Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 21:56

4922580701_86a30b8cce.jpg

 

Chansons de GUSTAVSON en vidéo ici : lien vidéo Youtube nk

 

Un prof qui se fait tailler des pipes par ses élèves de 15 ans... Article sur une histoire vraie...

Le fascisme

 

Faire des projets avec d'autres persones que soit, c'est souvent se retrouver confronté à d'autres attitudes, d'autres postures, d'autres caractères, qui nous contrarient ou qui nous subliment, qui nous apprennent ou qui nous décomposent. Richesses et oppositions, don de soit et expériences qui s'enrichissent du contact des autres et de ce que l'on aurait pas fait soit même, de ce que l'on aurait pu effectuer seul. Et puis, il y a les limites, des comportements, des attitudes, qui restent totalement incompatibles avec notre logiciel, une contradiction trop forte entre ce que l'on est, ce que on est capable de cautionner et l'autre dont un acte, un geste, des mots, nous semblent insoutenables, scandaleux, révoltants...

Que faire ? Excuser l'inexcusable, pardonner l'impardonnable ? Tout est relatif et j'ai appris à mes dépends que mes révoltes, mes limites, sont très loin d'être celles de tous, ni de ceux qui comètent des actes que je réprouve, ni de ceux qui ne les comètent pas mais qui les justifient, les excusent, les comprennen, voire les trouvent normaux...

Ce que je dis ici est généraliste, colle plus ou moins avec tous les sujets, dans les attitudes et les postures que je pourrais avoir à leur encontre, si ces derniers touchent à mes limites subjectives, propres à ma personne, conséquences de mon histoire de vie. Néanmoins, toutes subjectives qu'elles soient, mes limites bien que m'étant propre, se définissent également par quelques attitudes, que j'estime fondamentales, que j'attends de la part de mon entourage. Si elles vont à l'encontre de ces limites fondamentales, qui font de moi ce que je suis, ces personnes s'éjectent automatiquement de ma vie personnelle, de mes activités, de mon estime...

Voici le sujet ici : Coucher avec une fille de 15 ans quand on en à 24 est-il tolérable ? Puis-je continuer à exercer des activités en collaboration avec ces personnes sachant cela ?  Ma réponse est non, j'estime que cette réponse devrait être la réponse de tous, mais ça n'est pas le cas, suite à quelques discussions, il se trouve même au contraire, que mon attitude est plutôt une exception. Non seulement je refuse de collaborer avec ces personnes, parce que je ne veut pas être complice en légitimant par ma passivité une telle attitude, mais je leur refuse même tout droit d'être dans ma vie hors de ces activités. Cette personne, des gens vivent avec, voient tout ça et ne font rien, au mieux, lui émettent-elles quelques reproches. D'autres ne voient pas le mal, après tout la fille est bien contente...A chaque fois que j'en parle, on me parle de cette fille et pas de l'attitude de ce grand cornichon, frustré de la vie, égocentrique formulant des propos sexistes et misogynes à la moindre contrariété, n'arrivant pas à assouvir ses besoins hormonaux avec des filles de son âge et qui compense en couchant avec une enfant ayant l'âge d'être élève en classe de troisième. Cette fille à 15 ans putain ! J'en ai rien a foutre de son avis, aussi mature puisse t-elle être. Elle n'est pas responsable à cet âge, elle ne l'est pas légalement dans tous les cas, c'est pour cela qu'il existe une majorité sexuelle. Le responsable de cette situation insoutenable, c'est l'adulte, aussi zozo soit-il, il a la responsabilité de son âge, moralement ainsi que devant la loi. Les gens vivants avec lui sont complices, consciemment ou inconsciemment, les gens exerçant des activités avec lui, ce qui fut mon cas, le sont également.

Mais voilà, nous vivons dans une société passive, qui dans sa grande majorité, n'est pas révolté quand elle entend qu'un homme de 24 ans couche avec une fille de 15 ans. Un homme qui est majeur depuis 6 longues années qui couche avec une fille qui est encore au collège, rendez-vous compte ! Quand j'en parle, ça ne choque personne ! Je trouve ça complètement dingue ! Je travaille dans l'éducation nationale, tous les jours, j'entends des vieux pervers en train de fantasmer sur les petits culs des lycéennes, c'est pitoyable..Mais eux, au moins, ont le mérite de ne pas passer à l'acte, ne le feront sans doute jamais. Passer à l'acte est un geste fort, conscient, qui transforment en réalité les fantasmes malsains que nous avons tous. Passer à l'acte dans ce domaine, est un geste fort que je ne puis cautionner dans la passivité, comme la plupart des personnes à qui j'ai parlé de ça. On m'a même traité de fasciste, l'excuse habituelle des gens passifs, lorsqu'on les expose radicalement devant leur passivité scandaleuse.

En résumé, je ne traine pas avec des semi pédophiles, je ne cautionne pas leur comportement et leur attitude. Je ne cautionne pas non plus la passivité des personnes au courant dans son entourage, ni celle de ceux à qui je parle de cela et qui justifient ce type d'attitude. La passivité devant l'insoutenable est inhérente à l'individualisme exacerbé, mis en valeur par notre société manipulatrice. C'est elle qui permet à la manipulation des masses de perdurer, c'est elle qui permet aux choses scandaleuses de perdurer. Je ne peut pas écrire ce que j'écris et cautionner dans ma vie, les attitudes que je dénonce dans mes écrits.

Partager cet article

Published by GUSTAVSON's BLOG - dans Sexisme
commenter cet article

commentaires

khadija 06/04/2011 11:50


Je suis d'accord avec vous, trop de silence, trop de passivité. Les gens ne se sentent concernés que par ce qui les touche directement sinon ils restent neutre avec des "ça ne me regarde pas"
"c'est pas mes histoires". Quand on se rappelle l'echo médiatique de l"arrestation de polanski, tout est dit !
A titre personnel, j'ai arrêté de parler à mon cousin depuis 98; car à l'âge de 24ans il s'est marié avec une gamine de 16 ans; beurk beurk !! les parents étaient d"accord des 2 côtés (en France)
!!
Donc comme dirait l'autre : INDIGNEZ VOUS!!


GUSTAVSON's BLOG 06/04/2011 15:34



Ca me rassure un peu sur la raison humaine de voire que je ne suis pas le seul de cet avis et qu'il faut s'indigner contre de tels phénomènes. Sur ce sujet, je me suis retrouvé bien seul...


A bientôt ;)



Trini 04/04/2011 17:12


Et à 15 ans : mineure et sous autorité parentale... pourquoi n'est-il pas question des parents à aucun moment dans cette histoire ?


GUSTAVSON's BLOG 05/04/2011 13:57



Il est vrai que je n'ai pas du tout traité de l'autorité parentale dans ce texte. Ils peuvent être au courrant et consentants, donner leur approbation...Ils peuvent ne pas être au courrant,
l'apprendre et ne pas adhérer, dans ce cas, s'ils portent l'affaire devant la justice, l'homme de 24 ans est dans la merde...Ils peuvent ne jamais être au courrant. J'ai appris qu'après 15 ans,
si la relation se passe dans le consentement mutuel et que l'autorité parentale n'a rien à en dire, la fille de 15 ans et l'homme de 24 ans peuvent avoir des relations, sans que la lois ne s'en
mêle...pour la morale, c'est autre chose, à mon avis..


Attention, je tien à préciser qu'il en irait de même si c'était une fille de 24 ans qui coucherait avec un jeune homme de 15 ans, ou dans une relation homosexuelle de deux individus de ces deux
âge. Ce qui m'incommode, c'est le détournement de mineur. Il n'est ni question de sexisme, ni d'homophobie, ni d'archaïsme de quelque sorte. La protection de la jeunesse me parait fondamentale,
la société doit y pourvoire par la loi, la morale et l'éthique de chacun. Ici, cet homme de 24 ans est suceptible de ne pas être hors la loi, la majorité sexuelle étant de 15 ans et 3 mois,
cependant, il a, selon moi, passé les limites de ce que peut admettre une morale commune, qui je m'en rend compte, est loin d'être commune à tous...Toutefois, j'aimerais qu'elle le soit, en
attendant, elle se réfère à mon éthique personnelle. Mon éthique m'est personnelle et la morale est collective, mon éthique n'est pas la morale sur ce point là et ça me choque. Mon éthique n'est
pas non plus la loi, mais mon idéal aurait été que la morale puisse trouver tout aussi choquent, le fait qu'un adulte puisse avoir une relation sexuelle avec une jeune fille de 15 ans, de 14 ans,
de 13 ans...On en fait du chemein entre 15 et 18 ans, pourtant, la société ne fait guère de distinction...Oui, peut-être que cet homme de 24 ans est aussi mature que cette fille de 15 ans, c'est
même probable, mais la société doit mettre des limites objectives à ce que l'on a le droit de faire, ou de ne pas faire, suivant une certaine morale en la matière. A 24 ans, comme à 15 ans, la
société nous donne des responsabilités équivalentes à nos âges, qu'importe la subjetctivité des matuités d'esprit, il est nécéssaire d'y mettre des critères objetctifs, numériques, bêtes et
méchants...



francis 04/04/2011 16:30


vous etes indignèe et vous avez raison - mais pensez vous reellement etre la seule personne _ qui plus est ds l'enseignement _ a condamner ce comportement dèviant ??ui plus est au sein de
l'education nationale ...dont vs faites parti - le jugez vous avec autant de haine parce que -comme lui vs etes ds lE.N ?
la societe n'est pas responsable de tout ! il doit repondre de ses actes certes mais pas plus ...je veux dire simplement qu'il ne faut tout de meme pas le condamner a Mort apres avoir lu votre
requisitoire 'au vitriol'...(il n'a que 24 ans ...) et puis que sait on reellement des circonstances de ces faits ... gardons nous de la haine comme de la violence ..


GUSTAVSON's BLOG 05/04/2011 13:40



Franchement, mon but n'est certainement pas de le condamner à mort...Je réagis simplement d'une façon radical afin de contre balancer avec la passivité dont fait preuve son entourage à son égard.
Il n'a que 24 ans, mais il a quand même 24 ans, çage auquel la société et la morale juge que l'on est responsable de ces actes. Que je fasse ou non parti de l'éducation nationale ne change rien à
la question, mais ce fait me fait travailler chaque jour avec des jeunes, et me rend conscient qu'à un certain âge, ils ont besoin que la société et la morale les protège que quelques points,
parmis ces points, il y a le détournement de mineurs, qui a lieu lorsqu'un adulte, qui a un ascendant psychologique sur un jeune, profite consciemment ou inconsciemment de ce fait pour coucher
avec, ou simplement le manipuler...



Evy 03/04/2011 23:48


c'est horrible ce que tu écrit et si vrais comme tu le dit


GUSTAVSON's BLOG 03/04/2011 23:59



Ca c'est le quotidien concret...Un fossé entre ça et la poésie...


Le cerveau gauche et le cerveau droit font hélas parti du même cerveau, le concret et l'abstrait sont en chacun de nous, ici, une révolte concrète..



Présentation

  • : Gustavson 's Blog
  • Gustavson 's Blog
  • : Le Gustavson 's Blog, c'est la vision de Gustavson, auteur-compositeur, sur le monde qui nous entoure. Articles, chansons militanto graveleuses et bien plus encore voilà ce qui vous attend sur ce portail. Chaque jour des nouveautés et des impressions à chaud sur l'actualité de notre beau monde égalitariste... Revendicateur, contradicteur, héros de l'absurde ou simple curieux, soyez les bienvenus !
  • Contact

Recherche