Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 15:24


Il m'est arrivé récemment, de mettre les pieds dans une soirée ou les personnes étaient majoritairement des étudiants financés ou semi-financés par leurs parents. Les plus sarcastiques d'entre nous pourraient appeler cela une soirée de petits bourges mais je m'y refuse. Certaines de ces personnes sont sympathiques et n'y sont pour rien dans leur condition de privilégiés. Il est évident que tous ne sont pas égaux devant les situations financières et qu’il est difficile de sortir des valeurs établies par sa caste sociale. On vie avec et on meurt avec la plupart du temps. Je sais bien qu'il est difficile de se sortir des valeurs de sa propre caste sociale. Moi même je suis issu du monde des pouilleux, des très pouilleux et aujourd'hui, j'ai une tendance politique à l'extrême de l'extrême gauche.

 

 Dans les classes ouvrières, il y a plusieurs écoles amenant, ou n'amenant pas, à avoir une conscience politique. Soit l'on vient d'une famille de tradition de gauche sociale, communiste ou syndicale et l'on est éduqué dans les valeurs que cette tendance politique véhicule. Soit l'on vient d'une famille de gros cons de patriotes exploités cherchant des boucs émissaires à leur situation miséreuse pour se fonder une conscience politique, qui en fait, n'en est pas une...c'est plutôt un déchargement sur l'autre qui est à porté de vue...et non pas sur les vrais responsables de leur situation miséreuse qu'ils regrettent, qui rend leur vie frustrante, qui les rends nerveux donc cons...Il y a également ceux qui viennent de famille totalement apolitisées, qui ne comprennent pas la politique et ne cherche pas à comprendre son fonctionnement...je viendrais plutôt de cette troisième catégorie. Il a donc fallu que je me fasse une conscience politique moi même.

 

Je viens de Vieux-Thann, petite ville industrielle qui, comme j'aime le dire souvent, a tous les inconvénients d'une ville, tous les inconvénients de la campagne, sans avoir les avantages de rien. Mes relations de jeunesses étaient tout sauf politisées, mes parents ne l'étaient pas non plus, j'ai donc du attendre l'université à Strasbourg pour acquérir une certaine culture politique. Après avoir côtoyé de nombreux étudiants, fait de nombreux débats, fait de longues études en histoire et en science politique, je peux aujourd'hui dire que j'ai une conscience politique bien marquée. Je peux aussi dire que si je n'avais pas fait d'études à Strasbourg, je n'en aurais certainement pas, ou très peu.

 

Analysons déjà ce qu'il faut savoir absolument, pour voter en son âme et conscience, avoir tous les éléments en main pour prendre une décision, pour faire son choix politique...Tout d'abord, il faut connaître le véritable fonctionnement des institutions pour lesquelles on vote. Un étudiant le saura à peu près, même s'il ne fait pas science po, il aura la capacité d'analyse, grâce à ses études, pour en comprendre le fonctionnement, si toute fois, le sujet politique l'intéresse...parce qu'il y a une majorité d'étudiants, qui se foutent de la politique, soyons en conscient. Cependant, l'étudiant à, s'il le désire, les outils pour se renseigner sans galèrer comme un malade.

 

C'est pareil au niveau du droit. Nul n'est censé ignorer la loi, dit le code civil, pourtant, la majorité des gens qui votent ou ne votent pas l'ignorent et plus encore les masses laborieuses. Si l'on veut qu'une démocratie fonctionne réellement et que tous les votant et non votants fassent leur choix en connaissance de cause, il faut établir un vrai enseignement du droit et de l'instruction civique dès l'école primaire et pendant toute la scolarité obligatoire....c'est un minimum. Si on ne le fait pas, c'est bien que ça arrange ceux qui ont les clefs du pouvoir, qui peuvent manipuler grâce à une bonne présentation, une bonne communication, des phrases chocs et attendues selon la frange de la population visées, la collaboration médiatique martelant, slogans, publicités qui se fondent en valeurs communes...

 

Il ne s'agit pas, comme je l'ai entendu à cette soirée, de culpabiliser les abstentionnistes. Pourquoi voteraient-ils pour quelque chose qu'ils ne comprennent pas ? Non pas parce qu'ils sont bêtes, mais parce qu'on ne leur a fourni aucun outil de compréhension. Ils ont déjà bien à faire au quotidien pour subsister et n'ont pas le temps de s'occuper d'une politique si lointaine à leurs yeux. Soit disant, tout le monde comprendrait la politique comme les gens de cette soirée, petits étudiants aisés vivant à l'abri du besoin et se permettant de juger un monde qu'ils ne connaissent pas. Ils culpabilisent les non votant comme des fait néant, ingrat envers le sein qui les nourrit... « Ah ça, pour toucher les aides sociales et le chômage, ils sont d'accord mais pour faire son devoir de citoyen en votant, il n'y a plus personne » ! Si l'Etat commençait par faire son devoir d'instruction envers ces mêmes citoyens, s'il partageait les richesses convenablement en son sein, s'il ne favorisait pas 10% de la population en exploitant les 90% restants, les abstentionnistes voteraient croyez moi...

 

 Les masses laborieuses n'ont pas besoin de voter pour se faire exploiter et nourrir la nomenclature française et mondiale. Le fait qu'ils votent sans connaître leur intérêt de voter pour tel ou tel, ne les sortira pas de cette condition esclavagisante...C'est un peu comme quand on dit aux gens de faire le tri des déchets, de ne pas jeter des choses par terre dans la rue, de ne pas jeter de sac plastique dans les rivières parce qu'ils risquent d'étouffer une tortue avec...Effectivement, ces gestes sont plein de bonnes intentions mais ne servent que de sparadraps sur des plaies ouvertes. Quand bien même tous les particuliers suivraient ces principes écolos, ça ne changerait rien à la pollution industrielle des pays développés, qui est la réelle cause de la pollution planétaire. Le vote c'est un peu comme ramasser son mouchoir, on fera un vote conscient parmi des millions de votes inconscients....et encore, dans le choix politique français, rien ne me va, les votes blancs ne sont pas comptabilisés, il n'y a donc pas de place pour moi dans cette mascarade...

 

Ce texte n'a pour but que d'expliquer pourquoi je ne vote pas et d'être critique envers ceux qui pensent que tout le monde comprend la politique. Si dans sa vie, on a jamais appris que les légumes poussaient dans la terre, que l'on a ni pelle, ni pioche, on aura jamais l'idée de faire pousser des légumes dans son jardin...Si tous les gens que l'on côtoient font pareil et se contentent des légumes en boite qu'on leur sert, la situation ne changera pas. Il est, de ce fait, assez intéressant de montrer aux abstentionnistes, en quoi ils ont intérêt à avoir une conscience politique pour défendre leurs intérêts propres lors d'une élection plutôt que de se faire manipuler aux services d'intérêts lointains pour eux...Le problème actuellement, est qu'il n'y a aucune offre politique intéressante pour les masses laborieuses à mon avis, et c'est bien dommage...


Moralité : si vous voulez que je vote, créez une offre politique intéressante pour moi ou attendez que je la crée moi-même, sinon fermez votre gueule...

Partager cet article

Repost 0
Published by gustavson.over-blog.com - dans Syndical
commenter cet article

commentaires

lizagrèce 09/02/2011 23:31


Je suis certaine que ça te plaira ...
Et ne t'en fais pas pour ta culture ... Comme je te le disais un jour : c'est comme la confiture ...


lizagrèce 09/02/2011 22:16


Ton texte me rappelle celui de Léo ferré : *
"Ils ont voté et puis après" ..


GUSTAVSON's BLOG 09/02/2011 23:22



Ah, comme j'ai peu de culture, je ne connais pas ce texte mais j'aime beaucoup léo férré, je vais aller voire. Merci beaucoup !!



Présentation

  • : Gustavson 's Blog
  • Gustavson 's Blog
  • : Le Gustavson 's Blog, c'est la vision de Gustavson, auteur-compositeur, sur le monde qui nous entoure. Articles, chansons militanto graveleuses et bien plus encore voilà ce qui vous attend sur ce portail. Chaque jour des nouveautés et des impressions à chaud sur l'actualité de notre beau monde égalitariste... Revendicateur, contradicteur, héros de l'absurde ou simple curieux, soyez les bienvenus !
  • Contact

Recherche