Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 22:17

2097863877_c688d03fe8.jpg

 

ARTICLES SUR LE SUJET EN LIEN :

Néolibéralisme et aides sociales : la culpabilisation des bénéficiaires du RSA...

La précarité au travail normalisée

Le grand chantage.

 

L'autre jour, j'ai entendu quelqu'un me dire au travail, qu'il avait mal au dos et qu'il était allé voire un médecin pour ça. S'il a mal au dos, c'est qu'il doit tous les jours porter de lourdes charges au travail. Cet homme à une cinquantaine d'année et a déjà du porter nombres de lourdes charges sur son dos usé. S'il ne travaillait pas dans de mauvaises conditions, dans ses emplois précédents et dans celui qu'il a actuellement, cet homme n'aurait pas de problèmes de dos. Pourtant, quand je lui propose de se mettre légitimement en arrêt maladie, parce qu'il ne peut plus exercer son métier dans des conditions physiques acceptables et que je rajoute qu'il bénéficie de droits sociaux lui permettant de prendre congé, tout en étant payé, le temps de se soigner... il me répond qu'il n'est pas comme ça, qu'il n'abandonnera pas son travail, ni ses collègues... Pourtant s'il persiste, cet homme ne pourra plus travailler du tout et il risque même de bien moins profiter de sa retraite après 41 ans d'activité. Il serait donc plus efficace pour son employeur et ses collègues, que cet homme se mette en arrêt maladie, que tout médecin lui prescrirait, vu l'état de son dos.

Beaucoup de personnes, comme cet homme, ont dans la tête l'idée véhiculée par le système néolibéral sur les aides sociales. Cet idée définie les aides sociales comme des fleurs faites par la société aux bénéficiaires des allocations et autres arrêts maladies...Et bien tout ceci n'est que vaste connerie. Avez vous remarqué que chaque mois, sur votre salaire, étaient prélevés des charges sociales. C'est la différence entre votre salaire brut et votre salaire net, soit près de 20 % de votre paye. chaque mois, près de 20% de votre paye est versée à une sorte d'assurance, qui vous rétribuera en cas d'accident de la vie, ne vous permettant plus d'avoir un emploi vous rémunérant, ou encore, vous mettant en incapacité de travailler. Quand vous payez une assurance chaque mois et qu'un jour, il vous arrive quelque chose en rapport avec la prestation, à laquelle la souscription à cette assurance vous donne droit, vous toucher l'argent de votre assurance, rien de plus normal. Donc si un médecin vous prescrit un arrêt maladie, parce que vous êtes en incapacité temporaire de travailler (ITT), rien de plus normal non plus. Si vos collègues ou vos supérieurs hiérarchiques jasent sur votre absence, sachez qu'ils ne peuvent guère faire plus, car ils ne sont pas en capacité légale et légitime de juger de la véracité de votre arrêt maladie, n'étant pas titulaire d'un diplôme de médecine.

Non les arrêts maladie ne sont pas une honte, non ils ne sont pas de la complaisance des médecins, les arrêts de complaisance ne sont que rares exceptions, dont le système néolibéral tente, avec le concours des médias, de faire une généralité. Ne vous laissez pas destabiliser par cette propagande visant à ce que le peuple tourne le dos à ses acquis sociaux, pour que le système ait les mains libres, afin d'appliquer les théories du workfare et désengager l'état des services publics et prestations sociales, trop couteuses pour les milieux privilégiés, dont sont issus nos gouvernants actuels. Le système est simple et bien rodé, on désorganise les services dans les administrations, on diminue les effectifs, on dégrade les conditions de travail, afin que les employés, de plus en plus stressés, se bouffent le nez entre eux, se mettent en arrêt et soient jalousés de ceux qui restent à leur poste. Ces derniers continuent à lécher le cul du système, dans l'espoir de prendre les quelques places restantes, que l'on incite à convoiter pour que la docilité soit de mise..Ce système divise pour mieux régner..Il y a d'un côté les arrêtés pour cause de maladie, déprimés et culpabilisés d'abandonner leur poste et de l'autre, les stakhanovistes délationnistes, qui continuent çà courir derrière les images de Mickey virtuelles, que le système les fait convoiter..."Parole, parole, parole", comme dirait cette cher Dalida..

Partager cet article

Repost 0
Published by GUSTAVSON's BLOG - dans Syndical
commenter cet article

commentaires

Michèle 22/06/2011 08:48


Ouais
c'est vrai que je chipote, mais j'aime trop critiquer
;D


Michèle 21/06/2011 12:57


20 % ?
on voit bien que tu bosse pas dans le privé !
Dans la "vraie vie" c'est plus proche de 25 %
;)


GUSTAVSON's BLOG 21/06/2011 15:22



Ah, querelle de chiffre...C'est vrai que c'est pas trop mon truc, l'exactitude chiffrée, sorry ;)


Mais le principe reste le même...



Présentation

  • : Gustavson 's Blog
  • Gustavson 's Blog
  • : Le Gustavson 's Blog, c'est la vision de Gustavson, auteur-compositeur, sur le monde qui nous entoure. Articles, chansons militanto graveleuses et bien plus encore voilà ce qui vous attend sur ce portail. Chaque jour des nouveautés et des impressions à chaud sur l'actualité de notre beau monde égalitariste... Revendicateur, contradicteur, héros de l'absurde ou simple curieux, soyez les bienvenus !
  • Contact

Recherche