Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 10:10

3043263204_4bb7417daf.jpg

 

Le nucléaire en question

A ceux que mes idées dérangent...

 

Voici mon compte rendu du reportage passé sur ARTE "Water makes money", qui fut finalement diffusé après quelques pressions de Véolia qui firent polémiques et débouchèrent à un appel au soutien d'ARTE et de l'équipe du documentaire pour sa diffusion...

Depuis la fin du 20e siècle et la mise en avant des théories néolibérales consistant à désengager les états de l'économie, les privatisations furent légion, dans bien des domaines relevant au paravant, du service public. Les services de distribution des eaux subirent ce mécanisme de masse et l'on en voit les résultats aujourd'hui. Les contrats de gestion de l'eau, transférés des collectivités aux entreprises privées, ont une durée de 30 ans. Pour ces sociétés privés, ce type de contrat à moyen terme, rend non rentable toute réparation éventuelle de canalisation ou d'entretien trop couteux du réseau de distribution de l'eau.

Chlorer l'eau, lui permet de rester stérile en toute circonstance, même si les canalisations ne sont pas entretenues. Chlorer plutôt que réparer, permet aux sociétés de faire des économies d'entretien et également de personnel de maintenance. Et voilà encore un exemple de politique du profit immédiat, qui met en péril la santé des gens, le même principe qui à fait que nos ressources énergétiques sont basées sur l'énergie nucléaire, qui rapporte mais nous fait vivre sur de vrais bombes à retardement. (Lien :   Sortir du nucléaire : une nécéssité vitale        ) Boire régulièrement de l'eau chlorée est dangereux pour la santé et accroit fortement les risques de cancer. Alors, me dira t-on, boire de l'eau polluée est aussi dangereuse pour la santé. Oui, mais on a les moyens de faire autrement en rendant le réseau de distribution sain, en entretenant les canalisations et en protégeant les zones d'extraction de l'eau...Mais, évidemment, cela coute cher et les sociétés privées ne sont pas prêtes à rogner sur leurs bénéfices...(lien :  Système économique mondial : retirez vos oeillères, changez le monde !     )
Pour les mêmes raison, les sociétés privées n'ont pas intérêts à réparer les fuites, puisque c'est l'eau écoulée qui est facturée.

Suez veut renflouer l'eau de nappes phréatiques qui diminuant dans la région de Toulouse, avec l'eau de la Garonne. mais les eaux de ce fleuve contiennent des polluants impossibles à extraire. Ça n'est pas un souci pour les entreprise privées de gestion de l'eau, on pollue la nappe phréatique avec de l'eau de la garonne, on la fait boire aux consommateur en rajoutant plus de chlore pour rendre l'eau stérile face à plus de polluants. Résultat, on pollue la nappe et on rend impossible toute exploitation saine de l'eau.

On développe des technologies curatives de plus en plus complexes pour avoir une eau stérile avec la pollution qui augmente, alors qu'il faudrait prendre le problème à la source, aux sources de la pollution. Soutenir l'agriculture biologique dans les régions de captage parait essentiel pour cela. Seul les régies publiques d'exploitation peuvent faire cela. La gestion publique de l'eau est plus apte à se soucier du long terme et des générations futures. Les entreprises privées pensent aux bénéfices avant tout, elles sont là essentiellement pour faire des profits.

La privatisation, c'est bien au début, quand les pouvoirs publics touchent l'argent de la vente. Mais ensuite ils sont coincés, ils ne peuvent plus agir sur les tarifs ou sur la pollution environnementale. La privatisation des services publics est une vraie démission du politique, il perd toute liberté de manœuvre sur des missions qui sont sensées lui incomber.

A Bruxelles, une station d'épuration privée à fermé 10 jours pour des problèmes techniques et a du même coups, déversé de la boue provenant des eaux usées de cette ville, 10 jours durant, directement dans les cours d'eau, ce qui fut une catastrophe écologique.

Hélas, ce système est du à un véritable mélange des genres, ou l'on voit des associations environnementales, sponsorisées par les entreprises privées de traitement de l'eau. Les élus pas réélus sont souvent embauchés dans ces mêmes entreprises. Ces dernières ciblent les élus à travers leurs action de lobbying pour s'associer aux élus dans des financements de campagne afin d'avoir en retour de juteux contrats.

Aujourd'hui, suite à cette gestion désastreuse issue de la privatisation de la gestion de l'eau, on constate une remunicipalisation des services. En Allemagne, les communes ayant goûtés au privé, retournent au public, à Stuttgart, cela à été voté par referendum. A Paris, la gestion de l'eau est également redevenue publique. Ce mouvement prend de l'ampleur et montre à quel point la gestion privée des services publics basés sur le profit immédiat est néfaste pour nous et notre environnement. Ce modèle fonctionne pour l'ensemble de la société et il est temps qu'on le remette en cause...

Partager cet article

Repost 0
Published by GUSTAVSON's BLOG - dans Articles écolos
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Gustavson 's Blog
  • Gustavson 's Blog
  • : Le Gustavson 's Blog, c'est la vision de Gustavson, auteur-compositeur, sur le monde qui nous entoure. Articles, chansons militanto graveleuses et bien plus encore voilà ce qui vous attend sur ce portail. Chaque jour des nouveautés et des impressions à chaud sur l'actualité de notre beau monde égalitariste... Revendicateur, contradicteur, héros de l'absurde ou simple curieux, soyez les bienvenus !
  • Contact

Recherche