Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 15:24

402109666_3650525da8.jpg

 

Le Front National Socialiste...Les électeurs fascistes sortent du bois.

La montée du Front National...

Le front UMP - FN

Fachos : Retournez donc au 3e Reich...

 

J'entends dire, de ci delà, que des personnages comme Mauras font parti de la droite historique...Incroyablement faus, Mauras fait parti de l'extrême droite historique, mais c'est vrai, qu'en ce moment, il est aisé de ne plus faire la différence entre la droite et l'extrême droite, aidés en celà par le nouveau front politique nationaliste UMP - FN. Je suis historien et ai assez de connaissances en la matière pour affirmer que Mauras est l'un des tauliers de l'extrême droite en France, et non de la droite "traditionnelle", plutôt représenté par des politiciens tels Poincaré ou plus près de nous, De Gaulle. Mauras, c'est plus de la lignée de "je suis partout" ou "minute", actuellement.

Mauras biographie : Marquée par le même traditionalisme, sa pensée politique en fit le défenseur d’un patriotisme, que Maurras qualifiait lui-même de « nationalisme intégral » et qui repose sur la condamnation sans appel des erreurs commises depuis la Révolution, le rejet de tous les principes démocratiques, jugés contraires à l’inégalité naturelle, le retour enfin à une monarchie héréditaire.
Son militantisme devait conduire Charles Maurras à créer le groupe des Néo-monarchistes et à fonder, en 1899, la revue de L’Action française. Militant en faveur du catholicisme comme principe d’ordre social, mais agnostique par convictions personnelles, Maurras allait s’attirer les foudres de l’Église, qui condamna L’Action française en 1926 et mit à l’index plusieurs des livres de l’écrivain, dans une œuvre qui comporte de nombreux titres : Le Chemin de Paradis (1895), Trois idées politiques (1898), Enquête sur la monarchie (1900-1909), Anthinéa (1901), Les Amants de Venise : George Sand et Musset (1902), L’Avenir de l’intelligence (1905), Le Dilemme de Marc Sangnier (1906), Kiel et Tanger (1910), La Politique religieuse (1912), Romantisme et Révolution (1922), Le Mystère d’Ulysse (1923), La Musique intérieure (1925), Barbarie et Poésie (1925), Un débat sur le romantisme (1928), Au signe de Flore (1931), L’Amitié de Platon (1936), La Dentelle du rempart (1937), Mes idées politiques (1937), Quatre poèmes d’Eurydice (1938), Louis XIV ou l’Homme-Roi (1939), La Sagesse de Mistral (1941), La Seule France. Chronique des jours d’épreuve (1941), De la colère à la justice (1942), etc.
Il eut une grande influence sur une partie de la jeunesse, celle qui se groupa dans le mouvement des Camelots du roi.
Charles Maurras, qui avait dénoncé dès après la Première Guerre mondiale l’insuffisance du traité de Versailles et condamné, par antigermanisme, la politique de rapprochement avec l’Allemagne menée par Briand, devait cependant, par crainte de la menace communiste, approuver les accords de Munich et se faire le défenseur, à la veille de la Seconde Guerre mondiale, des thèses pacifistes. En 1940, il saluait comme une « divine surprise » l’arrivée du maréchal Pétain au pouvoir. Pendant l’Occupation, il se fit, avec toute sa vigueur polémique, l’apologiste du gouvernement de Vichy et l’inspirateur de la politique de Collaboration.
Condamné en 1945 par la haute cour de justice de Lyon à la réclusion à perpétuité et à la dégradation nationale, il fut interné à Riom, puis à Clairvaux. En 1952, sa santé déclinante le fit admettre à la clinique de Saint-Symphorien-lès-Tours, où il devait s’éteindre.

Voilà comment, après avoir été légitimés dans leur idéologie fasciste par les partis institutionnels comme l'UMP, dont beaucoup de membres comme Claude Géant ont fait parti de groupuscules fascistes dans leur jeunesse, les militants FN tentent de rétablir dans le bon ordre moral, leurs idéologues historiques vénéré, comme Mauras...
Je pense que bientôt, ils voudront nous convaincre qu'Hitler avait quand même de bonnes idées tout comme beaucoup nous déclament que le FN n'est pas un parti fasciste mais démocratique. Il est vrai que dans toute bonne démocratie, la succession à la tête d'une formation politique est filiale, c'est le cas au FN, au Gabon, en Libye, en Corée du nord....Que des démocratie à la pointe du dialogue sociale !

Je pense qu'en ces temps fleurant bon les années 1930, on va encore en entendre d'autre...Restez connectés !

Partager cet article

Repost 0
Published by GUSTAVSON's BLOG - dans Fascisme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Gustavson 's Blog
  • Gustavson 's Blog
  • : Le Gustavson 's Blog, c'est la vision de Gustavson, auteur-compositeur, sur le monde qui nous entoure. Articles, chansons militanto graveleuses et bien plus encore voilà ce qui vous attend sur ce portail. Chaque jour des nouveautés et des impressions à chaud sur l'actualité de notre beau monde égalitariste... Revendicateur, contradicteur, héros de l'absurde ou simple curieux, soyez les bienvenus !
  • Contact

Recherche