Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 15:06

5491616695_4e23473499.jpg

 

C'EST UNE BELLE JOURNEE !

 

Ceci est un ressenti, sur un reportage sur les clodos et le Samu social de Serges Moati passé sur France 3 hier soir...

Je vis seul
sans amourette
c'est déjà rare
les relations pérennes
alors bourré en permanence...
je traine avec des comme moi
ils sont bourrés en permanence
vivent seuls sans amourettes
trainent de façon pérenne...

C'est loin New York
tais toi et nage
dans l'alcool qui ménage
sa sobriété pour
que tu ne te noie pas tout de suite
Un appel au 115
un cri qu'il faut entendre
envelopper ce cri
pour le mettre à l'abri
pourquoi maintenir en vie ?
Soutenir, écouter
Samu, radeau
Samu bouée
salut qui passe par la musique
et on joue encore et encore
on joue encore...

Une maison, une femme, une vie
et alors ? Plus rien.
ne pas en parler, père indigne
beaucoup de psy
angoisse du père
reproduction de l'abandon
peut-être me recherche t'elle ?
La revoir, le pardon
ne pas perdre de temps
garder son sang froid
un coups de fil
ne raccrochez pas
votre appel est pris en compte
et on patiente
taxi radeau
pendant qu'on pense
à sa maison
Comment allez-vous ?
J'appelle depuis 96
on a mis longtemps à se connaître
avec le Samu social
les bancs publics
la honte, blessant, mortel
paranoïa de la rue
peur du rabaissement
Gamin, débile
mais passé respectable
la musique qui revient
aux portes du pénitencier
Bon appétit
piano en off et un repas
du calme enfin
et puis des draps
Bonne nuit ! Bonjour, il est 9h !
jusqu'à la nuit prochaine
pour guetter la place libre
la même errance
aux milieu des regards
qui se détournent d'eux
étrangers à l'espèce humaine
invisible, au bord du regard
pas légitime dans le conformisme
de la société pressée
Aimez moi ! Un cri
mais les maltraités
n'arrivent pas a pousser
je dégage de Paris
je retourne chez moi
cette cigarette
fait un bien fou
mais quand ce plaisir sera parti
y'aura plus rien...

Aller à la mer
se lever sur les galets
il me faut une bière
place Clichy, la mer, c'est pareil
tant qu'y a quelqu'un à qui parler
Mer ou la manche, c'est nul
la vie c'est comme ça
on ne peut pas la changer
j'aime la rue moi !

Adieu, odeurs de la nuit
et jours qui ne passent
pas sur les âmes blessées
qui restent là, qui restent las
s'épuisent à la misère
pour finir comme tout le monde
mais vivre comme personne...
pour finir comme tout le monde
mais vivre comme personne...

Partager cet article

Repost 0
Published by GUSTAVSON's BLOG - dans Poésie
commenter cet article

commentaires

lizagrèce 07/03/2011 23:03


Souvent ils ne finissent même pas comme tout le monde.
A la télé, ou à la radio on dit :
-"Un SDF est mort de froid cette nuit" ...
Un SDF ... Même dans la mort on lui a retiré son identité d'homme ... même là ...
Et ça ne choque presque plus personne ces 3 lettres infâmantes ... SDF ... C'est quoi un pays ??? Une nationalité ?
Ça devrait faire partie des choses qui devraient nous indigner ... Moi ça me révolte et quand je parle d'un homme qui (sur)vit dans la rue je dis ces 3 lettres. Je dis un homme, une femme. Au moins
ça.


GUSTAVSON's BLOG 08/03/2011 00:09



Ils sont humains comme tout le monde, ont les mêmes sentiments, la même sensibilité...Mais ils sont traités comme personne, comme des SDF, comme trois lettres...



Présentation

  • : Gustavson 's Blog
  • Gustavson 's Blog
  • : Le Gustavson 's Blog, c'est la vision de Gustavson, auteur-compositeur, sur le monde qui nous entoure. Articles, chansons militanto graveleuses et bien plus encore voilà ce qui vous attend sur ce portail. Chaque jour des nouveautés et des impressions à chaud sur l'actualité de notre beau monde égalitariste... Revendicateur, contradicteur, héros de l'absurde ou simple curieux, soyez les bienvenus !
  • Contact

Recherche