Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2016 5 06 /05 /mai /2016 17:36

On se croirait au temps bénit des colonies, au moment ou elles sont bien installées, depuis des lustres. que tout le monde s'y est habitué, que plus personne ne se souviens de comme c'était avant et ou plus personne ne se dirait comment cela pourrait être autrement. 

 
Il est bénit le temps des colonies !... que de savoir faire et d'infrastructures apporté à ces pauvres peuples indigènes, qui sans colons, chieraient encore sur des truelles pour fabriquer des briques. 
 
Comment les pays colonisés se serait-ils développés sans colonisateurs ? On ne saura jamais. Comment pourrait-ils se développer sans l'omniprésence de leurs anciens colons dans leur vie économique, politique ? On ne sait toujours pas, puisque le système actuel de mondialisation ainsi que la globalisation économique ne semblentas encore arriver sur leur fin. 
 
La mondialisation, cette mondialisation qui s'est accaparé pour elle seule ce terme, entretien les inégalités entre pays riches et pays pauvres. Ceci se produit notamment lorsque ce qui vient des pays pauvres ne coûte pas cher pour un pays riche (minerais indispensable à l'industrie, pierres précieuses, uranium...). En revanche, le  fruit de ce qu'il en à produit pour pas cher, sera revendu très cher aux consommateurs nationaux et internationaux (dont les pays pauvres d'ou viennent souvent la matière première). En gros, les pays riches ont décidé internationalement, d'exploiter les économies des pays pauvres, en pesant sur la différence de valeur entre les devises (vu qu'ils sont au contrôle des finances modial, ou l'inverse, je ne sais plus..). Si toutes les monnaies valaient la même chose, il serait plus dure d'acheter du minerai en Afrique pour une bouchée de pain. Il serait aussi moins aisé pour le petit blanc de partir se faire des vacances dans des pays exotiques ou l'équivalent de ce qu'il achètera pour 10e, coûterai 100e chez lui (et c'est souvent pire...). Pour les mêmes raisons, l'habitant des dits "pays exotiques", aura plus de mal à se payer des vacances à Paris...Il aura également plus de mal, parce qu'il semble aussi avoir été acté que pour un habitant de pays exotique, il est plus difficile de voyager sans contraintes, que pour les minerais venant du même pays. Libre circulation des capitaux, mais pas des hommes. 
Ajouté à tout ceci, que les pays riches pourvoient leur population de certains droits (sociaux, du travail..), pas toujours évidents dans les pays pauvres. Sans mondialisation des droits sociaux, des droits de l'homme, des droits du travail, les gens naissant dans un pays mal pourvu en la matière, ainsi qu'en terme de richesse de la population, seront tenté de voir si dans un pays riche, l'herbe est plus verte, plutôt logique. C'est là que la libre circulation des capitaux et pas des hommes a toute son importance ! "On te prend ta tune, mais toi tu peux aller te faire foutre !".
 
Toutes ces inégalités sont très volontairement maintenues, par des traités internationaux de libre échange, par des accords sur les passages aux frontières, par l'installation au pouvoir de nombres de "pays pauvres", de dictateurs à la botte des pays riches. Ainsi, sur le modèle occidental, une nomenklatura se maintiendra aux affaires des pays pauvres, s'enrichissant outrageusement et appauvrissant aussi outrageusement sa population (misère, famines...). 
 
Ces inégalités servent les élites sociales mondiales, qui maintenant ce système grâce au pouvoir qu'elles possèdent (économie, politique, militaire, assentiment passif des populations acculturés religieusement à l'inéluctabilité du régime en place...), peuvent encore plus asseoir dans le temps, leurs possessions sur le monde et sur nous même. 
 
Ce régime mondial n'a pas toujours existé, mais ce n'était pas forcément mieux avant, loin de là.
Des élites sociales ont toujours, ou la plupart du temps, dans la plupart des lieux, été au pouvoir. En France, les bourgeois marchands, ont succédé aux nobles du régime féodal, la religion de l'église à été supplantée par la religion de l'état...
 
Aujourd'hui, nous avons à faire à ces mafias du pouvoir, celles des états-nations, de leurs élites sociales et de leurs régimes oligarchiques. Le système des inégalités entre pays riches et pauvres, suit les mêmes principes de fonctionnement au sein des nations, entre les populations riches et pauvres. Les pauvres travaillent plus, dans des boulots plus pénibles et gagnent beaucoup moins que les riches, qui ont droit à plus de tout (confort, statut social privilégié, droits supplémentaires auquel leur argent, leur pouvoir ou leur "réseau leur donne accès"...).
Comme au niveau international, ce système tente de presser le citron de plus en plus, mais parfois, le jus vient à manquer. Comment faire alors pour les plus riches, afin de garder intact leur niveau de vie qui leur semble être de droit divin. La réaction naturelle d'une classe sociale croyant dure comme fer à l'inéluctabilité et à la profonde légitimité des privilèges dont ils jouissent, sera alors de presser le citron encore plus fort. Mais hélas pour eux, le citron, comme les populations, ont des limites. Lorsqu'on pressurise les populations à tel point que de continuer ainsi signifie leur broyage complet, ils n'ont plus le choix que de ne plus suivre. Lorsque les élites sociales sont trop installées dans leur microcosme, loin des réalités du monde extérieur qui leur permet de vivre ainsi, cela peut arriver. 
 
Alors aux gens qui sentent la limite arriver, que la colonisation de leur esprit devient de plus en plus périmé, notamment grâce aux projets de loi récents, comme la loi du travail, j'ai envie de dire ceci : 
 
"Travailleurs, travailleuses ! On vous en demande de plus en plus, vous acceptez de faire des efforts, parce qu'on vous promet que ça ira mieux grâce à vos efforts et enfin, on vous demande de faire encore plus d'efforts, les premiers efforts s'avérant insuffisants pour que vous ayez le droit de vivre décemment. Pendant ce temps, ceux qui exigent les efforts, font beaucoup d'efforts pour améliorer leurs situations personnelles et sociales, en vous demandant de faire des efforts pour les y aider. Alors, quel effort sera le plus intense pour le travailleur à qui on demande encore des efforts en terme de flexibilité au travail, permettant à leurs employeurs de pouvoir les manœuvrer plus à leur aise ?
 
Serais-ce l'effort de prendre conscience de se faire prendre pour de gros cons depuis qu'ils sont en âge légal d'être pris pour des gros con ?..et ce n'est pas évident pour son ego de se retrouver confronté à une image de soi reflétant sa position sociale de gros con.
Ou alors, serais-ce les efforts suivants, puis suivants, qu'on leur demandera encore, les sacrifices sur l'autel de la croissance économique, les droits qui diminuent, les humiliations qui augmentent ?
 
Dans les deux cas, à plus ou moins long terme, les travailleurs finiront par prendre conscience qu'on les prend pour des gros cons, que leur situation sociale est celle de gros cons et quand ils en prendront conscience, cela ne leur plaira pas. Ou alors, on aura trouvé d'autres idées ingénieuses pour réduire leurs parts de cerveaux disponibles pour autre chose que la publicité et la consommation des miettes qu'on leur vend.
 
Donc, si prise de conscience il y a, il faudra là encore, qu'elle se fasse avant que le système capitaliste ai détruit la planète, parce que là, à part faire partie de nos élites sociales dirigeantes qui pourront se barrer dans l'espace pour coloniser et détruire une autre planète, les travailleurs, ils seront bien dans le caca !"
 
On vous exploite comme une colonie ! Vous êtes le minerai fondant la richesse de vos exploiteurs. On vous à accoutumé à trouver cela normal, dans l'ordre des choses. Vous continuerez comme ça combien de temps , jusqu'à ce que l'harmonisation mondiale des droits  sociaux, du travail et de vos droits tout courts s'indexent sur ceux ou les droits des peuples sont inexistants ? Qu'est-ce qu'on fait, on rétablit l'esclavage tout de suite ? A vous de voir...

Partager cet article

Repost 0
Published by GUSTAVSON's BLOG - dans Vidéo
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Gustavson 's Blog
  • Gustavson 's Blog
  • : Le Gustavson 's Blog, c'est la vision de Gustavson, auteur-compositeur, sur le monde qui nous entoure. Articles, chansons militanto graveleuses et bien plus encore voilà ce qui vous attend sur ce portail. Chaque jour des nouveautés et des impressions à chaud sur l'actualité de notre beau monde égalitariste... Revendicateur, contradicteur, héros de l'absurde ou simple curieux, soyez les bienvenus !
  • Contact

Recherche