Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 08:45

rasage-ragga

 

Chansons de GUSTAVSON en vidéo ici : lien vidéo Youtube nk

 

Expostion "MIroir, dis-moi" de Thomas Simon, jusqu'au vendredi 23 novembre 2012, de 9h à 12h et de 14h à 17h, au Mouvement du nid, 1 quai St Jean, Strasbourg.

 

Une fois n'est pas coutume, je suis allé voir une exposition photo. Les lecteurs de ce blog auront pu remarquer que l'art pictural, ça n'est pas forcément mon truc et que les formes pour les formes, les couleurs pour les couleurs, sans volonté de faire passer ni message, ni idée autre qu'esthétique, tout ceci ne me parle guère.

On ne vient pas à l'art par hasard et cette fois-ci encore, je n'aurais certainement pas mis les pieds dans cette exposition photo, si elle ne m'avait pas été conseillé par mon entourage. Pour une fois, je fus agréablement surpris, voir séduit, par ce que j'ai vu.

Le thème, c'est "Miroir, dis-moi.." et le photographe, c'est Thomas Simon http://t0ma.fr/ et le tout se passe au Mouvement du nid, à Strasbourg, une association qui s'occupe des prostituées et qui milite pour l'abolition du système prostiteur, position partagée par le Gustavson's Blog : Articles et chansons sur le sujet : "Les putes" (La chanson de GUSTAVSON en écoute)

Doit-on faire du corps humain, un produit ?..

Olga, une pute...L'article et la vidéo.

Ici sont mises en scène des femmes prostituées, prises en photo, exprimant pour chacune différentes émotions, images accompagnées de petits textes témoignages de ce que cette expérience à fait ressentir à ces modèles d'un jour.

L'exposition à été faite de telle manière, que quelques miroirs la jalonne et que l'on s'en retrouve malgré soi, sujet au même titre que les modèles. Deux photographies, deux images d'elles mêmes, deux images qu'elles nous renvoient, deux images hors des clichés, deux images du quotidien, des émotions qui nous ressemblent et nous dans un miroir au milieu de tout ça. Chaque femme, prise sous deux angles différents, nous renvoi à nous même, à nos points commun d'êtres humains, à leur tristesse et à leur joie qui ressemble à la notre, que l'on aperçoit soudain juste après dans un miroir.

Ces personnes sont "des putes", la société les vois comme ça, leur renvoi cette image dégradante, mais cette fois-ci, c'est une image différente que l'on voit. La vie a amené ces personnes à se prostituer. Qui peut juger de la vie des autres et des décisions, chances et malchances qui les ont amené vers tel ou tel chemin ? Nous pourrions bien être elles, elles pourraient bien être nous. Mais nous sommes des êtres humains, alors nous jugeons, interprétons, pensons parfois sans savoir...Alors jugeons et jugeons ici de nos ressemblances à travers le miroir des images renvoyées, de nous même et de ces femmes. Profitons de l'occasion pour remettre les choses à leur place, elles sont des femmes avant d'être des prostitués, tout comme leurs clients sont des hommes avant d'être des cons.

"je me sent normale", dit l'une d'entre elle. "Je me sent plus féminine". Cette expérience contribuera à lui "faire garder un bon souvenir de sa jeunesse". Il y a des personnes que l'on stigmatise, que l'on exclu du statut d'êtres "normaux". La société, nous, leur renvoyons une image honteuse, une image de pestiféré, réceptacle des rebuts de la connerie humaine. Et puis parfois, certains les regardent pour ce qu'elles sont, des femmes et ça leur donne une plus belle image et ça leur donne un bon souvenir entre deux plus mauvais.

L'image de soi est intime. Cette exposition, ces miroirs, seront aussi un secret entre soi et soi. Cela vaut pour nous et vaut pour les modèles. Il arrive que l'on s'étonne, nous voir nous étonner nous donne une image nouvelle. Ici, les miroirs servent à ça aussi.

"Des personnes parmi d'autres et nous au milieu parmi elles. Les modèles sont qui elles sont et quand elles se regardent, elles voient ce qu'elles voient et nous voyons parfois autre chose. L'image de soi n'est qu'à soi, gardons là en souvenir de qui nous sommes.". Voilà la phrase que j'ai laissé dans le livre d'or de l'exposition, voilà un résumé de ce que l'on peut ressentir en la voyant, ça ou autre chose, mais il est difficile de rester indifférent.

Ici est évoqué le souvenir des poses, "la nature, un écureuil, les oiseaux qui chantent", des choses que l'on ne voyait plus, dont on ne prêtait plus attention, comme parfois de sa féminité ou de tant d'autres choses face à la rudesse de la vie. Des sourires, de la tristesse, il est vrai que parfois, on ne voit plus bien la différence, le visage s'est figé et les émotions sont entrées profondément à l'intérieur, à tel point que l'on ne les voit plus, mais elles existent encore.

Il y a aussi celle qui vieilli et le montre. La parure cache bien des choses que montre le naturel et elle cache parfois plus beau qu'elle.

Une autre dis en parlant de cette expérience de modèle, "je me suis senti féminine, je devrais me dire que je devrais toujours me sentir comme ce jour.".

"J'étais parti loin, je n'étais plus là". "Se sentir aimé, même un instant, par un photographe". Voici quelques phrases évocatrices de cette exposition et des témoignages qu'en rapportent ses modèles.

Une fois la visite terminée, on se retourne et l'on se voit soi, dans un miroir, la tête changée de ces images que l'on a dans la tête. Je me suis fais avoir, j'ai été pris dans le truc, moi aussi j'étais ailleurs avec elles cet instant.

Partager cet article

Repost 0
Published by GUSTAVSON's BLOG - dans Spécial artistes à la con
commenter cet article

commentaires

moui 22/11/2012 13:14

ta vision de l'art est plus que reducteur, peut être ne le connais tu pas tout simplement..
Plutôt que d'en faire une critique ridicule, mieux vaut peut être avoué ses impasses..

GUSTAVSON's BLOG 22/11/2012 17:25



Merci cher moui de remettre enfin les choses à leur place ! J'avoue ici, honte à moi, ma méconnaissance de l'art, puisque l'art, semble t-il, serait définissable !


Ce commentaire m'ouvre enfin les yeux, je vais dorénavent faire pénitence et avouer mes péchés à longueur d'articles plutôt que de chier sur l'art bourgeois...


Cependant, je constate que vous envoyez ce commentaire au seul article ou je dis avoir aimé quelque chose de dis "artistique", c'est dommage, vous devriez lire les autres articles de la catégorie
"spécial artiste à la con", je pense que vous devriez y trouver légèrement plus de grain à moudre.


Mais vous pourriez tout aussi bien vous en foutre et vous auriez bien raison !


En attendant, puis-je tout de même vous suggérer d'argumenter si vous deviez écrire un autre commentaire, le fait que je sois un ignard et que ma critique est "ridicule", n'étant pas un argument
en soi...(ou alors il faudrait préciser en quoi elle est ridicule).



Présentation

  • : Gustavson 's Blog
  • Gustavson 's Blog
  • : Le Gustavson 's Blog, c'est la vision de Gustavson, auteur-compositeur, sur le monde qui nous entoure. Articles, chansons militanto graveleuses et bien plus encore voilà ce qui vous attend sur ce portail. Chaque jour des nouveautés et des impressions à chaud sur l'actualité de notre beau monde égalitariste... Revendicateur, contradicteur, héros de l'absurde ou simple curieux, soyez les bienvenus !
  • Contact

Recherche