Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 22:33

Gustavson Aphone

 

AUTRES ARTICLES SUR LE SUJET EN LIEN :

Pseudo liberté

La peur ne mène à rien

Les boites de haricots de nuit

 

Ici, vous êtes tous conformes, passifs, assis sur votre chaise, bien à votre place, à attendre de voire ce qui va se passer devant vous. Alors, dans ce spectacle de marionnettes, je serais le rebelle, celui qui agit, celui qui s'est levé de son siège pour sortir de la passivité qui l'a amené si longtemps à rester assis avec vous. Ce temps fut long et j'en traine quelques escarres derrière moi, à tel point que je me conforme moi aussi dans une sorte de rôle de râleur d'opposition, crée par le même système qui fait que vous ne quittez pas vos places.

Mais vous êtes assis là et vous pourriez être ailleurs. Vous pourriez être devant votre téléviseur à regarder Michel Drucker qui a invité Guillaume Canet pour la troisième fois de l'année, ou devant Harry Roselmack, étendard de toute la rédaction du JT de TF1, étendard de la force obscure qui nous amène à passer la plupart de nos soirées assis, à regarder notre vie se dérouler devant nos yeux, trop crevé par une journée arrassante au travail pour avoir l'envie, ou l'idée de faire autre chose...

Non, aujourd'hui, vous avez décidé de vous libérer de votre téléviseur, du repas des enfants qui doivent se coucher tôt, parce qu'il y a école le lendemain, pour les habituer à des journées de travail de 35h et plus, plus tard...Ce soir, vous avez décidez de sortir de tout ça, de vous détendre, de faire autre chose...Vous avez donc choisi d'aller ailleurs...Mais pourquoi ici ?

Vous aviez l'embarra du choix, des choses à faire...Notre monde consommatoire et consumant en regorge à foison... Un ciné, téléviseur public ? Des courses à faire, un peu de shopping ? Une soirée en boite pour réécouter la soupe des bandes FM qu'on nous a déjà servi toute la journée...? Vous auriez pu aller au resto, pour manger en plus cher ce que vous auriez pu vous préparer chez vous ? Non, vous avez choisis d'être ici, comme j'ai choisis d'être là.

Quelles sont vos raison ? Quelles sont les miennes ? Sont-ce les mêmes ?

Tout ça pourrait très bien être du hasard...

Au final, le résultat est bien le même, on est tous là, vous qui lisez, moi qui vous écrit. Vous allez peut-être partir de suite, ou bien vous allez rester. Vous allez peut-être aimer vous poser toutes ces questions chiantes avec moi, ou vous allez vous faire chier le temps de rester avec moi et de vous rendre compte que vous n'êtes pas obligé de perdre votre temps en lisant ces conneries.

Et si vous étiez venu lire quelque chose qui ne parle que de vous ? Et si je n'étais qu'une excuse pour que vous puissiez vous poser des questions sur ce que vous vivez ? Je serais alors une sorte de miroir qui vous renverrait votre reflet. Après tout, je suis comme vous, deux bras, deux jambes, un nez. Je mange et plus tard, je chie ce que je mange, mais j'en garde un peu pour alimenter ma stupidité et avoir assez de force au bout des doigts, pour vous transmettre mes questionnements...

Vous êtes conformistes, je le suis aussi certainement, à n'en pas douter. Nous le sommes à des degrés divers et le fait de savoir qui l'est plus et qui l'est moins, pourrait être utile si l'on s'amusait à faire un concours du plus gros conformiste. Ça serait chouette, on pourrait même faire gagner un gros lot, genre une journée avec Guillaume Canet, pour apprendre à mieux sublimer son conformisme, comme lui...Mais si comme moi, vous trouvez cela absurde et dénué d’intérêt, on va plutôt se demander qu'est-ce qu'on fou ici, à quoi rime nos existances, si elles doivent rimer à quelque chose, si on aime vraiment nos vie, si on a l’impression de les vivre nous mêmes, de faire nos propres choix...

A l'intérieur du conformisme, on fait des choix pour nous et nous suivons, en regardant le spectacle, assis sur nos chaises. Ce que la belle histoire ne nous dit pas, c'est qu'on peut se lever, aller sur scène et foutre un beau bordel. On peut avoir les motivation que l'on veut, changer les choses ou foutre un beau bordel...Mais on ne sera jamais plus nous même, qu'en vivant nos vies nous même, sans avoir le cul collé à une putain de chaise.

Partager cet article

Repost 0
Published by GUSTAVSON's BLOG - dans Philosophie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Gustavson 's Blog
  • Gustavson 's Blog
  • : Le Gustavson 's Blog, c'est la vision de Gustavson, auteur-compositeur, sur le monde qui nous entoure. Articles, chansons militanto graveleuses et bien plus encore voilà ce qui vous attend sur ce portail. Chaque jour des nouveautés et des impressions à chaud sur l'actualité de notre beau monde égalitariste... Revendicateur, contradicteur, héros de l'absurde ou simple curieux, soyez les bienvenus !
  • Contact

Recherche