Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 19:45

3191664147_689377427c.jpg

 

Sur le sujet :

 

Condescendant

Bonne année bande de cons !

 

 

En ce moment, je me dis souvent que nous serions tous bien plus convenables à devenir un tout petit peu plus humbles avec nous même et nos semblables.

Qui sommes nous exactement ? Qui sommes nous pour être si fier de nous et de notre espèce ?

Des humains, ni plus, ni moins, voilà ce que nous sommes. Une sorte d'espèce tellement imbu d'elle même et de son expansion, qu'elle agit comme une sorte de virus exterminateur, tant sur elle même, que sur son environnement. On fait parti de ce truc là et personnellement, je n'irais pas m'en vanter.

On pourra toujours dire que l'homme a accompli tant de choses merveilleuses...Vu tout ce qu'il détruit, il pourrait bien n'être qu'amour pendant quatre siècles d'affilée que ça ne compenserait pas.

Comme il y a quand même une justice, l'homme ne détruit pas que les autres espèces, il se détruit aussi lui même, ne contrôlant pas sa nature autodestructrice et son absurdité congénitale. L'homme est cannibale, il bouffe ses semblables au nom des ambitions de son égo, de son narcissisme, de sa folie des grandeurs. Il est tout aussi bien capable de réduire en esclavage des bœufs, que des membres de sa propre espèce, jusqu'aux plus proches de lui. Il a crée le nucléaire, a donné des armes à des enfants, s'est crée toute sorte de poisons quotidien, qu'il ingère tout au long de sa vie, au cas ou une mort brutale ne pointerait pas le bout de son nez assez rapidement.

Tout n'a qu'un temps, la Terre n'est pas éternelle et l'homme qui en profite n'y est que de passage. Il est un peu comme une bonne grippe, qui fait des dégâts et qui, au bout d'un moment, prend fin. Il faut juste savoir comment...Ici, ça sera soit parce que la maladie aura guéri et que notre bonne vieille terre s'en verra débarrassée, soit par la mort du patient terrestre trop infecté pour y survivre...  

Très pessimiste sur les humains, me direz vous et peu argumenté...Exact, mais le but ici n'est pas de venir prouver des choses que vous côtoierez dès que vous passerez le pas de votre porte demain...Et si vous êtes frileux, allumez votre ordi ou votre télé...L'homme prouve chaque jour ce qu'il est, vous aussi et moi encore plus.

Il est grand temps qu'on se mette au clair avec nous même et qu'on arrête de se raconter des histoires, si on ne veut pas tous crever, parce qu'on aura été trop con et fier pour admettre ce qu'on était vraiment. Sur des bases saines, il serait peut-être possible de construire quelque chose de mieux, mais sur des bases erronées, on a 100% de chance de continuer à faire de la merde, chose pour laquelle l'humain à un talent fou...Mais bon, comme le dirait Sarah Connor, "le destin est ce que nous faisons"...Donc pas de fatalité, on a des bras et un cerveau, il est toujours possible qu'on s'en serve autrement...

Disons que cet article est surtout une réaction a l'esprit commun et convenant, qui dit qu'il y a des choses qu'il faudrait unanimement aimer. Moi pour aimer, j'ai besoin que ces choses me semble aimable. En ce moment, l'humain ne me semble pas digne d'être aimé et moi je ne m'aime pas non plus. C'est un simple constat fait à la lumière de preuves tangibles, tout ce qu'il y a de plus rationnel. Alors, on peut toujours avoir l'espoir que ça change, l'espoir est permis, mais rien ne sert de se mentir. Quand on ne fait rien, on peut toujours s'inventer qu'on agit, on n'en fera pas plus quelque chose. Quand on vit comme une bande de porcelet décérébré, on ne mérite pas de prix Nobel, voilà tout.

C'est subjectif, c'est un point de vue, c'est pas gentil, mais ça existe.

Rien qu'en étant des être humains, vous êtes tous des connards. Vous pillez, vous détruisez, rien que par votre présence. Même avec toute la bonne volonté du monde, vous piétinerez des brins d'herbes avec tout l'écosystème qu'ils font vivre. Vous me direz que je cherche la petite bête, mais ces petites bêtes que vous semblez mépriser, elles souffrent peut-être du fait de voir leur famille décimée chaque jour, à cause de connards qui s'en foutent. Peut-être que les acariens pensent...Et quand bien même ces bestioles sont totalement dénuée de raisonnement, est-ce que ça nous autorise à leur marcher sur la gueule avec le plus grand mépris. Vous ne trouvez pas ça un peu nazi comme raisonnement ? "Seul les malins et les puissants ont le droit de citer, les autres peuvent mourir au nom de la pureté de la race humaine exclusive en ce bas monde !". Ben les copains, si vous avez vraiment le cœur aussi pure que ce que vous dites, vous devriez sacrifier vos vies au nom de la cause de la vie universelle, de peur que la moindre de vos respiration mette en danger la vie de quelques cellules présentes dans l'air ambiant. Vous pouvez faire ça, ou aussi assumer le fait qu'en temps qu'être vivant, vous êtes acteur dans une certaine chaine alimentaire, ou vous tuez à votre profit, par plaisir, ou par mépris...Ouuu les vilains !

Personnellement, j'ai pris le parti d'écraser des fourmis quand je marche dans l'herbe, de bouffer des veaux morts, esclaves de nos appétits en hormones, ou encore de faire un génocide de spermatozoïde étouffés dans un kleenex, à chaque branlette...Vous faites pareil, sauf si vous ne sortez pas de chez vous, êtes végétariens (dans ce cas là, vous ne tuez que des plantes), ou n'avez pas de rapports sexuels...

Après, quand on sait ça, on n'est pas obligé d'exagérer dans ce mode non plus, comme le prône notre beau système néolibéral. Il est tout à fait possible de s'accorder ensemble, à commencer par s'accorder avec soit même, puis dans un groupe, ou une société entière, sur des modes d’existence moins cruels, envers notre environnement et aussi entre nous, êtres humains. On peut tout à fais faire cela sans se voiler la face sur nos bas instincts, car quoi qu'on en dise, nous restons des animaux...La différence avec les singes, c'est qu'on est plus au sommet de la chaine alimentaire et que de ce fait, nous avons plus de pouvoir sur l'ensemble des autres espèces...Sinon, ça serait les singes qui mettraient les hommes dans un zoo (planète des singes...On a les référencées qu'on peut...).

Je vous encourage à lutter pour un monde plus juste, à renverser l'ordre des choses établies, qui a amené le monde à trouver l'esclavagisme normal, à condition qu'on ne l'appelle pas comme ça. Appelez un chat, un chat et vous vous ferez une meilleure idée de ce qu'est un chat...Du moins, c'est un début.

Partager cet article

Repost 0
Published by GUSTAVSON's BLOG - dans Philosophie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Gustavson 's Blog
  • Gustavson 's Blog
  • : Le Gustavson 's Blog, c'est la vision de Gustavson, auteur-compositeur, sur le monde qui nous entoure. Articles, chansons militanto graveleuses et bien plus encore voilà ce qui vous attend sur ce portail. Chaque jour des nouveautés et des impressions à chaud sur l'actualité de notre beau monde égalitariste... Revendicateur, contradicteur, héros de l'absurde ou simple curieux, soyez les bienvenus !
  • Contact

Recherche