Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 13:49

5079128092_29e7dfd0be.jpg

 

ARTICLES SUR LE SUJET EN LIEN :

Figuration

Marché de l'art...

Vernissages...La chanson de GUSTAVSON en écoute

Les précurseurs crée leurs prédécesseurs...

Mes chakras sont fermés...

Le colibri et la goute d'eau

Cinéma

Des stries dans la purée...

 

 

Voilà une interpretattion d'un évènement culturel qui m'est toute particulière. On peut avoir d'autres avis, voici le mien.

 

Le gotha culturel.

J'ai eu l'occasion d'aller à un vernissage géant récemment, les ateliers ouverts que ça s'appelle... C'est trop l'exaltation de la culture et des arts, c'est trop l'endroit "in", ou il faut être...En plus c'est partout, alors on va la voire partout pendant deux week-end, la masse de la bourgeoisie roots de Strasbourg...

Je suis allé dans un machin qui s'appelle le bastion, je ne connaissais pas. C'est un grand espace aménagé en ateliers "d'artistes", qu'il a été possible de visiter librement, à l'occasion de "la semaine des arts". Du coups je suis venu, attiré par la curiosité.

Avant de voire des artistes et des œuvres, j'ai d'abord vu tout le gotha de la culture élitiste strasbourgeoise, situé bien plus bas hierarchiquement que le gotha de la culture élitiste parisienne...Bref, de gros looser de provinciaux snobs. Ils étaient là pour se montrer, pour fréquenter "le milieu", pour ouvrir leur gueule en disant des mots à la con, qui font genre..."Non mais tu vois, cet artiste, c'est une personne trop spontanée..."Ou encore, "tu sais moi je suis comme ça, je trop pleine de vie...". Enfin bref, je n'ai même pas eu l'occasion de voire un foutu tableau, que le tableau de la "bourge attitude" s'imposait déjà à moi...

Alors, une fois que je suis entré dans un atelier d'artiste, ce fut le florilège. C'est vrai que l'art pictural n'est pas forcément super mon truc, mais parfois, il m'arrive d'apprécier certaines œuvres...Là, rien. Vraiment rien, j'ai trouvé que c'était tout pourri. A mon avis, c'était aussi du au fait, que je me trouvais dans une assemblée composée à 75% de gens que j'avais envie de claquer contre un mur, ou dont j'éprouvais le besoin viceral de défequer dans leur bouche, pour qu'il soit légitime que de la merde en sorte..

La corde en sable.

Le premier atelier que j'ai visité était bien drôle, c'était tout petit, il y avait plein de monde et "l'artiste" avait essayé de remplir la salle d'un maximum de ses créations, pour qu'on puisse un maximum se délecter de son éclectisme et de sa productivité géniale. En plus cette conne a foutu une putain de corde en sable au beau milieu du passage, corde qu'il fallait éviter, pour respecter le travail de "l'artiste". Évidemment, ce qui devait arrivé arriva et une personne bouscula la sainte corde, qui se mis à bouger et à perdre ses précieux grains de sable. Là ce fut le drame...La conceptrice de cette corde, faite de grains de sable, rebondit de suite et s'exprima d'une façon étonnante, mêlant ton moralisateur et gentillet, pour ne pas passer pour une mégère, "regardez, on peut être la personne la plus adorable du monde, et faire du mal aux œuvres d'art..."...Et je vous promet que ce genre de ton faux cul, qui parait étrange aux non snobs, était ici des plus fréquent. Moi je dis que cette adorable personne, à crée l'œuvre la plus artistique de cet atelier morne.

Je n'y connais certainement pas grand chose et cela doit plaire à certains, mais franchement, je n'ai ni vu l'art, ni l'intérêt, à se faire chier pendant des heures à reconstituer la forme d'une corde, en collant des putains de grains de sables, grains après grains...Elle aurait pu prendre une corde et l'accrocher que ça aurait été pareil pour moi. En cherchant un peu plus, je me suis dit, qu'elle avait voulu montrer symboliquement, qu'en apportant chacun son grain de sable, on peut constituer un outil qui nous aiderait ensemble à grimper par delà les murs et les cloisonnements, pour nous faire passer les épreuves auxquelles on doit faire face...Tu parles ! Ça c'est moi qui le dit, la plupart de ces cons là, qui se définissent comme artistes, seraient plutôt des artisans, capables de passer des heures à construire un truc avec minutie, juste parce qu'ils trouvent ça joli et original...Après c'est la libre interprétation de chacun...Pour moi, une œuvre n'est intéressante que si son concepteur y trouve du sens, sinon, ça n'est pas de l'art, c'est de l'artisanat ou du hasard...Selon moi. Après, il y en a qui trouvent du sens à se faire un puzzle...Chacun son truc comme on dit.

L'anti snob.

Dans un autre atelier, j'ai vu une perle, l'essence de l'art qui jurait avec les faux arts en présence...Un homme, semblant un peu simple, semblant ne rien connaître aux codes du faux art en vigueur en ce lieu, interpellait les artistes. Cette personne, ressemblant physiquement à Coluche, discutait avec les concepteurs des œuvres, en leur posant des questions à la con. C'est un peu comme s'ils demandait à un boulanger comment on beurre les tartines. Il essayait de faire genre qu'il s'y connaissait, ou du moins, il essayait de ramener ce qu'il voyait à ses propres connaissances, afin de pouvoir l'interpréter.
Évidemment, il était loin d'avoir les mêmes codes de conversation et d'interprétation des oeuvres que les artistes en présence. Mais il s'en foutait, il était en quête de compréhension et se moquait totalement de se faire prendre pour un con, par des gens qui l'étaient encore plus que lui. Alors je voyais cet artiste, à qui notre homme expliquait qu'il connaissais bien les cartes postales. L'artiste était gêné, n'osait pas trop lui dire qu'il l'emmerdait, il le prenait pour un gentil con super relou, il essayait subtilement de s'en débarrasser sans lui faire voire que ses potes snobs se foutaient trop de sa gueule. D'autres passants, étaient plus outrés, que l'on puisse oser emmerder ce grand artiste avec des problèmes du bas peuple néophyte...

Notre homme s'en foutait, que l'artiste ne veuille pas perdre son temps avec lui, que les potes de l'artiste se foutaient de sa gueule, ou que des gens de passage soient outrés qu'il ose parler à ce grand créateur d'œuvres d'art et c'était là son oeuvre, plus grande que celles de toute la pièce. Il était l'anti snob parmi les snobs, il fut la plus belle oeuvre d'art de l'exposition des artistes, mais les gens, cloisonnés par leurs œillères issues des normes culturelles en vigueur, ne l'ont pas vu. Ils n'ont vu que ce qu'ils étaient venus chercher à priori et sont repartis heureux d'avoir trouver les évidences qu'ils souhaitaient. Au milieu d'eux, un homme aurait pu leur faire voire d'autres choses, un nouvel horizon, mais ils y étaient fermé et sont resté enfermé dans leur bastion.

Pour conclure.

Le gotha culturel, scotché devant des œuvres qui ne veulent rien dire, a besoin des anti snob. Je lance donc un appel à tout les anti snob potentiel, pour qu'ils viennent envahir vernissages, exposition et musées conventionnels ou roots conventionnels. .Allez-y et réclamez la compréhension qui vous est du. L'art doit être accessible à tous, s'il n'est accessible qu'à une petite élite bourgeoise au capital culturel calibré à cela, ça n'est pas de l'art, c'est de l'élitisme culturel.

Partager cet article

Repost 0
Published by GUSTAVSON's BLOG - dans Spécial artistes à la con
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Gustavson 's Blog
  • Gustavson 's Blog
  • : Le Gustavson 's Blog, c'est la vision de Gustavson, auteur-compositeur, sur le monde qui nous entoure. Articles, chansons militanto graveleuses et bien plus encore voilà ce qui vous attend sur ce portail. Chaque jour des nouveautés et des impressions à chaud sur l'actualité de notre beau monde égalitariste... Revendicateur, contradicteur, héros de l'absurde ou simple curieux, soyez les bienvenus !
  • Contact

Recherche