Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 14:32

4701190628_2038125ac0.jpg

 

Chansons e GUstavson en vidéo sur "Gustavsongs" : lien vidéo Youtube nk

 

 

Sur les socialistes à Strasbourg :

Les socialistes expulsent un squat à 2 jours de la trève hivernale

 

Sur la population visée, chanson en écoute  :   C'EST UNE BELLE JOURNEE !

 

 

 

 

A force de nous laisser priver de nos libertés, nos liberticides sont de plus en plus tentés de nous en enlever encore plus, afin de jouir encore mieux de leur pouvoir, issu de l'ascendant social qu'ils ont sur les vils buveurs de la populace.

Pour les pauvres, boire, c'est bien, mais comme on dit, loin des yeux, loin du cœur et du cœur, nos amis oligarques n'en ont pas tellement pour côtoyer les fâcheuses conséquences des méfaits qu'ils occasionnent. Oui, ces gens dirigent ce monde, oui, les bourgeois ont rendu le monde tel qu'il est, bien pourri, nous invitant à boire pour nous donner du baume au cœur et oublier un instant, l'odeur nausée abonde du système dont ils sont les princes.

Voilà pour la mise en place du décor, le décor, celui que nos amis oligarques et leurs compères commerçants bourgeois, héritiers ou nouveaux riches, plantent de plus en plus dans les endroits ou ils vivent, les endroits beaux, les endroits sympas, les centres villes... Ce décor, à Strasbourg comme dans les autres grandes villes de France, c'est un paysage calme et paisible, à l'abri des exploités, des smicards, des chômeurs, des clodos...A l'abri des jeunes dépravés et des vieux exclus. Ce décor, c'est un décor entre eux, entre gens de bonne compagnie, avec des boutiques de luxe, des restaurants hors de prix, des cafés bourgeois, ou se côtoieront notables du cru et touristes en mal de consommation exotique.

A Strasbourg, les gens étaient plein d'espoir, les pauvres. Ils ont élu un maire socialiste et ils ont cru que le PS était de gauche...Bien naïfs ces électeurs ! C'est vrai qu'en Alsace, un élu qui n'est pas à l'UMP, c'est plutôt rare, plutôt très rare...Mais est-ce qu'un élu PS, ça n'est pas un tout petit peu pareil ? (le point d'interrogation ne sert pas à grand chose, je sais...).

Une semaine après avoir fait expulser un squat à deux jours de la trêve hivernal, ce cher Roland Ries, maire PS de Strasbourg, va faire entrer en vigueur un arrêté interdisant la consommation d'alcool en centre ville, sur la voie publique. Et oui, la consommation d'alcool sur la voie publique provoque moultes nuisances aux riverains capables de se payer un loyer en centre ville et altère le standing que nos élites tentent de faire arborer à la belle ville de Strasbourg.

Strasbourg, la capitale européenne qu'on sait pas bien pourquoi elle n'est pas qu'à Bruxelles, la ville du fameux marché de noël tellement chiant qu'on y recommanderait presque d'y faire un petit attentat terroriste, la ville encerclée par des troupeaux entiers de flics et CRS, la ville aux caméras de surveillance (rien qu'au centre ville aussi !), la ville ou on ferme les quais quand il y a trop de jeunes qui s'y réunissent le soir, la ville ou les concerts organisés par la mairie se finissent avant 21h, pour laisser place à des sons et lumières coutant la race de thune pour amuser les touristes...Bref, une ville que j'adore !

Tout ce qu'il lui reste à cette ville, c'est que c'est une ville étudiante, avec des jeunes qui sortent le soir et qui font que c'est un peu sympa de s'y balader au centre ville, que les rues ne sont pas désertes, qu'il y a encore un peu d'animation, même si déjà aujourd'hui, il n'y en a plus tellement. A Strasbourg, les endroits ou l'on peut s'amuser pour pas cher sont très rares, alors on s'organise autrement et quand il fait beau, on picole dehors, sur les quais, dans les parcs, parce qu'on a pas forcément de quoi se payer des bières à 4 Euros toute la soirée dans un bar et qu'on habite pas au centre ville, parce que les loyers sont trop cher.

Mais cet arrêté vise avant tout à emmerder une population précise, qui boit de l'alcool au centre ville, il s'agit des clodos. Le clodo, il est au centre, parce qu'on récolte quand même plus de thune au centre ville qu'au fin fond de la banlieue. Le clodo, il boit, parce qu'il a une vie bien pourri et qu'il faut bien se détendre. Alors maintenant, le clodo, il va devoir se planquer pour descendre sa canette, parce que ça gêne les bourgeois de croiser la misère dont ils sont pourtant responsables. Mais les bourgeois, les notables locaux, les élus, les restaurateurs et cafetiers du centre ville, ils veulent l'opulence et ils l'ont. Ils ne veulent pas partager leurs richesses et en plus, ils ne veulent pas en subir les conséquences, comme des clodos à leurs portes, un alcoolisme festif ou plus régulier dans leur quartier. Ils en veulent toujours plus, pour que les touristes aisés viennent toujours plus nombreux, afin de dépenser leur thune dans les cafés de ceux qui ont milité pour cet arrêté scandaleux.

Tant que l'on se laissera faire, les bourgeois continueront à abuser et à nous priver de nos libertés restantes, une à une. Alors on peut la jouer à la Stephane Hessel, s'indigner, dire, "hou la la, ils ne sont pas gentil à la mairie PS de Strasbourg...". On peut faire ça, ou se révolter, dire que trop, c'est trop et agir de façon ludique, par rapport aux libertés que l'on tente de nous arracher. Boire ou ne pas boire d'alcool au centre ville, ne changera pas le monde, mais c'est un symbole de plus de l’oppression bourgeoise. Un symbole contre lequel il nous est possible de lutter symboliquement, de manière simple et ludique.

Je vois d'ici les électeurs de droite (donc du PS aussi...), s'insurger en accusant les contestataires de l'arrêté, de ne lutter que pour défendre leur alcoolisme dégénéré. Mais qui c'est qui vend l'alcool, qui le fabrique, ou est-ce qu'on l'achète ? Qui profite de cette mâne financière ? Toujours les mêmes, les bourgeois et ces mêmes cafetiers du centre ville. Si l'alcool arrive à mobiliser là ou d'autres sujets auraient du être plus susceptibles de le faire, c'est quand même toujours bon à prendre.

Alors que faire ?

Ce soir, il y a une grande manifestation place Broglie à Strasbourg pour contester cet arrêté. Alors une manif pour une manif, ça ne sert à rien. Pour correspondre au thème de la soirée, ramenez vos bibines et picolez jusqu'à en avoir la gerbe. Il sera temps ensuite de faire profiter le centre ville de votre état d'ébriété et pourquoi pas, d'aller vous réconforter dans un des cafés de notre cher centre ville. "Pendant ce temps, Notre rabat joie de maire sera présent, dans les salons de l'Hôtel de Ville à partir de 18h30 à l'occasion de la présentation des bières de Noël organisée par la Ville de Strasbourg et le Syndicat des Cafetiers de Strasbourg, les deux responsables de cet arrêté." C'est marrant ces petites coïncidences, n'est-ce pas ?  (phrase entre guillemet issue de cet article : lien strasbourg curieux nk

Ensuite, le Gustavson's Blog vous invite, à chaque fois que vous êtes bourré, voir très bourré, à prendre un bon thé dans nos cher café du centre ville. Vous pourrez également vous balader dans ce même centre en chantant quelque-unes de vos chansons préférées à tue tête et si le cœur vous en dit, de copuler devant les caméras de surveillance de notre cher centre ville, vous constituant une sexe tape à moindre frais.

Au centre ville de Strasbourg, vivons heureux, alors ne vivons pas cachés, grâce à l'arrêté anti alcool de Roland Ries et du syndicat des cafetiers de Strasbourg, donnez du standing à la capitale européenne, sexe, droque et alcool rimeront avec centre ville !

"Une galette en ville, c'est un petit pas pour votre cirrhose, un grand pas pour leurs névroses !" "Luttez, gerbez au centre ville !". (C'était un message de la collective de la décontraction)

Partager cet article

Repost 0
Published by GUSTAVSON's BLOG - dans Articles "quotidien"
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Gustavson 's Blog
  • Gustavson 's Blog
  • : Le Gustavson 's Blog, c'est la vision de Gustavson, auteur-compositeur, sur le monde qui nous entoure. Articles, chansons militanto graveleuses et bien plus encore voilà ce qui vous attend sur ce portail. Chaque jour des nouveautés et des impressions à chaud sur l'actualité de notre beau monde égalitariste... Revendicateur, contradicteur, héros de l'absurde ou simple curieux, soyez les bienvenus !
  • Contact

Recherche