Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 14:33

link

ET SI DEMAIN : La chanson de Pari Drakkar (et son lien musical).

 


Et si demain est la première chanson interprété par le groupe Pari Drakkar. Au départ, c'est une chanson de Jango Tiano, le guitariste rythmique du groupe. Tout était là, musique et arrangements, il ne manquait plus que Gustavson vienne y mettre sa touche pour que la chanson prenne de la profondeur. Et si demain navigue sur le sujet de l'ascension sociale et de ce que l'on en fait...Difficile est le chemin qui nous amène à penser autrement que par les valeurs inculquées par son origine sociale et culturelle. C'est de la que viennent les nouveaux riches, ceux qui, souvent, correspondent parfaitement à la définition du snobisme. Ils font avec leurs nouveaux moyens mais avec leurs anciennes valeurs, celles du milieu pauvre, socialement, économiquement, dont ils sont originaires.

 

Bien souvent, ils oublient d'où ils viennent et il leur faut que trop peu de temps pour se mettre à pester sur leurs anciens voisins. Ceux qui, il y a peu de temps, ou peu de générations, partageaient leur misère, se voient, une fois les nouvelles situations établies, taxés de manque d'initiative, de fait néantisme, de parasitage de la richesse de ceux qui travaillent et qui les nourrissent par les aides sociales qu'ils versent, des impôts qu'ils payent...

 

A travers l'histoire, on constate que ce phénomène entre, tout à fait, dans le modèle de fonctionnement de la catégorie bourgeoise. Même si cela fait quelques siècles maintenant, les bourgeois ont fondés des valeurs de nouveaux riches. Ils le furent (nouveaux riches) lorsqu'ils prirent la place prépondérante au sein du pouvoir politique et financier à la noblesse. Ces valeurs restèrent fondement et quiconque entre dans la caste sociale appelée bourgeoisie aujourd'hui, tend à vouloir s'imprégner des valeurs qu'elle renferme, entrer dans la famille.

 

Les bourgeois se comportent donc comme d'anciens pauvres, de nouveaux riches et cela est plus flagrant chez ceux qui ont connu les deux situations au cours de leur existence. Lorsque la richesse s'hérite, elle devient naturelle, elle a donc moins de justification à donner tant à sa caste qu'a celle des autres, donc tout ceci se voit moins...mais les valeurs profondes, fondamentales de la bourgeoisie, au pouvoir depuis la première révolution française, restent celles-ci globalement.


Et si demain dépeint donc tout ceci dans la description du rêve des pouilleux. Et si demain ils étaient riches, ils feraient comme ceux qui le sont et emmerderaient les autres tout comme la plupart des riches emmerdent ceux qui ne le sont pas. On ne devient riche que trop peu souvent parce que l'on a accompli quelque chose de grand. La richesse, on l'obtient souvent par héritage, ou avec la chance, ou encore parce que l'on s'est mieux adapté que les autres au système économique actuel, régit par les valeurs bourgeoises. Être faux cul et enculer les autres pour faire sont trou sont des fonctionnements qui permettent de se faire une place de choix plus rapidement dans notre belle société. Comme vous le remarquez, je ne suis pas fan, ni des valeurs bourgeoises, ni de ce qu'elles ont fait résulter dans le fonctionnement de notre belle civilisation qu'elles dominent.


Et si demain se fait en trois étapes. Tout d'abord le contentement, enfin plus de fin de mois difficiles, enfin les envies demandant de grands moyens financiers peuvent être assouvies...Ensuite, la deuxième étape consiste, lorsque l'on est bien installé et habituer à sa nouvelle situation, à pester sur son ancienne situation pour mieux s'en démarquer. C'est en général, à ce moment là, que se forge une conscience politique de droite.

 

Là où, et si demain va plus loin, c'est dans sa troisième étape. L'analyse de l'ancienne situation (qui est en fait la situation présente de celui qui rêve de devenir riche) et de la nouvelle (celle dont il rêve), permet de se rendre compte ou mène le chemin des nouveaux riches...A celui des anciens sur lesquels on peste lorsque l'on mène un quotidien miséreux.

 

Est ce que l'on peut vraiment gérer le fait de devenir riche sans devenir con comme la plupart des autres ? C'est la question que pose cette chanson. Pour ma part, je suis très admiratif des personnes issu des classes aisés et qui ont su, malgré bien des barrières culturelles, être critiques du milieu d'où ils viennent. La dessus, il est vrai que j'ai fait beaucoup moins d'effort. Du moins idéologiquement, je n'ai pas été assez contradictoire avec les intérêts de ma classe sociale d'origine pour voter à droite. Mais est-ce vraiment mal ?

 

On va dire que j'ai fait des efforts pour faire des études malgré certaines barrières comme le fait que j'ai du bosser en même temps, parce qu'il faut bien bouffer...Oui, pour ceux qui ne savent pas, la grande majorité des étudiants sont financés par leurs parents, donc ce sont majoritairement des bourgeois. Dans ma promo de science po, sur 80 personnes, deux travaillaient à mi temps et un (moi), à temps plein...Donc j'ai fait des efforts pour comprendre les codes de la classe bourgeoise dominante ce qui me permet d'écrire ce genre de connerie...

 

Par contre, c'est en analysant comment notre belle société fonctionne, à la lumière de ce que m'ont appris mes études en raisonnement empirique, que j'ai pu constater rationnellement que tout ceci ne me convenait pas, que tout ceci était scandaleux et que de ne pas donner sa chance à tout le monde de comprendre ce qu'il se passe autour d'eux, permet de mieux les dominer, sans qu'ils n'ouvrent trop leur gueule...

 

J'ai de ce fait, fait l'effort de comprendre les codes de la classe bourgeoise, observé ce à quoi ces codes amènent, pour ne pas en accepter le résultat que cela donne sur l'ensemble. Mais ne jetons pas la pierre aux bourgeois, la plupart ne se posent pas toutes ces questions, ils sont nés comme ça et on leur à enseigné toute leur vie que c'est normal.

 

Pour Les nouveaux riches, la bourgeoisie est souvent leur but ultime, ils doivent être plus bourgeois que les bourgeois eux même, donc snobes. Le problème avec tout ça, c'est que normalement, dans une démocratie, c'est la majorité qui domine. Comme les pouilleux sont majoritaires, le gouvernement devrait représenter leurs intérêts en majorité. Mais c'est l'UMP, parti des bourgeois qui est élu et qui gouverne. Soit les pouilleux aiment la douleur, soit l'UMP a pu en convaincre une bonne partie qu'ils défendaient leurs intérêts. Pour cela, soit ils ont usés d'une technique Jedi, soit ils ont profité du fait que l'on maintient volontairement dans l'ignorance les pouilleux sur le fonctionnement de la société, pour leur raconter de belles conneries qu'ils ont pu croire de ce fait.


Alors, comme le dis la chanson, et si demain on était riche on prendrait la par des autres. Et demain on était riche, on oubliera les nôtres. Et si demain j'étais riche, je deviendrais un gros con. Et si je veux pas le devenir, faux que je reste un prolo...

Partager cet article

Repost 0
Published by gustavson.over-blog.com - dans Articles société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Gustavson 's Blog
  • Gustavson 's Blog
  • : Le Gustavson 's Blog, c'est la vision de Gustavson, auteur-compositeur, sur le monde qui nous entoure. Articles, chansons militanto graveleuses et bien plus encore voilà ce qui vous attend sur ce portail. Chaque jour des nouveautés et des impressions à chaud sur l'actualité de notre beau monde égalitariste... Revendicateur, contradicteur, héros de l'absurde ou simple curieux, soyez les bienvenus !
  • Contact

Recherche