Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 01:05

3931350725_fef3db144d.jpg

 

ARTICLE SUR LE SUJET EN LIEN :

La sacralisation du travail...

L'appel à la prière

Travail, famille, patrie !

La mondialisation, ou la centralisation totalitaire de l'économie au profit de quelques privilégiés.

 

Je parlais de religion dans mon dernier article, d'appel à la prière...Je constate que finalement, la religion berce nos quotidiens, le quotidien des croyant et même de ceux qui pensent être athées, laïques...La religion, finalement qu'est-ce que c'est exactement ? Allons voire dans Wikypédia ce qu'ils nous en disent :

La religion a été définie pour la première fois par Cicéron comme « le fait de s'occuper d'une nature supérieure que l'on appelle divine et de lui rendre un culte »1. Dans les langues où le terme est issu du latin religio, la religion est le plus souvent envisagée comme ce qui concerne la relation entre l'humanité et Dieu. Dans le Coran, le terme dîn, qui peut être considéré comme équivalent de celui de religion, désigne avant tous les prescriptions de Dieu2. En chinois, le terme zōng jiào (宗教), inventé au début du XXe siècle pour traduire celui de religion, est connoté de l'idée d'un enseignement pour une communauté3. Enfin, le bouddhisme est considéré comme une religion alors qu'il semble n'y être question ni de Dieu, ni de nature divine4.

Il n'existe pas aujourd'hui de définition qui convienne à tout ce que l'usage permet d'appeler religion5. La religion peut être comprise comme une manière de vivre et une recherche de réponses aux questions les plus profondes de l’humanité, en ce sens elle se rapporte à la philosophie6. Mais elle peut aussi être vue comme ce qu’il y a de plus contraire à la raison et jugée synonyme de superstition. Elle peut être personnelle ou communautaire, privée ou publique, liée à la politique ou vouloir s’en affranchir. Elle peut aussi se reconnaître dans la définition et la pratique d’un culte, d’un enseignement, d’exercices spirituels et de comportements en société.

 

C'est intéressant non ? 

On nous dit que la religion est le fait de s'occuper d'une nature supérieure et de lui rendre un culte...Hmm, mais à quoi peut-on rendre un culte ? A un dieu, bien-sûre..Un dieu multiplicateur de poissons, créateur de la terre en 7 jours, tout ça... Mais on peut tout aussi bien remplacer dieu par autre chose...Par quoi par exemple ? Hmm, un système économico-politico-médiatique fondateur d'un seul modèle de vie en société possible...Fondé sur des valeurs qu'il parait hérétique de remettre en cause...La société néolibérale, fondée sur la valeur du travail pour que les ouailles soient bien gardées, pourraient-elle alors être considérée comme une sorte de religion...Genre, le travaillisme...Possible...Probable...

 

La religion est envisagée comme une relation entre l'humanité et dieu...Ou entre l'humanité et la société néolibérale dominée par une petite minorité d'oligarques, qui disséminent les valeurs et normes bénites des dieux, donc d'eux mêmes...Préceptes qu'il convient de suivre, évidemment, pour ne pas voir son discours, ses pensées, ses actions contraires à cet ordre religieux, bannit de l'orthodoxe société des hommes...

 

Les prescriptions de dieu ! Voilà nos lois, écrites ou coutumières...Une société réglementée par la sainte inquisition néolibérale..Voilà ou l'on vit, si ça se trouve ! Mais ici, dieu est multiple. Les dieux sont la société de marché, les agences de notations, les gouvernements de l'OCDE, les institutions internationales, les lobbys, les multinationales et quelques autres...En résumé, la minorité bourgeoise opulente. Les 1% qui sont les dieux des 99 % d'autres, qui sont croyants en la nécessite, l’irremplaçabilité, l'irréfutabilité d'un système irrationnel, qu'on leur à fait voire comme des voies du seigneur impénétrables...Preuve en est que ces fameux 99%, ne comprennent fichtrement rien au fonctionnement de ce système dominant, de la légitimité des valeurs sur lesquelles il se fonde, du fonctionnement de son économie ou de ses institutions politiques... Ils ne comprennent rien et ils suivent, parce que c'est comme ça, parce que c'était comme ça pour leurs parents et que ce sont leurs parents qui les ont éduqués, en plus de l'école et du travail ensuite. La religion est effectivement, un enseignement pour une communauté...

 

Dans cette définition de Wikipédia, on constate que la religion peut-être jugée synonyme à superstition, donc contraire à la raison, à la rationalité... Elle peut être à la fois publique et privée, personnelle ou communautaire et liée à la politique...Un culte, un enseignement, une définition des comportements en société...Alors la société néolibérale pourrait-elle être définit selon les critères de définitions d'une religion, sachant cela ? Moi je dis que oui. 

J'en suis fort désolé et j'aimerais que cela soit autrement, mais je trouve notre système, notre mode de vie, tout sauf rationnel. Le pire, c'est que les croyances en cette religion, celle qui prône le fait que seul ce type de système est possible, sont tellement profondément ancrées, que la plupart pensent que notre société fonctionne de manière rationnelle...Oui, il est très rationnel de répartir 90 % des richesses du monde, dans les mains de 5% des personnes y vivant, à tel points que des famines, absurdes aux vues des ressources de notre planète, ont lieues dans l'indifférence générale. Il est rationnel que les 99 % de gens que ce système spolient, trouvent tout cela normal. Il est rationnel que l'esclavagisme, qui se comprend aujourd'hui plus communément sous le terme d'exploitation par le travail, soit défendu des esclaves eux mêmes..Tout ça est très rationnel et pas du tout absurde, voyons ! 

 

Ah, le travail ! Peut de gens conçoivent aujourd'hui une vie sans travail et encore moins une société sans travail. Évidemment, le travail est l'un des outils principal de l'exploitation des esclaves, par la société néolibérale..Pour se faire, cette dernière à inventé la religion néolibérale, ou le travail est un sacrifice rituel pour son dieu ultime, afin qu'il lui accorde la miséricorde de quelques nourritures, chauffage, four à micro-onde et non exclusion de la société de consommation...Et encore, ça dépend d’où on se trouve sur notre belle planète...Pour certain, le travail ne permet qu'une survie miséreuse...

 

Là encore, cherchons la définition du travail sur Wikipédia : Mais rien sur wikipédia...Étonnant ! Alors j'ai cherché ailleurs

 

Etymologie : du bas latin tripalium, appareil formé de trois pieux, utilisé pour ferrer ou soigner les animaux, ou comme instrument de torture pour punir les esclaves.

Cette définition est intéressante ! Le mot travail était au départ utilisé pour définir un outil, qui servait à ferrer les animaux, ou comme instrument de torture pour punir les esclaves...Le hasard des étymologies est des plus opportun...

Le travail désigne l'effort physique ou intellectuel qui doit être accompli pour faire quelque chose ou obtenir un résultat recherché.

Oui, parce que dans l'absolu, on peut aussi travailler pour soit, travailler dans un but commun, mais dans notre société néolibérale, on travaille plus souvent pour d'autres et surtout au profit d'autres.

Quelques uns des différents sens du mot travail :

  • En tant qu'occupation rémunérée, le travail est synonyme d'emploi. Le terme travail peut aussi s'appliquer à des activités non rémunérées (Ex : Travail domestique, dans le cadre de la famille)

  • En économie, le travail est l'un des facteurs de production, avec le capital et la terre. Fourni par des employés en échange d'un salaire, il est organisé et dirigé vers la réalisation de biens ou de services.
    Le travail est l'un des éléments d'appartenance d'un individu à la société. Mais, selon les points de vue, il est perçu comme un devoir moral et social ou, à l'inverse, comme une exploitation et une aliénation

  • En sociologie, le travail est l'ensemble des activités humaines répétitives, pénibles, non gratifiantes et réalisées dans la contrainte. Ex: le travail en usine, les travaux agricoles....

On va dire qu'en économie, ou plutôt dans notre économie actuelle, un exemple de type d'économie parmi tant d'autres (malgré ce qu'en dit la religion néolibérale), le travail est perçu par moi, comme une exploitation et une aliénation. Mais pour la majorité des croyants à la religion néolibérale, il est perçu comme un devoir moral et social...C'est donc une question de point de vue..Disons que je n'ai pas la même religion qu'une majorité de gens que j'appellerais, "les esclaves consentants"...La définition sociologique du travail me conviens aussi tout à fais..."ensemble des activités humaines répétitives, pénibles, non gratifiantes et réalisées dans la contrainte"


Comme quoi, le travail ,n'est pas perçu comme une chose obligatoire, comme une sainte vertu, comme un passage nécessaire, obligatoire, à la vie en société, par tout le monde... 

 

Cette société, son mode de fonctionnement cruel et injuste, se sont imposé comme une religion, dictant ses commandements absurde à ses ouailles zélées. Le travail est tout comme la messe l'a été en son temps, un outil de régulation et d’insubordination des masses, aux préceptes des hauts dignitaires de la sainte parole. Alors amis croyants, croyez, travaillez et prenez la défense de vos bourreaux. La religion néolibérale dictera vos journée par le travail et vous serez conforté de votre place dans la bonne société, lorsque vous verrez aux infos, les autres faire comme vous. La voie des plus nombreux est toujours la meilleure pour tout bon mouton..Beeeh !


Partager cet article

Repost 0
Published by GUSTAVSON's BLOG - dans Religion
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Gustavson 's Blog
  • Gustavson 's Blog
  • : Le Gustavson 's Blog, c'est la vision de Gustavson, auteur-compositeur, sur le monde qui nous entoure. Articles, chansons militanto graveleuses et bien plus encore voilà ce qui vous attend sur ce portail. Chaque jour des nouveautés et des impressions à chaud sur l'actualité de notre beau monde égalitariste... Revendicateur, contradicteur, héros de l'absurde ou simple curieux, soyez les bienvenus !
  • Contact

Recherche