Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 11:10

3891697119_5a21d5e056.jpg

 

ARTICLES SUR LE SUJET EN LIEN :

Dernier jour au boulot !

Le Bac

Le travail c'est la santé !

A côté de la plaque !

 

Aujourd'hui j'ai vu un médecin et on a un peu parlé. Il m'a demandé ce que je faisais dans la vie alors je lui ai expliqué que j'étais pion et que je serais bientôt au chômage. Ce que je dis habituellement alors, c'est que je me met au chômage pour préparer des concours de la fonction publique sérieusement, sans travailler 38h par semaine dans un taf de merde en même temps. Je continue alors en disant que mon but est de trouver un boulot pépère, qui me prendra un minimum de temps et d'énergie, pour que je puisse consacrer un maximum de temps et d'énergie à des choses plus intéressantes pour moi, que le travail. En général, les gens ont du mal à croire que j'ai pu faire un master d'histoire et de science po, sans avoir réellement d'ambitions professionnelles..  J'ai alors expliqué à ce médecin qu'en dehors de toute obligation professionnelle, je fais de la musique, je publie un blog et j'écris un bouquin...

Ceci dit, même si j'avais eu de l'ambition par rapport à mes études, il aurait été difficile pour moi de continuer un master 2 en sciences politiques, étant donné que tous comportent un stage obligatoire de 6 mois, pas ou peu rémunéré dans leur cursus. Ceux qui peuvent faire ça, sont ceux qui sont financés, moi je ne le suis pas et mes besoins vitaux ne me permettent pas de ne pas manger et de ne pas me loger pendant 6 mois. La seule solution aurait été de faire un prêt étudiant et de me foutre dans une grosse merde si mes études ne marchaient pas. Bref, j'ai décidé de faire autre chose et d'arrêter de sucer les boules à un système qui visiblement n'avait pas vraiement envie de moi à cette place. Il y en a toujours qui diront que j'aurais pu m'accrocher, qu'on trouve toujours des solutions quand on le veut bien, que l'arret de mes études n'était pas un fatalité à ce moment là. Peut-être, mais moi j'ai décidé de m'accrocher à autre chose qu'à votre système de merde de reproduction sociale des élites et de promotion des plus lèches cul à ce stade de la hierarchie sociale...D'ailleurs, je ne m'accroche pas, je vis et j'emmerderais tous ceux qui décideront de se mêler de ça en tentant de me culpabiliser de quelques giclées de morales sociétales orthonormées.

Quand j'ai annoncé mes quelques activités extérieures aux projets professionnels que la société aurait pu avoir pour moi, le médecin curieux et peu soucieux de la masse de patients qui poirotaient dans la salle d'attente non climatisée ou régnait une chaleur infernale, m'a demandé ce que je faisais. J'ai alors répondu que c'était de la politique gauchiste, de la philosophie...Le médecin m'a alors suggérer une théorie commune, après m'avoir stipulé que le gauchisme, c'était finit depuis longtemps. Il m'a parlé de la primauté de l'idée sur les faits, comme un mal de notre pays. Pour lui, le monde est tel qu'il est et il est impossible de le changer. Il est donc fataliste et anti idéaliste.

Selon lui, on ferait trop de généralisation par rapport à des situations personnelles. Il est vrai que chacun est différent et que toute théorie à des exceptions. Mais le monde est-il un ensemble, une agglutinations d'exceptions ? Ne peut-on rien théoriser, rien généraliser ? Doit-on vivre dans une société patchwork ou tout serait décousu, puis recousu à l'infini ? Rien ne serait cohérent alors, rien ne pourrait se regrouper, se corréler ?

Mais voyons monsieur le médecin, vous parlez de la science qui s'établit sur des faits, des expériences...Justement, des expériences, comme des situations personnelles, à partir desquelles on établit des théories, quelles soient de science dure ou de science humaine. Évidemment, théoriser à partir d'une seule expérience parait hasardeux, mais pourquoi pas ? Ne pas être certain de savoir si ce que l'on dit est vrai n'empêche en rien de le dire, c'est ce qu'on appelle une hypothèse. Il suffit de savoir la présenter comme telle. Sur mon blog, je ne dis jamais que je suis sûre de ce que je dis, je présente ce que je dis comme mon idée, mon opinion du moment, je n'ai jamais eu la prétention de dire que ce que je disais était exact, que je détenais la vérité...

Au final, je pense qu'il est bon de se fier aux faits, mais les faits ne sont pas tout. Les faits sont le monde tel qu'il est, avec sa façon de fonctionner. Ça n'est pas parce que les choses arrivent que l'on doit être d'accord avec. Je ne pense pas qu'il faille être fataliste par rapport aux faits, certes ils arriveront avec ou sans nous, mais le fait qu'ils arrivent ne veut pas dire qu'il doivent arriver perpétuellement et que l'on ne pourra jamais rien y changer. Si tout le monde s'était dit ça depuis l'avènement de l'humanité, nous vivrions encore dans des cavernes...
Les idées ne sont parfois que des rêveries, elles ne se réalisent pas forcément, mais ça peut arriver. Les idées peuvent parfois devenir concrètes. C'est sûre que moins on y croit, moins on a de chance que cela arrive...

Je dirais en conclusion que tout comme entre la certitude et le doute, le mieux est encore de naviguer entre les idées et les faits, pour trouver la meilleure voie possible...

Partager cet article

Repost 0
Published by GUSTAVSON's BLOG - dans Philosophie
commenter cet article

commentaires

boussekeyt michel 15/07/2011 15:41


@Le Docteur,
merci, je suis pleinement rassuré et vois que vos blessures du passé sont devenues de la force. Mais je n'irais pas jusqu'à dire que ceux qui vous ont fait mal vous ont rendu service, en tout cas
ce n'est certainement pas ce qu'ils cherchaient.
Il est clair que vous avez du coeur et que vous comprenez l'humain. Il est bon que le mystère de Dieu persiste sinon de quoi les humains se souciraient-ils ? et parleraient-ils ?
quand ils parlent de l'homme, ne parlent-ils pas de Dieu, leur image ? disent-ils.
michelb ;-)


LeDocteur 15/07/2011 15:01


je vous rassure, Michel, Je n'ai aucun probleme de ce coté la ! Ce qui me preoccupe, c'est que j'en viens a penser que gustavson est bléssé par les vilaines remarques que certains lui font !
j'aimerais lui dire qu'il vaut mieux que tout ça ! Et que c'est eux qui devraient avoir peur de sa reponse, peur d'etre demasqués ! cela dit, vous m'etes sympathique, michel ! un peu comme ces
Chretiens, Juifs, muslims et bouddhistes qui ont jalonné mon existence ! Point commun, le coeur !


GUSTAVSON's BLOG 15/07/2011 18:24



Oui les critiques blessent un peu parfois, ceci dit si je les aiment bien aussi, parfois elles ont de la valuer, parfois elles rendent moins con et souvent, elles ne sont que les brimades de
quelques frustrés qui m'en veulent d'avoir tiré sur leur oeillères, les relaâchant alors pour qu'elles leur claquent au visage. Rien de plus normal à tout cela, quand on est rentre dedans, on se
fait rentrer dedans, j'ai fais du rugby, je maîtrise ;)



boussekeyt michel 15/07/2011 12:59


@LeDocteur,
c'est bon signe de se préoccuper de son assiette.
et ensuite comment ? là est le problème.
peut-être faut-il tout simplement oublier le problème pour se concentrer sur les atouts qui peuvent le compenser ?
le fait de penser toujours au même problème est un enfermement, s'en extraire une libération, une apocalypse.
certainement pas facile mais salvateur.
michelb


LeDocteur 15/07/2011 12:39


oh oui ! Michel !
Je connais bien les pervers narcissiques, je les ait subis pendant longtemps !
J'ai lu un livre salvateur D'isabelle Azare-naga : "les manipulatueurs sont parmis nous", édifiant !

Pour la synesthesie, il suffit de taper le mot sur google , tout y est dit ! cela dit, ça n'apporte rien, ça n'enleve rien et ç'est pas ça qui va remplir mon assiette !


boussekeyt michel 15/07/2011 07:41


Il y a un très bon moyen de se rendre compte qu'on est manipulé.
Le manipulateur nous veut toujours du mal.
Aider les autres permet de vraiment vivre et c'est pourquoi Olaf choisit de "partager".
partager, c'est communiquer.
belle journée
michel


LeDocteur 15/07/2011 02:23


Ha, ben moi, en plus de ça, on avait diagnostiqué un autisme d'Asperger + un THADA,donc quelqu'un qui n'apprendra rien, qui aura du mal a aler vers les autres , pour se rendre compte des années
plus tard que j'étais Synestethe : c'est a dire que mes sens sont "mélés" ! Pour moi un tableau, un paysage c'est aussi de la musique ! Un son, c'est aussi une sensation tactile, un livre a des
iridescences comme une opale, le toucher a un gout... !
N'empeche j'ai fini par devenir le contraire de ce qu'on disait de moi ! Et je vois bien que vous aussi !


GUSTAVSON's BLOG 15/07/2011 11:21



Synesthethe, voilà quelque chose que je ne con,aissit pas, c'est intriguant et très interessant, j'essaye de m'imaginer. cela doit faire ressentir les choses différemment, j'essaye de m'imaginer,
je vais y réfléchir, m'y projeter comme je peux..


L'esprit de contradiction, une chose qui peut servir et deservir...La contradiction est une boussole qui indique le sud, quand on dit nord, on va au sud. le danger est d faire l'exact contraire
de ce qui est dicté, car on devient alors prévisible. Bien des directions sont possibles car seul e nord exact ne contrarie pas. Si on va ailleurs, les contrariés ne sauront pas ou l'on va, nous
aussi, on ne saura pas et c'est tant mieux..Et c'est ça qui est bien parfois...



boussekeyt michel 14/07/2011 21:12


"je me contente de vivre..
Qui a raison, qui a tort, qu'est-ce qui est juste ou faux ? Savoir qu'on en sais rien est déjà un pas"

Est-il important de chercher une "vérité" qui probablement n'existe pas puisqu'elle dépend de celui qui cherche, il cherche sa "vérité", c'est-à-dire trouver une place où, pour qui, pour quoi,
comment ?

Et si on ne trouve pas ? que fait-on à 60 ans ? quand le cerveau s'abîme ?

Des petites choses n'arrivent pas à se caser dans le cerveau et c'est tant mieux. Dans notre société, un humain stable ou stabilisé peut fonctionner en remplissant les cases de son cerveau et ne
fait que mémoriser des procédures qui l'aident à mettre en place une solution normée pour un problème connu. Trop de normes, trop de règles, tue le cerveau qui ne sait plus que penser.

Tu fais bien de choisir de vivre Olaf, pour la nature, pas pour les règles arbitraires et totalitaires des hommes qui enfouissent dans la terre la liberté.
Cela a un coût et peut-être est-ce cela que tu ressents et qui te gêne. Je dirais que fondamentalement tu es dans la vérité, tu vis, tes sentiments, ton expression avec les autres, tu es
sincère.
Mais tu peux aussi fonctionner, t'inscrire dans le fonctionnement de tout le monde et te chercher de temps à autres des temps d'évasion.
Rien n'est parfait et probablement que cette vie amène à faire des concessions minimales ne serait-ce que pour manger.

Tout cela se termine en question et tu trouveras la réponse puisque tu ne penses pas, tu réfléchis.

Ce médecin te donneras toujours ses pensées, c'est-à-dire un formatage puisqu'il ne réfléchit pas réellement à ton sujet. Il cherche dans ses cases ce qui pourrait te convenir. Mission
impossible.
Bonne soirée
michel

PS : si tu as besoin d'un relecteur pour ton bouquin, je veux bien t'aider


GUSTAVSON's BLOG 14/07/2011 23:23



Ca marche, quand j'aurais fin is le premier chapitre "spécial artiste à la con" je le publie sur le blog, ça devrait faire un truc de 80 à 90 pages environ...Le tout illustré par la rubrique du
même nom du blog.


merdi et...


Bonne nuit ;)



rosenblatt 14/07/2011 08:06


effectivement c'est possible en tout cas je le souhaite


LeDocteur 13/07/2011 19:54


oui, mais je me permets de repondre a ça par une chanson de pierre bachelet ( le refrain ) :

Chacun est fait comme il est
Chacun prend feu comme il peut
Mais sous le ciel immense
Tous les rochers du silences
Tous les oiseaux en partance
Se retrouvent parfois


rosenblatt 13/07/2011 17:55


pour info ta cousine a un master deux de sciences po sans stage de six mois et elle a fait un pret etudiant;maintenant elle a un boulot qui lui pait et ou elle s'epanouit pleinement


GUSTAVSON's BLOG 14/07/2011 22:05



Propagande UMP ci dessus.



Présentation

  • : Gustavson 's Blog
  • Gustavson 's Blog
  • : Le Gustavson 's Blog, c'est la vision de Gustavson, auteur-compositeur, sur le monde qui nous entoure. Articles, chansons militanto graveleuses et bien plus encore voilà ce qui vous attend sur ce portail. Chaque jour des nouveautés et des impressions à chaud sur l'actualité de notre beau monde égalitariste... Revendicateur, contradicteur, héros de l'absurde ou simple curieux, soyez les bienvenus !
  • Contact

Recherche