Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2016 4 07 /04 /avril /2016 10:11

6 : Fin de vie

 

Comme toutes choses, la vie à une fin. Avant cette fin, les choses se sont plus ou moins bien passé, mais cette fin approchant, les choses, à l’image de son corps vieillissant, tendent à se détériorer.

 

« On ira tous en Gériatrie » : la chanson : http://www.youtube.com/watch?v=u040B47Vx4w

..Et en live ! http://www.youtube.com/watch?v=_n0WyrahEoQ

Après une dure vie de labeur à avoir usé muscles et tendons pour enrichir le capital, le travailleur à droit à une retraite bien méritée... Libéré de ses chaînes quand il ne peut plus courir, il profite de ses dernières années de liberté, handicapé par une arthrose chronique et un Alzheimer qui pointe le bout de son nez...Bientôt moins autonome, ses enfants ne voulant plus s'occuper d'elle comme elle s'était occupé d'eux à leur plus jeune âge, la personne âgée est placée là où elle ne dérange plus, là où des spécialistes s'occupent d'elle...

 

Ah, les maisons de retraite, réceptacle de l'augmentation de l'espérance de vie permettant aux légumes de flétrir plus lentement...La vie dans celles-ci, petite entreprises à se faire de la marge sur le dos des vieux et leur famille, n'est pas toujours aisée. Un employé coute cher alors on en embauche moins, logique de la globalisation économique...Les employés sont payés peu, travaillent dans des conditions précaires avec peu de reconnaissance alors, ils mettent peu de cœur à l'ouvrage. Tout ceci n'est ni de la faute des enfants qui travaillent et n'ont pas le temps, pas les compétences de s'occuper de leurs vieux infirmes, ni des employés des maisons de retraites et autres services de gériatrie, qui n'ont que deux bras et ne peuvent assurer le travail que 5 personnes devraient faire pour que les choses soient faites dans les règles de l'art et surtout, dans le respect des personnes dépendantes.

 Même la maison de retraite, l'institution, doit se plier aux règles de la concurrence du marché pour survivre, ne pas mettre la clef sous la porte et ses salariés au chômage. La société crée cela, le système économique qui la guide également et c'est aussi la faute de tous car tous acceptent ce système, d'une manière passive ou active, voulue ou subie... Je fais aussi parti de ça, je suis coupable comme vous...mais je m'en rends compte, je dénonce ce phénomène avec mes maigres moyens, je publie pour partager ma frustration et j'en fais des chansons très crues parlant de déjections à tout va pour choquer l'auditoire que cet état de fait ne choque pas. Il en va de même pour d'autres sujet, là, je parle de ça, à un autre moment, je parlerai d'autre chose et peut-être que les principes resteront les mêmes. Pendant ce temps, les vieux qui nous ont permis de vivre dans l'opulence croupissent dans leur merde et on paye pour ça...

 

On le voit, on le sait et on s'en fou, la société est ingrate et rend les gens pareils. Il y a des vieux qui font les lois, il y en a d'autres qu'on ne voit pas, sous leurs draps...

 

Tout ceci fonctionne pour ceux qui auront eu l’honneur de bénéficier d’assez de reconnaissance sociale et de pognon, pour bénéficier d’un système de santé semi privé, dont tous ne bénéficient pas. Ceux-là, crèveront seul chez eux et on ne se rendra compte de leur départ qu’après que les odeurs de corps en décomposition aient alerté les premiers voisins.

 

« Funérailles discount » : la chanson : http://www.youtube.com/watch?v=uxKpWgDcor4

Nous ne sommes pas éternels. Ca fait bateau de dire ça, on devrait tous être au courant, on est tous au courant...Ceci ne nous empêche en rien de vivre la mort de nos proches comme un drame personnel, vous, moi, les autres...

D'une manière ou d'une autre, tous les gens autour de nous vont crever et ça nous rendra plus ou moins triste et si c'est vous ou moi qui mourront demain, cela rendra triste nos proches...A moins d'être un connard comme moi, ce qui au final s'avère être très altruiste, puisque ma mort à ce moment là, fera souffrir bien moins de monde.

Donc on meurt, ce n’est pas vraiment une nouvelle ! Ce que l'on sait moins, quand on n’a pas eu la chance de se trouver dans la responsabilité d'enterrer ses proches, c'est que l'organisation de funérailles révèle son lot d'absurdité.

Dès maintenant, si vous avez des parents, de la famille ou un truc du genre, vous pouvez commencer à économiser, que vous soyez croyant ou pas, à cheval sur les cérémonies onéreuses ou pas.

Par exemple me concernant, si je dois vous faire un petit testament en direct, je voudrais qu'on donne tous mes organes à la science...Bon, je pense que le foi n'est pas trop récupérable et que pas mal d'autres trucs doivent avoir leur lot de toxicité...Disons que je veux bien donner ce qu'il est possible. Le reste, les boyaux pas récupérables ou les restes d'excréments, je voudrais qu'on les envois par courrier à certaines personnes de mon choix, dont évidemment, certains fidèles lecteurs de ce blog et d'autres président de partis politiques. Bon, tout ça ne devrait pas couter trop cher...

Pensez-vous ! Même si on veut me cramer, on est obligé de payer un funérarium, alors qu'un petit barbecue dans le jardin, serait vachement plus sympa ! Et quand bien même, je veuille me faire cramer dans un funérarium, mes proches seront obligé de payer un cercueil la peau des roustons, pour ensuite me foutre dedans et me faire cramer dans un funérarium...Acheter un cercueil super cher, pour le faire cramer aussi tôt, rendre la chose obligatoire, c'est un principe commercial déjà usité dans le monde des banques et des assurances...Et non, même dans la mort, on ne vous laissera pas tranquille !

Ajoutez à ça qu'en plus d'être triste, vous devrez vous taper une ribambelle de faux culs apitoyés et faussement larmoyant, vous donnant une envie folle de rajouter quelques noms à la liste de la grande faucheuse...

Les funérailles, c'est un truc encore plus chouette que la mort elle même. Pour les moins riches, les funérailles discount ne manqueront pas de vous ruiner quand même, parce que dans le monde du commerce de la mort, nous n'avons pas les mêmes valeurs...

 

Pour les autres, les sans grades, les sans famille, les sans sous, les « sans dents », ça sera la fausse commune et c’est peut-être pas plus mal.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Gustavson 's Blog
  • Gustavson 's Blog
  • : Le Gustavson 's Blog, c'est la vision de Gustavson, auteur-compositeur, sur le monde qui nous entoure. Articles, chansons militanto graveleuses et bien plus encore voilà ce qui vous attend sur ce portail. Chaque jour des nouveautés et des impressions à chaud sur l'actualité de notre beau monde égalitariste... Revendicateur, contradicteur, héros de l'absurde ou simple curieux, soyez les bienvenus !
  • Contact

Recherche