Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 22:22

5382095001_d820f48f4c.jpg

 

Revolution en Islande !

Sarkozy, génèse...

 

Hier soir, à la télé, j'ai vu un reportage très instructif sur les origines politiques et médiatiques de Sylvio Berlusconi. Alors, au départ, le mec est un disciple d'une cellule maçonnique (francs maçons). Le gourou, un gars riche et ambitieux, avait monté toute une stratégie pour faire basculer l'Italie dans un régime autoritaire. Cet homme était un des nombreux fan du Duce (Mussolini) et était nostalgique de la grandeur, toute relative, de l'Italie à cette époque. Sa stratégie dans la décennie 70, était de creer la panique pour montrer que l'état démocratique italien n'était pas en mesure d'assurer la sécurité de ses habitants honnêtes. Cette stratégie ne vous rappelle t'elle pas quelque chose ? L'insécurité, le vote pour l'extrême droite qui s'en suit...Sauf qu'ici, les mecs vont carrément plus loin puisqu'ils comètent de sanglants attentats comme celui de la plaza Fontana à Milan, pour semer le trouble et ne se contentent pas de semer la panique dans des reportages montrant de jeunes encagoulés vendant du shit à la télé. Cette période dura jusqu'au début des années 80 et fut appelé, "les années de plomb".

Mais voilà, ça n'a pas marché comme prévu et le régime politique se maintient. Alors la stratégie de la loge maçonnique changea. Le fameux "gourou", pris en charge de faire monter les échelons à un jeune poulain qu'il estimait prometteur, Sylvio Berlusconi. Cette fois, il fallait infiltrer le système de l'intérieur et non le pillonner par la terreur. La mission consistait à s'introduire puis à contrôler les administrations publiques, puis l'économie par le biais des grandes entreprises privées italienne. Il fallu également faire de même pour les médias, en brisant le monopole de la télévision d'état et en créant des médias privés, en les gérant et en semant la propagande pour un état autoritaire. Alors ils allèrent, dans le corriere de la sierra, dans la banque ambrosiano et arriva sylvio, à la télé, dans les grandes entreprises, au milan AC...Le Holding média 7, ensemble médiatique privé qu'il contrôle, pris possession des éditions Mondiadari, les plus importantes d'Italie. Et la propagande continua, rigueur, discipline, hierarchie, un régime présidentiel ou un seul décide, le berger, le leader, le fuhrer.

Alors, après avoir contrôlé les médias et une partie de l'économie durant des années, Sylvio se lança, en 1994, en politique. Il créa un parti au nom de slogan, "Forza Italia". Il pris le pouvoir politique en devenant président du conseil et cumula avec cette fonction, celle de chef d'entreprises (de grandes entreprises), celle de propriétaire du plus grand groupe de chaînes privé et j'en passe. En résumé, il a la main mise sur tout et peut faire à peu près ce qu'il veut. Si quelque chose n'arrange pas ces affaires, il fait voter une loi, il à une majorité au parlement acquise à sa cause, des ex escort girl qui deviennent députés...Même si sa majorité est faible, elle lui permet de faire cela.

Dans l'état Berlusconi, la corruption est généralisée. Le pouvoir impuni ne risquant rien, les gens sont endormis après 30 ans de matraquage. C'est l'abrutissement du peuple italien, l'opposition est inexistante, la figure de Berlusconi, charismatique, prend toute la lumière, on ne voit plus que lui et il fait tout pour...Après Forza Italia, il inventa un nouveau concept populiste, "popolo de la liberta", le peuple de la liberté, ça fait rêver...

Il reste des opposant, un million de manifestants se sont réuni il y a quelques années à Rome pour exiger la démission de Berlusconi. Ce mouvement perdure aujourd'hui et ces gens font parti de ce qu'on appelle "le peuple violet". Mais à côté de cela, une quasi moitié de la population n'a dieu que pour Sylvio et ça fait peur. L'Italie, pillée quotidiennement par sa caste dirigeante, les médias chargés de chlorophormiser la population, l'économie qui est en chute libre...Si cela continue, elle sera l'économie d'un pays du tiers monde avec un pouvoir autoritaire, façon tiers monde...

Clivage de la société, démagogie, lobotomie voilà le visage de l'Italie d'aujourd'hui. Merci Berlusconi !

Partager cet article

Repost 0
Published by GUSTAVSON's BLOG - dans Politique
commenter cet article

commentaires

lizagrèce 03/02/2011 22:53


J'en ai bien peur (qu'il y ait une 2e fois Sarko ou pire : Marine Le Pen ...


lizagrèce 03/02/2011 21:02


Ce qui est le plus terrible c'est que par 2 fois les Italiens l'ont plébiscité !


GUSTAVSON's BLOG 03/02/2011 22:44



Et oui, et si ça se trouve, en France aussi on plébicitera une deuxième fois Sarko...Français, italien et les autres, il est temps que l'on se réveille !



Présentation

  • : Gustavson 's Blog
  • Gustavson 's Blog
  • : Le Gustavson 's Blog, c'est la vision de Gustavson, auteur-compositeur, sur le monde qui nous entoure. Articles, chansons militanto graveleuses et bien plus encore voilà ce qui vous attend sur ce portail. Chaque jour des nouveautés et des impressions à chaud sur l'actualité de notre beau monde égalitariste... Revendicateur, contradicteur, héros de l'absurde ou simple curieux, soyez les bienvenus !
  • Contact

Recherche