Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 17:27

393407442_c5b6ea1b8f.jpg

 

Le fascisme

La croissance.

Les insurgés de la terre

 

Beaucoup de gauchistes s'accordent à dire qu'ils voudraient changer le système de manière fondamentale, pour que ce dernier devienne plus égalitaire et plus juste. Beaucoup s'indignent de devoir se faire la guerre entre gauchistes, pour des questions de positions et de méthode d'application de son action en faveur d'un changement de système.

Il y a ceux que j'appellerais, les institutionnalistes, qui veulent entrer dans le système politique existant, pour tenter de le faire changer de l'intérieur, en briguant des postes au sein des institutions qu'ils cherchent à faire évoluer en profondeur, se servant d'une position légitimée par le système existant, pour le faire évoluer dans le sens qu'ils souhaitent.

Il y a ceux qui refusent le système en bloque, ne lui accordant plus assez de crédibilité pour croire que tout renouveau puisse intervenir en son sein. Je les appellerais, les révolutionnaires.

Révolutionnaires et institutionnalistes s'accordent donc sur le changement nécessaire des institutions de notre société, institutions qui permettent par exemple à une minorité bourgeoise de posséder toutes les attributions politiques, économiques et culturelles, lui permettant de dominer la société. La légitimation que cette minorité tire de ces institutions existantes, lui permet d'exercer un pouvoir de coercition et de normalisation sur l'ensemble de la société que ces institutions dirigent. Les gauchistes s'accordent pour dire que si ces institutions permettent cette domination d'une minorité, elles ne sont pas équilibrées et, de ce fait, doivent évoluer ou disparaître pour laisser la place à autre chose. Là encore, ils ne s'accordent pas entre eux sur la manière de faire cela.

Chez les institutionnalistes, il y a ceux qui croient que le système peut se renouveler en gardant ses bases existantes, simplement en le modifiant ou en l'actualisant en fonction des changements de la société, afin de le rendre plus juste, par exemple, en modifiant la constitution préexistante.
Il y a également ceux qui voudraient pénétrer le système de l'intérieur pour réussir à le refonder plus entièrement, en utilisant les cadres institutionnels du système existant pour légitimer le changement. Comme exemple de cela, on peut citer Hitler, qui s'est fait élir légalement par l'intermédiaire des institutions de la république de Weimar avant de refonder entièrement le système politique en faveur d'un autre, le troisième Reich. On peut citer également Napoléon III qui s'est fait élire président de la seconde république avant de se servir de ses institutions pour fonder le second empire.

Chez les révolutionnaires, il y a ceux qui pensent que toute institution est mauvaise en soit et qu'il ne faut, en aucun cas, refonder un nouveau système. Ce sont les anarchistes ou les ultras libéraux.
Il y a également ceux qui pensent, comme moi, qu'il faut refonder un nouveau système, plus juste et égalitaire. En fonction des valeurs prônées par le nouveau système souhaité. Il faudra ici, que justices et morale soient inhérentes aux nouvelles lois et institutions mise en œuvre. Il faudra aussi que ces institutions soient garanties par un pouvoir de coercition légitimement établit par l'accord du plus grand nombre et pas de tout le monde, car c'est impossible. Il sera par exemple, peu évident d'en convaincre les privilégiés du système que l'on remet en cause, même s'il existe ce qu'on appelait au 18e siècle, des "bourgeois éclairés".  Comme exemple de cette théorie, je prendrais la première révolution  française, qui changea un système institutionnel monarchique en république. Le problème ici, est qu'on a remplacé une hégémonie de la noblesse, par une hégémonie de la bourgeoisie, soit un pouvoir d'une minorité par un pouvoir d'une autre minorité sur l'ensemble de la société. Personnellement, je pense que ceci n'est pas obligatoire...

Le système de démocratie me convient, mais à certaines conditions, non garanties par le système institutionnel actuel qui transforme une démocratie de nom en une oligarchie de fait.
Il faut que tous connaissent un minimum les institutions qu'ils sont censé diriger, grâce à une connaissance garantie de ces dernières, dans l'enseignement public et obligatoire.
Il faut que les gens connaissent leurs droits à travers le même enseignement public et obligatoire. Dans le système actuel, on se justifie du fait que les citoyens devraient connaître les textes juridiques issu des institutions qui les gouverne, par une simple inscription à la fin du code civil datant de 1804, ou il est noté "nul n'est censé ignorer la loi...", génial !
Il faut impliquer chaque citoyens qui le désire dans les décisions prises par l'état, pour l'intérêt général, donc pour l'intérêt particulier de chacun. Il faut les informer des prises de décision, de la manière dont son prise ces dernières, être transparent, expliquer... et si les décisions ne conviennent pas à un groupe suffisamment important, même si le gouvernement est élu légitimement par une majorité, il faut qu'il y ai possibilité de s'opposer juridiquement à elles avant qu'elles ne soient promulguées ou appliquer.

Voilà un petit résumé de ce que je peut définir comme le gauchisme, les familles de pensée que cela comporte. Je ne cite pas tout et ce que je cite est évoqué de manière succincte, simplifiée, dans le but de montrer que tout ceci n'est pas très compliqué. Mon avis est qu'être gauchiste est bon, vouloir le changement est bon, lutter contre le système est bon, qu'importe ses convictions et la manière de vouloir les mettre en œuvre. Gauchistes, unissons nous et il sera temps d'avoir des débats plus approfondi une fois que les choses auront commencé à changer...
--

Partager cet article

Repost 0
Published by GUSTAVSON's BLOG - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Gustavson 's Blog
  • Gustavson 's Blog
  • : Le Gustavson 's Blog, c'est la vision de Gustavson, auteur-compositeur, sur le monde qui nous entoure. Articles, chansons militanto graveleuses et bien plus encore voilà ce qui vous attend sur ce portail. Chaque jour des nouveautés et des impressions à chaud sur l'actualité de notre beau monde égalitariste... Revendicateur, contradicteur, héros de l'absurde ou simple curieux, soyez les bienvenus !
  • Contact

Recherche