité pour ceux qui le sont.

 

« Petit bourgeois » : la chanson : http://www.youtube.com/watch?v=J9DoDDe0mcQ

Le petit bourgeois est un être à part de la société, contrairement à ce que lui même pourrait penser de lui même.

En effet, le petit bourgeois a cette capacité à jouir de multiples privilèges inhérents à sa condition de naissance, sans même soupçonner le fait qu'il jouisse d'une condition privilégiée. En effet, ne côtoyant que trop rarement de près, des personnes vivant dans d'autres conditions que lui, il lui est difficile de se projeter dans quelques comparaisons sociologiques.

Ainsi, le petit bourgeois estime souvent appartenir à une "classe moyenne", puisque la plupart des gens autour de lui font aussi des études, vont au ski, voyagent ou prennent l'avion régulièrement et ont la liberté d'accorder une partie de leur temps à quelques loisirs ou moments de détente bien mérités. L'informer que 95 % de la population mondiale n'a jamais pris l'avion, n'est pas connecté à Internet sur son I-Phone et que le ski est trop cher pour la plupart des gens, même en France, est de ce fait une chose qui l'étonne fort.

Dans des cas extrêmement rares, (au moins aussi rares que les cas où un enfant d'ouvrier réussit des études de commerce international en ayant trouvé le moyen de les financer) le petit bourgeois prend du recul sur son positionnement social et tente de se sortir de la condition à laquelle il a été assigné, comme tout le monde, depuis sa naissance. Celui-là, aura d'autant plus de chance d'échapper à un éventuel coup de tronçonneuse asséné par un peuple quelque peu irrité par une condition d'esclave que les petits bourgeois de la classe moyenne ont su si passivement cautionner et banaliser. (Ceci évidemment n’étant possible qu’en cas de révolte suite à une mauvaise gestion de cheptel humains de la part de quelques fermiers latifundiaires en culture intensivement extensive).

 

Elites « forever » :

 

Petits conseils pour nos élites qui veulent que le système se maintienne en place. 

Parce que vous ne saviez pas ? Le monde est fait pour maintenir les choses en état, pas pour que les choses évoluent, changent ou, folie, s'améliorent. Il se trouve que le hasard et surtout la mainmise d'une certaine caste sur le bon fonctionnement des choses dans leur globalité, n’ayant aucun intérêt à ce que les choses changent, font que socialement, le monde se maintien en bon ordre...Mettez vous un peu à leur place, ils sont déjà au max, leurs compteurs privilèges sont au top, pourquoi changer ? En plus ce sont eux qui décident alors si vous n'êtes pas content, vous n'avez qu'a décider vous même...Ah non, vous ne pouvez pas ? Toutes mes excuses... ! Vous ne pouvez pas puisqu'on a bien su vous placer en position de dépendance, on a bien su vous convaincre que vous seriez incapables de vous débrouiller seul, sans personne pour décider pour vous. Il faut quelqu'un pour décider, pour vous guider, un führer, un dieu, un président de la république, un marché économique mené par une économie rationnelle, qui est la seule qui puisse exister pour des siècles et des siècles, amen...

Elles sont quand même balaises ces élites sociales, on ne peut pas leur enlever ça, quelle performance !

Elles ont réussi à vous faire croire que des banques qui jouent au casino avec vos économies, les budgets des états…Que des marchés boursiers qui paniquent à la moindre rumeur en vendant des actions en masse de peur que tous les autres traders en ai eu l'idée avant, c'est rationnel. Mais les élites ne sont pas les seules à féliciter ! Rien n'aurait été possible sans une grande majorité de gros plouks pour croire à tout ça. Alors ou est la poule, ou est l'œuf, sont-ce les élites qui ont crée les plouks, ou les plouks les élites ? 

La machine est bien huilée dans tous les cas, bien huilée depuis longtemps et pourtant...Pourtant, il n'est pas certain que les choses restent en l'état. Pourquoi ?

Les symboles sont important, les hauts revenus en sont, les paradis fiscaux en sont d'autres et que dire des paradis sociaux. Toutes les élites sont issues des élites et il se trouve toujours quelques exceptions à la règle servant comme publicité de pseudo mobilité sociale pour les autres. Ca s'appelle les nouveaux riches qu’on a évoqués précédemment. Ils sont peu, mais il y en a et ils doivent faire leur preuve. Du coup, ont les entend beaucoup, leurs discours sont souvent odieux et c’est bien normal, puisqu’ ils doivent faire de la surenchère pour être accepté dans leur nouvelle famille. Leurs enfants naîtront le cul dans la soie, cette situation privilégiée sera alors banale pour eux, ils ne s'en rendront même pas compte, ils n'auront donc plus à devoir s'en justifier et ils trouveraient cela étrange qu'on leur demande de le faire...Qu'importe les morts de faim, la misère ambiante, ils ne la verront pas, ils ne verront que leur entourage, riche comme eux.  Outre les nouveaux riches ayant tendance à montrer leur situation nouvelle de façon ostensible et donc, énervante, le fait est que plus on s’habitue à sa situation, plus elle nous semble assise et inéluctable. Ceci marche tant pour les situations de privilégiés, que pour celles des miséreux, mais pas toujours aux mêmes moments, avec la même intensité, de façon parallèles ou symétriques. L’accroissement de ce sentiment d’inéluctabilité de sa situation peut donc avec le temps peut générer rancunes et incompréhensions entre personnes ne bénéficiant pas du même statut social.

Les symboles d’inégalité et d’injustices augmentent d’autant. Ces symboles sont hélas de plus en plus visibles, de plus en plus flagrants. La situation actuelle ressemble un peu aux années 1780 en France, avec des élites déconnectées des réalités et un fossé qui se creuse de plus en plus entre elles et une population dont la misère et la précarité augmente fortement. 

Souvent, l'homme, dont les élites font parti, se voit entrainé par son narcissisme, sa soif d'avoir plus, toujours plus, ses habitudes de privilégiés qu’il lui parait intolérable de rogner un temps soit peu. Par les temps qui courent, la caste privilégiée a tendance à aller de plus en plus loin en cela, car sans contre pouvoir réel. Il conviendrait qu’ils y aillent un peu plus molo pour ne pas mettre à mal la mainmise de cette classe bourgeoise sur le monde. Celle-ci s'est construite peu à peu depuis l'avènement de la corporation des marchands au bas moyen-âge (la chute du féodalisme, de la monarchie, la révolution industrielle, le taylorisme, les guerres mondiales, l'abandon de l'étalon or, les théories néolibérales admises comme règles de l'économie mondiale, la fin de la guerre froide, la globalisation économique...)...Ca fait si longtemps, ça serait dommage de tout gâcher ! 


A trop jouer avec leurs joujoux, les élites vont finir par les casser, car si leurs abus ne rencontrent pas encore de contre pouvoir, plus elles iront loin dans leurs abus, plus elles risquent d'en rencontrer...Le contre pouvoir ne sera pas forcément humain, la planète pourra aisément se charger de la vengeance...A force de polluer pour du profit, c'est sûr qu'il pourrait y avoir des conséquences fâcheuses rapidement, pour les élites, les autres, même les renards qui les pauvres, n'ont rien à voir avec ça...

La solution, le genre de solution à appliquer pour calmer un peu le jeu, que tout le monde se détende et que les moutons continuent à être bien gardés, c'est le genre de méthode François hollande, c'est à dire, faire genre que ça change, donner un peu de susucre à manger au peuple...Il faudrait que cela se passe comme ça en Europe ces prochains temps. Les cures d'austérités sont un peu passées de mode. A force, les dirigeants européens ont réussi à révolter les grecs, les portugais, les espagnols, les italiens ne vont peut-être pas tarder...Rassurez-vous, la planète entière pourra se révolter avant que ces cons de français le fassent, on est plus en 1789 !

En France, après « l’espoir » François Hollande (et oui, il y en a qui y ont cru…), le néolibéralisme reprend de plus belle et même avant les présidentielles suivantes, sous l’égide ceux qui ont osé se faire élire en se disant socialistes. Plus que jamais, ils ont rétablis les politiques d’austérité, on remit en cause le droit du travail, on donné la légion d’honneur à des criminels sous couvert de contrats commerciaux…La suite, quelques crises financières pour justifier la précarisation de la population, l'abaissement de ses marges de manœuvres des masses, la remise en cause de plus en plus de droits restant encore à la population ..Et ensuite il y aura des guerres, des gens qui crèvent de faim, des séries américaines sur TF1 et de nouveau réacteurs EPR..Enfin, tout comme avant quoi ! 

Voilà, amis élites et élitistes, c'est le moment de faire un petit peu gaffe. N’allez pas trop vite en besogne, une domination ça se ménage si on veut qu’elle perdure.  Stoppez les abus un moment, lâchez du leste, ne gâchez pas un modèle social à notre service, si lent et si dure à obtenir.  Il est temps de faire le dos rond, de calmer la populace ! Après avoir même réussi à faire se fâcher les européens, des annonces pour refaire de la croissance, du Keynes, de la sociale démocratie seraient de bon aloi. Apaisez les choses maintenant, pour mieux abuser plus tard ! 

 

Préservons notre élite sociale !

 

On peut se poser des questions sur le monde dans lequel on vit et sur la façon dont il fonctionne. Oui, on peut ! 
 

Le monde dans lequel on vit fonctionne de la façon dont il fonctionne, on peut l'apprécier ou pas, apprécier ce fonctionnement sur certains sujets et moins sur d'autres. On peut également interpréter sa façon de fonctionner de différentes manières. Selon qui l'on est, ses opinions, sa propre façon de fonctionner, ce qu'il est possible d'observer pour la personne se lançant dans ce genre d'interprétation, les avis sur le fonctionnement du monde divergeront. On peut aussi se tromper, mentir, s'arranger avec les faits. Ça en fait des choses finalement, des interprétations en tout genre à formuler. 

En admettant ceci, lorsque les avis et interprétations sur le fonctionnement du monde sont rares, voir absents, cela peut paraître étrange.  Lorsqu'on estime comme plutôt naturel à l'être humain,  l'observation et la tentative de compréhension de son environnement, voir des questionnements paraissant naturels se faisant de façon si rare, peut paraître moins naturel. De la même manière, lorsque les rares avis semblent correspondre quasiment en touts points tendant à une certaine unanimité, cela peut également laisser suspicieux. 

Peu d'avis, peu d'interprétations et des théories officielles sur le fonctionnement du monde peu variées et admises unanimement au sein d'une population subissant ce fonctionnement, cela ressemble à du dogme, de la croyance, de la foi et non à un raisonnement rationnel qui aurait amené à penser telle ou telle chose. C'est comme ça, le pouvoir le dit, il n'y a pas à y réfléchir, il n'y a pas à interpréter et on fera tout notre possible pour que vous passe cette envie de comprendre le monde dans lequel vous vivez. 

 

Pourquoi donc ?

 

Peut-être que le pouvoir admet que l'individu renseigné ne se satisfasse pas de la compréhension qu'il aurait de sa condition au sein du fonctionnement du monde dans lequel il vit. Peut-être que le pouvoir admet que si l'individu se rend compte qu'il est pris pour un couillon, un esclave, de la chair à canon, de la chair à produire, il ne serai pas très content et en se satisferai pas de cette situation donnée. Le pouvoir compte donc sur une certaine ignorance généralisée, pour fonctionner à sa guise sans évidemment informer de ce fonctionnement la plupart de ceux qui le subissent. 

Les ignorants ne se satisfaisant pas du simple fait d'ignorer, il s'agit alors pour le pouvoir de leur faire admettre qu'ils savent, sans qu'il ne sache grand chose. On donne alors des bribes d'information, on crée des formules vitrines, des avis faussement demandés, des contres-pouvoirs sans pouvoir d'action, des votes pseudos démocratiques. On fabrique des exceptions de réussites économiques, de mobilité sociale, d'ouverture culturelle et on focalise l'esprit des gens sur ses exceptions, comme sur ces formules vitrines. En cas de brebis qui aurait l'audace de s'égarer loin du troupeau, on pourra toujours agiter le spectre des peurs multiples, le chômage, l'insécurité, le terrorisme...Donnant à la populace une envie de ne pas trop bouger, de ne pas trop dévier de son sort, car autre part, on lui suggère bien que ça serait pire.

Dans quel but ? Pourquoi et pour qui ? 


En France, tout est organisé pour la préservation de l'élite sociale, par l'élite sociale. 

L'élite intellectuelle est par exemple bridée par cette élite sociale. Oui, il y a des gens qui sont plus doués que d'autres en science, littérature, logique....Cela peut être du à plusieurs choses, dons naturels, héritage familial, ou exceptionnellement du à d'autres facteurs.  L'élite sociale décide de qui existe dans son monde, qui on publie, qui à raison, en fonction de ses intérêt,  suivant la logique de leur ego de classe, souvent éloigné de toutes choses rationnelles inhérentes à la science. L’ego, la fierté, la passion de soi et des siens, sont ici guides de décision...Il parait peut évident que cela soit le chemin le plus cours vers le progrès. 
 
En vérité, en France, nous vivons dans une société conservatrice, guidée par une classe sociale qui oriente les décisions dans tous les domaines, en fonction de ce que cela pérennise son pouvoir. On constate donc ici une certaine objetisation de l'état au service d'un groupe. Tout ce qui est sous contrôle de l'état, a pour objet d'être utilisé, d’être au service de cette élite sociale dirigeante. 
 
Hélas, le monde bouge et cette élite sociale semble avoir de plus en plus de difficulté à s’adapter, à adapter son pouvoir, son contrôle par l'outil état, de la population vivant sur son territoire. Internet est un outil incontrôlé qui permet de diffuser un grand nombre de théories sur le fonctionnement du monde qui nous entoure, à la disposition de la masse ignorante. Ces théories recevables ou non, ont la faculté de permettre le questionnement. Les anciens médias comme la télé et les journaux, appartenant à l'élite sociale étaient facilement contrôlé et contrôlables. La fuite de l'information non-contrôlée est un des vecteur de l'augmentation du manque de prise de l'élite sociale sur son peuple outil. Le contrôle d'internet par les élites sociales parait donc être un enjeu essentiel de leur conservation du pouvoir, but du fonctionnement actuel du monde qui nous entoure. Toute révolution commence par la prise en main par les révolutionnaires, des moyens de communication. Ensuite arrivent les outils de coercition comme la police et l'armée et enfin les moyens de contrôle de la production et de la distribution alimentaire. Tout ceci peut commencer par Internet, mais le régime en place peut aussi réussir à contrôler le net par l'intermédiaire des moyens de coercition dont il dispose. 
 
Alors on verra bien ce qui se passe, sachant que neuf fois sur dix, ce sont ceux qui disposent des plus gros moyens qui gagnent. Vous poserez-vous des questions sur le fonctionnement du monde qui vous entoure d'ici là. Il y a peu de chance, mais rien n'est certain, alors on verra bien.  

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Gustavson 's Blog
  • Gustavson 's Blog
  • : Le Gustavson 's Blog, c'est la vision de Gustavson, auteur-compositeur, sur le monde qui nous entoure. Articles, chansons militanto graveleuses et bien plus encore voilà ce qui vous attend sur ce portail. Chaque jour des nouveautés et des impressions à chaud sur l'actualité de notre beau monde égalitariste... Revendicateur, contradicteur, héros de l'absurde ou simple curieux, soyez les bienvenus !
  • Contact

Recherche