Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 17:02

226576327_ae3d71d15b.jpg

 

Ceci est une modification de l'article "solidarité entre titulaires et précaires à l'éducation nationale" : Solidarité entre titulaires et précaires à l'éducation nationale !!!

 

Amis de l'éducation nationale, vous avez réussi votre concours, peut-être récemment, peut-être il y a quelques années, à l'époque ou il y avait plus de postes disponibles, ou l'on ne supprimait pas de places de fonctionnaires. Vous avez votre sésame, votre traitement mensuel, la sécurité de l'emploi...Vous partager aussi, le souci d'une école pour tous, d'un enseignement efficace et serein pour les générations futures, du bon apprentissage des matières enseignées et surtout de la vie en société à nos jeunes.

 

Moi je suis précaire en vie scolaire, je galère à passer des concours parce que je travaille en même temps,dans votre bahut, souvent dans des conditions délétères. Mon conseil est de regarder autour de vous, dans votre établissement scolaire, auquel vous êtes peut-être attaché. Parfois la vie au sein  des établissement est exemplaire et cette exemplarité sert de reperd aux jeunes à qui l'on enseigne plus que des maths ou de l'histoire, le respect des autres, des valeurs humaines, d'une certaine moralité dans son accomplissement personnel et collectif.

 

  Hélas, la plus part du temps, c'est très loin d'être le cas, des collègues sont harcelés au travail par la hiérarchie et plus ils sont précaires et plus il est aisé de leur mettre la pression. Voyez les vies scolaires des collèges et lycées dont vous faites partie. Visitez un peu et voyez ce qu'il s'y passe.  Des pressions hiérarchique scandaleuses sur les assistants d'éducation, profitant du fait qu'il n'ont que des contrats à très courte durée.  Résultat, on leur attribue des missions et des responsabilité que la faiblesse de leurs salaires ne justifie en rien et sur lesquels, leur contrat ne leur apporte pas l'aptitude juridique pour les exercer (surveillance des examens...). On ne leur donne pas accès à des primes, auxquelles l'ensemble du personnel des établissements à droit. (prime ZEP...) De plus en plus souvent, on les fait travailler 41h par semaine, afin qu'ils rattrapent les congés scolaires, auxquels tous les autres ont droit sans aucun rattrapage. On leur fait rattraper leur arrêts maladie et on leur met la pression pour qu'ils viennent travailler, même malades.  Quand ils osent s'insurger contre ces pratiques scandaleuses, il peut arriver qu'ils soient victimes de harcèlement, les poussant à démissionner avant la fin de leur contrat, pourtant si court en durée. Lorsqu'un Assistant d'éducation demande à bénéficier d'un contrat de trois ans, valable selon les statuts du poste, on lui rétorque que s'il avait un contrat de trois ans, il se "reposerait sur ses lauriers et qu'il ne fouterait plus rien". Ceci veut-il dire que tous les titulaires ne foutent plus rien dans nos établissements ? 

 

Notre bonne éducation est de plus en plus soumise à la logique libérale, manageriale. Les valeurs de l'ambition personnelle assouvie en marchant sur les autres est de plus en plus mise en avant, les élèves le voient et sont amenés à suivre se triste exemple. Lorsqu'un élève observe en salle de permanence dans un collège, un assistant d'éducation se faisant gueuler dessus comme du poisson pourri par sa principale, il s'engouffre rapidement dans la brèche du discrédit envers ce personnel de vie scolaire. Apprendre le respect envers les adultes, c'est aussi voir les adultes devant soit se respecter. En faisant des économies de personnel, de budget, de moyens, le ministère de l'éducation national met en difficulté le personnel éducatif sur le terrain, qui avec une situation au travail qui se dégrade, à tendance à se diviser, à se cloisonner, parfois à se détester jusqu'à se mettre sciemment des battons dans les roues, sous le regard des jeunes prenant exemple sur eux.

 

  Il ne s'agit pas que l'on deviennent tous copains comme cochon, mais une entente cordiale au moins, dans le respect de chacun serait nécessaire et la vie d'un établissement devrait concerner tous ses membres. Cela permettrai d'éviter de laisser dégénérer certaines situations, certains harcèlements, certaines solitudes au travail surtout dans un métier concernant l'enseignement, l'éducation. Droits syndicaux bafoués, contrats précaires de plus en plus précaires, retraits de fonctions éducatives, blessures non prises en compte par l'administration, paiements en retards, mépris, les exemples sont nombreux, réguliers et se passent dans toutes les régions de France. Hélas, la situation des personnels précaires de vie scolaire ne leur permet pas de défendre leur droit en tout sérénité. Vous avez le pouvoir de les défendre !

 

Ne laissons pas l'individualisme exacerbé prôné dans notre vie quotidienne prendre en main totalement l'éducation de nos jeunes, soyons solidaires entre nous.

  Soyons attentif au fonctionnement de notre établissement et au fonctionnement de l'éducation au niveau national. Cela concerne chacun d'entre nous.

Partager cet article

Repost 0
Published by GUSTAVSON's BLOG - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Gustavson 's Blog
  • Gustavson 's Blog
  • : Le Gustavson 's Blog, c'est la vision de Gustavson, auteur-compositeur, sur le monde qui nous entoure. Articles, chansons militanto graveleuses et bien plus encore voilà ce qui vous attend sur ce portail. Chaque jour des nouveautés et des impressions à chaud sur l'actualité de notre beau monde égalitariste... Revendicateur, contradicteur, héros de l'absurde ou simple curieux, soyez les bienvenus !
  • Contact

Recherche