Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 21:42

3605140330_0e409bf304.jpg

 

 

Articles sur le sujet :

Votre monde de l'argent

Des moutons à la pelle

  Comprendre la dette publique.

 

 

 

Moi je ne vote pas, il m'arrive parfois de zapper sur un ou deux débats, de passer voir quelques conférences ou autres, soutenant tel ou tel candidat aux présidentielles françaises, mais je me sent loin de tout ça...Pourtant je vis bien dans ce système et j'en profite, je touche des allocs, je paye aussi des impôts, bref, je ne vis pas sur une autre planète...Mais je ne vote pas, malgré ce qu'on me dit... Oui, on me sort toujours la même rengaine, que malgré moi je suis un citoyen, que si j'ai le droit de toucher des allocs, j'ai le devoirs d'aller voter....Et bien, je propose aux français de faire un referendum pour savoir si j'ai le droit de toucher des allocs, malgré le fait que je ne vote pas !

Mais demandez vous plutôt, pourquoi nos cher dirigeants ne rendent pas le vote obligatoire, sous peine d'amende ou de suspension d'allocs, s'ils veulent tellement que l'on vote...En Belgique, donc pas très loin de notre beau pays, en Union Européenne, ça existe et du coup, il y a pas loin de 100% de participation. Je ne suis vraiment pas sure que ça soit dans l'intérêt de nos chers élites que tout le monde vote. Je crois même que l'abstention les arrange bien, donc quelque part, que je les arrange bien aussi..Et bien tant mieux, ces gens là, leur système élitiste masqué derrière une pseudo démocratie, ne sont pas au centre de mes questionnement, si je leur fait plaisir, c'est très bien, ça me donne un côté sympa.

Ma préoccupation centrale est de trouver les moyens les plus concrets de se sortir de ce système élitiste, de virer ces élites de père en fils de leur postes de commandement et de promouvoir une autre philosophie de vie en société, que celle qui a court actuellement. Savoir qui sera élu dans ce système qui s’essouffle et finira bientôt, savoir qui sera le nouveau représentant commercial en France de l'économie néolibérale de marché, qui sera le VRP à la solde des dirigeants de la réserve fédéral américaine, maintenant le monde entier dans sa dépendance grâce au système monétaire mondial qu'elle contrôle, ne m’intéresse pas. Tout ça, ces candidats, leurs débats sur la viande Halal, sur les 0.5% de pseudo augmentation du pouvoir d'achat sur 5 ans, ce n'est que du folklore pour nous détourner des vrais problème et surtout, des vrais solutions à ces problème.

Le problème, c'est le système. La solution, c'est en changer, changer la façon dont la société fonctionne, changer d'économie et revenir à un système monétaire basé sur des valeurs économique réelle, sur des ressources disponibles. La solution, c'est que les gens reprennent le contrôle de leur vie, de leurs outils de production, de la création de richesse. La solution, c'est que les gens se réapproprient la compréhension des lois, des institutions qui seront nouvellement crées, de la manière dont fonctionnera l'économie nouvelle reposant sur les bases les plus simples des lois de l'offre et de la demande (lien : L'économie pour les très nuls ). La solution, c'est que le monde cesse de fonctionner sous la domination d'élites qui divisent les peuples entre eux et qui montent les peuples les uns contre les autres, par la colonisation politique et économique, par la mise en concurrence des travailleurs qui n'ont ni les mêmes droits, ni les mêmes salaires. La distribution des petits privilèges forme une société ou il y a les élites, les kapos et les endormis passifs. La plupart iront voter, mais pas moi et je vous recommande de même, de rejoindre le plus grand parti de France, celui des abstentionnistes.

Les abstentionnistes, pour la plupart le sont par dépit, par ignorance, par non intéressement à la chose politique. Ils ont toutes les raisons du monde de ne pas sentir leur intérêt à mettre leur bulletin de vote dans cette grande mascarade. Ces gens là, comme la plupart de ceux qui votent, ne comprennent pas grand chose au système, son fonctionnement, ses institutions. Ils choisiront le type qui a le plus de gouaille et qui a la tête qui passe le mieux à la télé. Il y a une expression qui dit, "quand on ne sait pas, on s'abstient"...Sage expression ! Le respect de ce vieux précepte éviterait bien des votes d'ouvriers pour Sarkozy et des votes de gros cons pour le FN.

Moi je m’intéresse à la politique et je suis tellement bien informé sur le fonctionnement de notre système, des institutions qui le représente, que je ne cautionne en rien tout cela. La politique m’intéresse, mais pas celle là, pas ce fonctionnement, pas ces élites politico-économico-médiatiques. Quelle mascarade que cette campagne, que cette manipulation par la télé, les sondages, les débats de forme..Vous n'en avez pas marre sérieusement ?

Bon alors messieurs dames, il s'agit maintenant de faire plus que de voter pour une pseudo alternance passant de l'UMP au PS, ce qui ne changera strictement rien. Il s'agit de faire plus que de s'indigner en allant se peler le cul à 40 avec 4 pauvres cartons. Si je voulais vraiment proposer des idées pour changer les choses, je dirais qu'il s'agit de renverser ces élites qui s'accaparent pouvoirs et richesses sur notre dos, grâce à nous, à notre consentement. Je dirais que si on se fait baiser quotidiennement, c'est aussi de notre faute, parce qu'on se laisse faire, parfois même jusqu'à aimer ça, aimer la soumission, l'esclavagisme, voire même le défendre selon les principes d'une sorte de syndrome de Stockholm social.

Si je voulais faire la révolution, je me demanderais : comment ?

En fait, c'est très simple, pour commencer, il suffirait de s'interroger sur les moyens par lesquels ce système nous tient, pour les détourner à notre profit. 3 choses essentielles : La bouffe, l'argent, la force.

Ce système contrôle les distributions de bouffe, le système des échanges. On ne peut pas se révolter sans bouffer, ou pas plus d'un mois..Et les grèves de la faim, à par à maigrir ou, au mieux, mourir, ça ne sert pas à grand chose. Donc il faudrait se demander comment, en cas de soulèvement contrôler notre approvisionnement en nourriture. Pour ça il faut se demander d’où elle vient, cette nourriture. Alors, on répond facilement à cette question : de la terre, des élevages, des entreprise agro alimentaires...Bon pour ces dernières, vu qu'elles nous empoisonnent en se faisant la race de benef sur notre santé, on en a pas besoin au départ. La révolution se fera avec les agriculteurs et vu ce que notre belle économie leur fait subir, ça ne serait pas dure de les convaincre. En 1789, la révolution se serait réduite à peau de chagrin, sans la révolte paysanne, paysans qui se sont ensuite bien fait flouer par nos amis bourgeois, qui sont sorti de se soulèvement en élites dominantes et qui le sont resté depuis lors.

La révolution, ça se fait avec de la bouffe, ça se fait aussi avec du monde. Il faut atteindre une masse critique pour que le rapport de force fasse autre chose que d'amener 1000 clampins au trou. Si il n'y a pas assez de monde, il faut qu'il y ai assez de monde au même endroit. 1000 personnes pourraient déjà se révolter très localement, rassemblées, organisées, elles seraient une force. Éparpillées, c'est comme si elles étaient seules. Aujourd'hui, comme depuis toujours, le plus grand nombre se fait entuber à longueur de temps, avec une bonne communication, il ne devrait pas non plus être difficile de les convaincre. Mais ça l'est quand même, parce qu'on les a drogué depuis leur naissance à la propagande médiatique, à la télé, aux journaux gratuits, à la consommation, à l'amour des petits privilèges, à la peur de l'exclusion sociale...Difficile de se défaire de toutes ces chaines. Cette population nombreuse autrefois représentée par les paysans, l'est aujourd'hui pas les ouvriers, les employés, sans qui l'économie ne pourrait fonctionner. Arrêter le fonctionnement de l'économie, dégrader la sacrosainte croissance, perturber les transports, prendre le contrôle des voix de communication, c'est déjà une victoire.

En ce qui concerne la bouffe, il faudra faire comme ce qu'ils font actuellement en Grèce, faire passer les produits alimentaires du producteur au consommateur et développer une économie parallèle. Avec du monde, on pourra aussi foutre le bordel dans l'économie esclavagiste, en occupant les supermarchés ou en les empêchant de fonctionner. Le nombre amène la force, les moyens de pression, les moyens d'action, la prise de contrôle des gens sur le monde ou ils vivent et la société qu'ils font fonctionner.

Avec de la bouffe, on peut se passer d'argent, mais en cas de révolution, il faudrait reprendre le contrôle de l'économie. Alors il faut se poser la question de qui contrôle l'économie et d’où vient l'argent ? La réponse : des banques. Donc, avec un nombre suffisant, il faudra aussi occuper les banques et reprendre le contrôle de la création et de la distribution de monnaie. le système monétaire mondial tient le monde, en changer est changer le monde ! Des gens expliquent cela très bien : http://www.youtube.com/watch?v=rRFMZ20wBO8

Et enfin, pour faire la révolution, il faut ne pas se faire massacrer par la police ou par l'armée. Il faut donc, soit être assez nombreux pour que la force ne réprime pas les mouvements révolutionnaires, soit qu'une majorité des flics et soldats se rangent du côté des insurgés....Pour ça, il faut des révolutionnaires chez les flics et les militaires et croyez moi, on fait tout pour ne pas recruter ce genre de public parmi les forces de l'ordre et de sécurité.

Voilà, donc je ne vote pas et je vous en ai résumé ici les raisons. Elles sont logiques vu mes opinions politiques, si cela vous parait rationnel et juste, vous n'avez plus qu'à faire passer le message qu'une révolution est tout à fait possible, à condition d'en vouloir et que le fait de voter en mai ne révolutionnera rien du tout. Il y a des mecs comme Mélanchon qui disent être pour un changement de système, mais qui se présentent quand même. Il y a plein de votant potentiel pour Mélanchon qui sont favorables à un mouvement révolutionnaire, en plus de ceux, moins nombreux du NPA ou de Lutte Ouvrière. L'élection aura au moins l'avantage de permettre de les comptabiliser, peut-être de les fédérer, de faire qu'ils se rendent compte de leur force. A part ça, l'élection ne sert pas à grand chose, personnellement, si j'en avais quelque chose à carrer, j'en serais à l'étape d'après. Dans tous les cas, même si mon vote ou mon non vote ne changera rien, ou pas grand chose et qu'en plus, tout le monde s'en tape de mon vote, je met un point d'honneur à ne pas cautionner ce système, ces élections, par mon vote.

Partager cet article

Repost 0
Published by GUSTAVSON's BLOG - dans Politique française
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Gustavson 's Blog
  • Gustavson 's Blog
  • : Le Gustavson 's Blog, c'est la vision de Gustavson, auteur-compositeur, sur le monde qui nous entoure. Articles, chansons militanto graveleuses et bien plus encore voilà ce qui vous attend sur ce portail. Chaque jour des nouveautés et des impressions à chaud sur l'actualité de notre beau monde égalitariste... Revendicateur, contradicteur, héros de l'absurde ou simple curieux, soyez les bienvenus !
  • Contact

Recherche