Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 08:32

3501872232_784f01067d.jpg

 

"Les putes" (La chanson de GUSTAVSON en écoute)

LE PLUS VIEUX METIER DU MONDE...

 

Dans l'univers médiatique, conçu pour relancer des débats ayant pour but principal d'en cacher d'autres, on a été amené à reparler de la prostitution...Ce thème est pratique pour les médias et les politiques car, qu'importe l'époque et le contexte existant, il peut toujours être relancé, car la prostitution existe depuis longtemps et a toujours trouvé ses détracteurs et ses soutiens...

 

Alors, de nombreux débats médiatiques fleurissent sur ce sujet et comme tout calendrier médiatique à son stimulus, celui-ci fut, comme la plupart du temps, une réforme gouvernementale envisagée...Roseline Bachelot, ancienne féministe des chiennes de garde, aujourd'hui dirigeante de l'UMP, parti des plus sexistes ou la plupart des hautes fonctions sont détenues par des hommes, tente de lancer un projet visant à pénaliser les clients des prostitués. Actuellement, ce sont les prostituées qui son pénalisés pour racolage, les clients, eux, ne sont pas inquiétés. Biensûr, les proxénètes tombent sous le coups de la loi, mais ils sont malin et tombent que trop rarement...Sauf pour le parrain de Marine Lepen (véridique...), qui vient de se faire arrêter pour proxénétisme...

 

Dans la prostitution, le corps de la ou du prostitué est un objet sexuel. Il perd donc son humanité et devient un outil de travail, un moyen de gagner son pain. Dans le travail en général, sa tête et son corps servent aussi d'outils, que l'on exploite pour accomplir sa tâche...Mais la prostitution va plus loin, puisqu'elle entre dans le corps humain, fait entrer le commerce dans les organes internes du corps, ce qui a des conséquences psychologiques bien plus importantes que le fait d'user ses muscles ou sa mémoire, afin d'en tirer profit. Hélas, la plupart du temps, ce ne sont pas les travailleuses du sexe qui tirent profit de leurs activités, 80 % de celles-ci, en France, sont étrangères, issues de réseaux mafieux, escalves torturés, drogués, dont on prend les papiers et la volonté, à force de mal traitance, pour qu'elles ne s'échappent pas du joug de leur proxénète et qu'elles continuent à leur rapporter jusqu'à peromption de la marchandise...Lorsqu'elles tombent enceintes, on leur fourre des éponges de formol dans le vagin, une sorte d'avortement très artisanal...Ca donne envie non ?

 

Et bien, il y a des tas de clients, qui perpétuent la tradition du "plus vieux métier du monde" et qui se tapent bien de savoir dans quelles condtions exercent les prostitués et quelle histoire de vie les a amené à pratiquer cette profession esclavagiste. Oui les clients des prostitués sont, tout comme les proxénètes, des esclavagistes. Ils ne produisent pas, mais ils consomment et font qu'il y a une raison de produire. Si les prostitués son pénalisés, le proxénétisme puni par la loi, je ne vois pas pour quelles raisons les clients ne le seraient pas...Parce que nos dirigeants en sont pour la plupart ? Que la fréquentation des prostitués explose une fois par mois, à Strasbourg, à chaque sessions du parlement européen...?

C'est exotique des filles de la rue, c'est exitant, ça change de sa vieille bourge coincé du cul...

 

Les arguments de ceux qui sont contre la pénalisation des clients sont pitoyables...Ils parlent des hommes en misère sexuelle, qui ont besoin des prostitués comme d'un médicament. Le corps humain n'est ni un médicament, ni un substitut à sa frustration, ces gens là n'ont qu'à se branler bordel !

 

Ils disent aussi que c'est le libre choix des prostitué(e)s, de faire ce qu'elles (ils) désirent de leur corps. Tout à fait d'accord, chacun fait ce qu'il veut de son cul, le problème, c'est qu'une très grande majorité des prostitués, font cela sous la contrainte, qu'elle soit celle du proxénète, de l'addiction aux drogues, de contraintes économiques...Oui, n'importe quel travail se fait également par contrainte économique, pour tous ceux qui ne sont pas passionnés par leur profession, mais la prostitution, comme je l'ai dit plus haut, va plus loin, dans la marchandisation du corps. Il faut mettre des limites à notre exploitation, ne pas l'institutionnaliser plus loin qu'elle ne l'est déjà...Sinon, c'est la voie ouverte pour la légitimation d'autres exploitations, plus grave encore, comme la vente d'organes, d'enfants, l'escalvage pour dette..Ce qui existe déjà, mais est encore admis comme scandaleux par une sorte de morale commune...

 

Effectivement, la réouverture des maisons closes, permettrait, peut-être, aux prostitués de travailler dans de meilleures conitions, vu que de toute façon, elles travaillent. Mais hélas, je pense que l'escalvage continuerait de la même façon derrière des murs...

 

On dit aussi qu'il ne sert à rien de pénaliser les clients, car ils continueraient à assouvir leurs pulsions hors des frontières de ce pays...Quel argument bidon ! Est-ce que parce que les autres sont cons, ça nous oblige à être con nous même ?

 

On parle aussi du fait que la prohibition a des effets terribles et fait le jeu des mafias. Aux USA, dans les années 30, ils ont prohibés l'alcool, ce qui a eu des effets devastateur, en faisant grimper le marché noir des produits freulatés, aux effets très néfastes sur la santé publique...La prohibition du cannabis n'est pas non plus très efficace en France puisque dans notre pays, le plus répressif d'Europe en la matière, la consommation est la plus forte, proportionnellement au nombre d'habitants...

Je répond à cela, que j'aimerais bien que les clients prennent plus de risques, que la consommation de prostitués soit dangereuse pour eux aussi. Pour l'instant, il est très facile de cautionner l'escalvagisme en étant client. Les prostitués, travaillent déjà dans des conditions désastreuses et scandaleuses, j'ai la conviction que la plupart des clients des prostitués sont de gros lâches, qui iraient se branler sur internet si la consommation de prostitués pouvait être dangereuse pour eux...Ils ont des situations, des familles, tant qu'il n'y a pas de risque ça va, mais ils ne risqueraient pas leur vie pour leurs pulsions sexuelles, pour la plupart...

 

Les prostitués, il faut les aider, la grande majorité ferait autre chose, si ils (elles) en avaient la possibilité. Et si vraiment il en reste qui veulent, en toute connaissance de cause, vendre leur cul, je veux bien ouvrir quelques maisons closes, avec un sous préfet qui en serait le directeur, comme ça, il aura moins de chemin à faire pour aller tromper sa femme !

Partager cet article

Repost 0
Published by GUSTAVSON's BLOG - dans Sexisme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Gustavson 's Blog
  • Gustavson 's Blog
  • : Le Gustavson 's Blog, c'est la vision de Gustavson, auteur-compositeur, sur le monde qui nous entoure. Articles, chansons militanto graveleuses et bien plus encore voilà ce qui vous attend sur ce portail. Chaque jour des nouveautés et des impressions à chaud sur l'actualité de notre beau monde égalitariste... Revendicateur, contradicteur, héros de l'absurde ou simple curieux, soyez les bienvenus !
  • Contact

Recherche