Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 20:09

505637350_582ba41311.jpg

 

Un lien pour que les moutons se révoltent :

lien vers la vidéo nk

 

Articles sur le sujet :

Votre monde de l'argent

 

 

Nous sommes tous des moutons, nous faisons Beeee et c'est la dernière chose improvisée que nous ayons encore l'imagination de faire. Les moutons sont nombreux et aussi nombreux soient-ils, ils obéissent à un berger, ou même à un pauvre clébard, le clébard obéissant au berger et le berger obéissant au supermarché qu'il fournit. Le supermarché obéira aux règles de commerces édictées par la centrale d'achat de la marque dont il est une franchise, cette marque obéira au marchés financiers dans lesquels elle est cotée  en bourse. La bourse obéit à l'anarchie des spéculations des traders. Ces derniers obéissent aux lois du profit immédiat, sans lien avec l'économie réelle et l'économie globalisée obéit aux règles qu'elle se voit dictée par la réserve fédérale américaine, qui est en fait une banque privée à la solde de quelques individus qui dirigent le monde selon leur bon plaisir...Ça c'est pour simplifier un peu l'arnaque dont vous êtes victimes, ou vous avez le rôle de mouton, nourris aux graines de farines animales, composées en grande partie de restes de vos congénères, moins chanceux que vous dans la grande foire du diviser pour mieux régner.

Les moutons font beeee.

Ils font Beee chez eux en famille, renouvelant les habitudes sociales traditionnelles de celle-ci, de génération en génération, héritant ses caractéristiques communes, les catégories socio professionnelles de ses membres...Ils font beee avec leurs amis de la même caste qu'eux, qu'ils ont trouvé dans les mêmes écoles qu'eux, dans les mêmes loisirs, sur les mêmes lieux de travail...Ils font beee au supermarché, lorsqu'ils consomment jusqu'à vendre leur âme au profit des distributeurs du dernier produit à la mode, qu'ils espéreront posséder en premier. Ils font beee quand ils regardent la télé et lisent les journaux gratuits le matin en allant au travail. Ils font beee quand ils reproduisent les normes qui sont indiquées dans ces derniers. Ils font beee quand ils suivent les débats des élections présidentielles, qui leur font croire qu'ils ont le choix dans la manière dont ils seront gouvernés, alors que ces même politiciens, élites locales fantoches à la tête d'états nations fantoches, ne sont que des marionnettes à la solde des plus grandes entreprises, à la solde du marché financier, à la solde de la réserve fédérale américaine, qui n'a de fédéral que le nom puisque c'est une société de droit privé contrôlant le gouvernement américain, donc le monde, l'économie mondiale, la France, vous.

Mais un mouton c'est quoi exactement ?

On sait que le mouton est un animal suiveur, qui vit en troupeau, qui se socialise en groupe...La bergerie est une société. Mais ou vivaient ces moutons avant que l'on construise une bergerie et qu'on les foutent à l'intérieur?

Ils vivaient déjà ensemble et s'organisaient autrement, ils devaient être bien obligés de s'organiser eux même, puisqu'il n'y avait personne pour les avilir. Ils ont du y arriver puisque l'espèce à perduré au long des siècles, avant d'entrer en esclavage au nom du bon plaisir de quelqu'un d'autre.

Un mouton, c'est quand même une sacrée grosse bête, si on y réfléchi. Ça a de la force, des dents, en utilisant ça dans un certain sens, ça pourrait leur permettre de se défendre, d'être agressifs, de ce révolter. En plus de disposer de cet arsenal certain, la force du mouton se décuple par le nombre, puisque lorsqu'il y en a un, il y en a plein tout autour.

Qu'a t-on réussi à faire de ces espèces vivant en nombre, qu'à t-on réussi à nous faire penser par rapport à elle ?

Les cafards, les rats, espèces organisées en société, mais pas avilies par l'homme, on nous a fait trouvé ça dégueulasse, nuisible, vecteur de peste et de maladies de toutes sortes. Ces civilisations différentes et ne vivant pas en fonction de notre bon plaisir, nous ont été présenté comme une sorte d'axe du mal, des sortes de Al Qaida des espèces vivantes, des méchants, le diable...Sinon, il y a les fourmis, qui comme elles sont travailleuses et se font bouffer, nous dérangent moins, sont vues comme de braves ouvrières, victimes de méchants scorpions... Les abeilles, c'est encore mieux, puisqu'on a réussi à les domestiquer, pour venir régulièrement bousiller leur habitat, afin de récolter le miel de leurs ruches...Par contre, les guêpes, les frelons, qui ne nous apportent rien et nous enfoncent leur dare lorsqu'on les rencontrent de trop près, c'est une autre affaire...

Les moutons, c'est vu comme des cons, qui se suivent entre eux, qui paniquent face au danger et qui sont capable de tous se jeter d'une falaise, si l'un d'entre eux tombe. Et bien le mouton, c'est ce qui nous ressemble le plus. Nos dirigeants l'on bien compris et se comportent comme si nous en étions. A chaque position hiérarchique plus élevée qu'un autre, le chef sera berger et les subordonnés seront moutons. Le mouton panique face au danger alors on le domine en lui faisant peur. Le mouton est un suiveur, alors on crée des règles de management qui seront suivi de l'un d'entre eux, en le persuadant que c'est profitable pour lui, puis de tous. Ces règles donneront à chacun des missions insurmontables, qui consisteront à surmener les moutons, à les stresser, à les presser comme des citrons, pour pomper leur énergie, qu'ils n'aient pas le temps de réfléchir à leur condition et philosopher sur le rôle qu'on leur assigne. On les spécialisent de plus en plus, jusqu'à ce qu'ils ne comprennent plus le sens de ce qu'ils font, on abaisse leur marge de manœuvre, sur ce qu'ils font, sur leur vie, on les divise entre eux, en les montant les uns contre les autres, pour que dans le groupe, ils ne viennent pas à se rendre compte qu'ils ont des intérêts communs, que sans eux les autres ne vivraient pas au chaud à l'abri de leur laine, de la richesse produite par leur travail. Ensemble ils pourraient renverser l'état des choses qu'ils se contentent de subir, alors on fait tout pour qu'ils ne le sachent pas et ne soient pas en situation de le faire....

Alors qu'est-ce qu'il se passe actuellement dans notre société de moutons humains ?

Les moutons font ce qu'on leur dit, suivent les consignes du berger par crainte de son chien qui aboie. Mais les choses sont un peu plus subtiles, puisque l'on nous fait croire qu'on a le choix, que nous sommes en démocratie, que c'est le peuple qui gouverne, qu'on a le droit de contester, de caricaturer, de manifester. Alors on nous fout devant la gueule quelques caricatures de nos dirigeants, passés au filtre de la censure et quand ça va trop loin, on vire les Guillon, Porte, ou Dahan, qui ne sont pas de grands philosophes, ni de grands contestataires, mais qui ont osé blasphémer. On manifeste comme on nous en laisse le droit, en prévenant à l'avance la préfecture, pour ne pas trop gêner la circulation, l'économie au service des marchés...On suit les couloirs d'autobus, on fait sa petite promenade du samedi après midi et puis chacun rentre chez soi...On va voter, en nous faisant croire que cela peut changer quelque chose et l'on pense comme on nous dit dans les médias, comme nous le disent les sondages commandés par ceux pour qui l'on vote. Nous sommes alors convaincu que nous votons en toute connaissance de cause, alors que nous ne le faisons qu'en toute connaissance de la manipulation médiatico politique, à la solde des marchés...La grande majorité des votants n'y connait rien au fonctionnement des institutions pour lesquelles ils votent. Ils n'y connaissent rien aux programmes politiques évoqués et à leur conséquences en cas d'application concrète...Et c'est tant mieux, parce que c'est le but de maintenir la population dans cette ignorance. Ça les fera voter pour le candidat qui est le meilleur commercial, qui fait les plus belle phrases, qui fait le mieux semblant de croire en ce qu'il dit. Bref, celui qui fera la campagne la plus active avec les plus gros moyens et la meilleure visibilité, gagnera. Une fois les résultats des votes publiés, nos politiciens se distribueront les places aux législatives et les bons points sur les bancs des ministres. Et qu'importe qui passera finalement, vu que ces gens là n'ont que le pouvoir d'être nos élites, intermédiaires entre nous les esclaves et l'économie mondiale de marché. Ces gens là ne sont que des vitrines, ils vivent bien, nous racontent de belles histoires, mais n'ont pas le pouvoir qu'ils nous font croire avoir.

Vous voulez vraiment contester ?

Commencez par attaquer ceux qui ont vraiment le pouvoir en les faisant vraiment chier, plus radicalement qu'en allant dire que vous êtes pas content un après midi ensoleillé devant leur porte. La société tient ses moutons par la finance, par la panse et par la force. Si tout le monde se mettait d'accord pour occuper les banques, les supermarchés et que les soldats des armées et les policiers participaient au mouvement, les choses changeraient vraiment...Sans cela, contester reste du folklore, voter reste une perte de temps doublée d'une approbation tacite à l'ordre des choses que les moutons subissent.

Mais voilà, les moutons ne le feront pas, parce qu'ils aiment trop les miettes qu'on les laisse picorer. Ils aiment trop économiser un an pour se payer des cadeaux à noël et des vacances à se choper le cancer sur la plage. Ils aiment trop leur mode de vie sédentaire et sécurisant, leur prêt de 44 ans pour devenir propriétaires...Et puis, on leur montre sans cesse des images qui leur font si peur...Des images d'exclus du système qu'ils ne voudraient pas devenir, des précaires désespérés, des chômeurs, des SDF...Ils ne veulent pas devenir comme ça...Ils aiment leur pays, on leur a tellement dit qu’ailleurs, c'était bien pire...Ils veulent se serrer la, ceinture et ne veulent pas finir comme les grecs. Ils ne veulent pas que des immigrés viennent leur voler leur emploi et corrompre leurs traditions et habitudes...On leur a appris à se considérer comme privilégiés, puisque l'on ne distribue pas les mêmes miettes à tout le monde. On exploite leur fièreté stupide à vouloir se sentir supérieur, meilleur à l'autre...On exacerbe l'esprit de concurrence entre les moutons, pour que les moutons soient bien gardés+.

Bref, nous sommes tous des moutons, nous faisons Beeee et c'est la dernière chose improvisée que nous ayons encore l'imagination de faire.

Partager cet article

Repost 0
Published by GUSTAVSON's BLOG - dans Articles société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Gustavson 's Blog
  • Gustavson 's Blog
  • : Le Gustavson 's Blog, c'est la vision de Gustavson, auteur-compositeur, sur le monde qui nous entoure. Articles, chansons militanto graveleuses et bien plus encore voilà ce qui vous attend sur ce portail. Chaque jour des nouveautés et des impressions à chaud sur l'actualité de notre beau monde égalitariste... Revendicateur, contradicteur, héros de l'absurde ou simple curieux, soyez les bienvenus !
  • Contact

Recherche