Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 10:13

2799953581_6749ce29d1.jpg

 

Chansons de Gustavson en vidéo ici : lien vidéo Youtube nk

 

 

Reportage dont parle l'article : Lien vidéo ici : lien vidéo nk

 

 Sur le sujet :

Vive la France !

 

 

 

J'ai encore vu un super reportage sur les méchants musulmans qui font peur et pour ce grand moment de bonheur, je tiens à remercier le JT de France 2, présenté par ce cher David Pujadas. Bon c'est un reportage de novembre 2010, mais on en voit plein de similaires en ce moment et celui-ci, il tourne sur le net actuellement.

Comment faire peur aux blancs racistes des pays riches, pour qu'ils ne réfléchissent pas trop à comment on les enfume...? Il y a plein de façon de faire ! En ce moment, c'est alerte aux méchants musulmans qui font peur ! Vite, vite, vite, il faut devenir facho pour se protéger du mal !

C'est vrai qu'il il faut bien noyer le poisson de l'esclavagisme humain à toutes les échelles, en faisant parler d'autre chose. Faire peur, une grande spécialité des médias à la solde du pouvoir, alors remettons en une couche, pour ça, le musulman ça marche plutôt pas mal, pourquoi s'en priver ! 

Pujadas commence par évoquer en introduction, le fait que des milliers d'élèves d'écoles confessionnelles en Grande Bretagne, apprennent à appliquer les châtiments corporels contenus dans la Charia. Seigneur Dieu, en Grande Bretagne, un pays frontalier, bien blanc comme chez nous, avec plein de musulmans comme chez nous, des MILLIERS, des ENFANTS en plus, qui apprennent la CHARIA, ce machin moyen-âgeux super méchant, qu'on ne connait pas trop, mais qu'on nous à dit que c'était super méchants...Vous avez remarqué que je majuscule les mots importants. On a donc MILLIERS, ENFANTS, CHARIA.

Après ça, on a déjà peur et on salive d'en savoir plus, avec le reportage...Donc ça commence et ça commence fort. Pas de place au doute puisqu'en début de reportage, on nous dit, "L'enseignement de la Charia en Grande Bretagne, c'est une réalité que démontre ce reportage de la BBC" (la chaine publique anglaise, pour ceux qui ne connaissent pas...). Bon ben c'est sure alors, c'est démontré ! 

On nous explique que des journalistes se sont procurés les manuels scolaires de 40 écoles privées musulmannes et les ont fait analyser par Neil Robinson, un théologien du Coran. On remarquera que cet homme à la légitimité d'avoir un nom bien anglo saxon et pas un nom d'arabe qui fait peur, ce qui lui accordera évidemment, tout notre crédit de blanc craintif...On nous explique alors que dans ces manuels, sont indiqués les châtiments corporels de la Charia, en nous citant quelques exemples goûteux. Aux voleurs, la main coupée et s'ils recommencent, on leur tranche le pied. On nous précise que les enfants y apprennent également comment couper les membres. On s'imagine alors les professeurs enseignants aux enfants comme couper un bras, ou une jambe. Ils ont peut-être des ateliers pratiques, comme en cours de biologie, genre avec des animaux à qui il faut sectionner un membre, peut-être même des cobayes humains, ils sont tellement barbares ces gens là ! "Non il faut couper le tendon à l'intersection les enfants, sinon ça va vous prendre 3 heures et vous n'aurez plus le temps pour la prière..."

Les homosexuels, eux, c'est pire ! Meurtre ou execution avec l'évocation de débats pour faire appliquer la sentence. Les bruler, les lapider, ou les jeter d'une falaise...Ah, les débats des musulmans, c'est quand même quelque chose ! Si vous n'êtes ni voleur, ni homosexuels, pas d'inquiétude, puisque l'ensemble des non musulmans sont promis à périr dans le feu des enfers ! On rappelle au passage que le reportage commence en affirmant qu'il a été démontrer que des milliers d'enfants apprennent ça à l'école en Grance Bretagne. On imagine d'ici des hordes d'enfants soldats attaquant tout ce qui n'est pas musulmans à grand coups de lance flamme justicier des enfers...

Mais comment ça se fait alors qu'une telle situation existe ? D'ou ça vient ? A qui la faute ? 

Le reportage nous donne évidemment la réponse à ces questions qui nous tiennent en haleine à ce moment de l'enquête ! 

Ces livres sont distribués par les services culturels de l'ambassade d'Arabie Saoudite à Londres. Ca vient donc de là, du pays des arabes et en plus on leur donne des ambassades chez nous, les blancs, pour qu'ils contaminent les enfants avec leur religion de merde ! Pouahhh ! Mais que fait Charles Martel ! 
Les saoudiens confirment que les livres sont distribués par eux, ils n'ont même pas honte en plus, c'est quasi une déclaration de guerre ça ! On nous donne alors un chiffre de 5000 enfants concernés. 

Cependant, puisque le journalisme est intègre comme chacun sait, on nous donne l'argument des saoudiens, mais je vous rassure, pas plus de trois secondes, c'est juste histoire de dire qu'on donne l'opportunité aux méchants de s'expliquer. Leur explication est qu'il faut voir tout ceci dans un contexte historique, sans rien préciser de plus, par exemple que le Coran à été écrit vers les années 700, qu'à l'époque les coutumes n'étaient pas vraiment les mêmes, que de couper la main à un voleur était plutôt dans la norme de l'époque, même en angleterre...Je pense qu'il est même possible qu'on explique dans certains livres d'histoire français, qu'à une certaine époque, on coupait la main des voleurs, je pense même aussi qu'on trouvera dans la bible, certains passages bien sexistes et homophobes, mais tout ceci n'est évidemment pas précisé dans le reportage, qui lui s'occupe essentiellement des musulmans qui font peur aux blancs racistes. On précise aussi que l'argument du contexte historique est accpetable dans un autre pays, genre dans les pays des musulmans, la musulmannie par exemple, mais pas en angleterre, un pays de blancs chrétiens, ou les musulmans doivent être là par hasard certainement...

Non dans le reportage, on se presse de démonter l'argument du contexte historique en soumettant au téléspectateur, que ce dernier est également utilisé pour justifier un nouveau code vestimentaire dans une école londonienne. A la vue des hommes, genre sur le chemin de l'école, les filles doivent se recouvrir complètement ! Du moins, cela leur serait "vivement recommandé". 

En réponse à celà et pour protéger les citoyens blancs racistes (surtout leur faire peur, afin qu'il restent racistes, stupides et donc, facilement manipulables), des parlementaires anglais préconisent un durcissement de la législation, pour que l'état soit encore plus totalitaire et que les gens aient encore moins de liberté, surtout les musulmans d'ailleurs ! On voit alors un parlementaire qui parle et qui dit qu'il est honteux de voir aujourd'hui, des filles obligées de se couvrir, ce qui ne manquera pas de faire pleurer dans les chaumières...

Le reportage se conclue en affirmant que le financement des écoles par des fonds étrangers est en plein expansion en Grande Bretagne.

Tout ça pour dire, "attention français blancs et racistes, tout ceci se passe près de chez vous et arrivera bientôt chez vous ! Ce reportage à été diffusé en novembre 2010, il y en a eu plein d'autres du genre avant et plein d'autres après, dont en ce moment même. Quand on regarde les infos, il faut avant tout se demander qui a intérêt à ce qu'on parle de tel ou tel sujet et quel intérêt il peut exister à le traiter de telle ou telle manière. Il existe des tas de choses qui arrivent sur terre quand on vous focalise sur telles ou telles choses. Il existe un calendrier médiatique pour vous faire parler de tel ou tel sujet selon l'époque de l'année, la conjoncture, le temps qu'il fait, ou les couleuvres qu'on veut vous faire avaler. Croire que les infos sont dépendantes de ce qui arrive en réalité est être bien naïf, donc être comme la plupart des gens, ceux qui pensent par exemple être en démocratie et que leur vote changera quelque chose à  ce qui les gouverne. Et même ce quon nous dit dans les JT, comme dans ce reportage, on nous affirme que ces infos sont vérifiées, qu'elles sont démontrées... Mais qui vérifie, qui démontre ? Y croire, croire aux infos, croire aux médias totalement dépendants aux pouvoirs politiques et aux grands groupes économico-financiers, est comme croire en une religion, la religion du système néolibéral, la religion du capitalisme, la religion des états nations, la religion des médias, la religion du "ferme ta gueule, regarde, croit nous et râle quand on te le dit, sur ce qu'on te dit, pour croire que tu as encore le choix de te révolter ou pas au sein du système qui te rend esclave et te maintient dans cet état". 

Come vous le savez, je ne suis pas fan de l'homophobie et du sexisme dans les religions monothéistes que pratiquent chrétiens, juifs et musulmans cités ici. Mais je pense que la société à pas besoin des musulmans pour être sexiste et homophobe. Ici, il s'agit comme toujours pour le pouvoir en place de diviser pour mieux règner, diviser les gens entre eux pour qu'ils ne puissent jamais avoir accès à l'idée de se monter ensemble contre le système qui les opprime. Alors la dedans, musulmans, racistes blancs, gauchistes bien séants, cons de tout genre, ça n'est qu'un détail qu'on agite aux yeux de tous comme une chose essentielle. Il est dure de s'écarter des pollutions qu'on nous met chaque jours dans la tête, mais comme le dit je ne sais plus qui, "facilité n'est pas toujours mère de raison..."
Repost 0
Published by GUSTAVSON's BLOG - dans Politique
commenter cet article
3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 21:28

6543559729_c7af481083.jpg

 

Articles en rapport avec le sujet : 

Les joies du bénévolat...

La mondialisation, ou la centralisation totalitaire de l'économie au profit de quelques privilégiés.

Système économique mondial : retirez vos oeillères, changez le monde !

 

 



De nos jours, en ces temps de crise, on en entend sur le bénévolat...Le bénévolat résoudra vos problèmes, le bénévolat vous rendra gentil, le bénévolat débouchera vos éviers...Rien de tel qu'une bonne main d'oeuvre gratuite, pour résoudre les problèmes en ces temps de disette économique ! 

Alors oui, on entend par de là plaines et montagnes, cafés du commerce et émissions télévisés, que le bénévolat, je cite "soulève des montagnes, change le monde...". Mon dieu, est-ce bien ici la clef pour nous éviter la fin du monde en décembre prochain ? Est-ce le remède pour se soustraire au péché originel après notre mort ? 

Et bien non ! Le bénévolat, ce sont des gens qui se mobilisent ensemble, oubliant leur intérêt personnel dans la création d'un projet commun. Oui, ces gens là, les bénévoles, coeur sur la main et fleur au fusil (d'ou l'intéret d'avoir deux bras...), "soulèvent des montagnes, changent le monde"...Enfin..Bon...Changent le monde...Disons..Changent leur monde, un monde vu de leur yeux à la vision souvent quelque peu étriquée. 

Soyons un peu plus claire, que font les bénévoles autour de vous ? 

Au mieux, ils bossent dans le social, l'humanitaire parfois, mais pour ce dernier cas, vous n'en verrez que rarement dans quelques reportages ou si vous fouillez sur le net. Voilà de nobles missions que le social et l'humanitaire...Les gens qui vont à la banque alimentaire ou aux restos du coeur, ils sont bien content de pouvoir s'y fournir en produits de première nécéssité. Ce sont des bénévoles qui font tourner ces associations, qui sont devenues des genres d'institutions. Hélas, malgré les bonnes volontés des bénévoles qui mettent beaucoup d'énergie à aider les plus nécéssiteux, ils ne résolvent pas le fond du problème..

Le problème, c'est plutôt pourquoi les associations sociales et humanitaires existent ! Normalement, avec toute la richess crée en ce bas monde, il ne devrait pas en avoir besoin. Si l'on ne réfléchi pas plus loin que le bout de son nez, comme tout bon associatif gauchiste roots pseudo anarchiste, on dira qu'il n'y a pas assez d'associations, pas assez de bénévoles pour aider les pauvres gens. On le dira de façon véhémente avec sa petite larme à l'oeil avant de se moucher dans ses locks qui sentent le foin et de s'essuyer sur son futal poche à caca acheté 70 Euros dans une boutique chic de centre ville...Alors créons plein d'associations, des collectifs même, faisons appel à plus de bénévoles qui iront s'user le soir après leur journée de taf, pour finir lessivés, revenir bosser le lendemain et ainsi, ne pas trop penser à l'absurdité de cette situation. 

Mettre des pansements sur des plaies ouvertes, c'est sure que ça cache du sang qui gicle, c'est plus agréable à l'oeil, on en aurait presque l'impression que la plaie à disparue..Et pourtant, cette dernière continue à pourrir de l'intérieur, jusqu'à gangrainer, plus haut, plus loin et finir par faire crever l'ensemble...Une vraie petite mélodie du bonheur dans le monde enchanté du bénévolat... 

Il faut maintenir les pauvres à flot ! Les pauvres, ça rapporte bien plus qu'on ne le croit ! C'est pas pour rien que les RSA et le chômage existe. Imaginons que l'on supprime d'un coup ces aides sociales, pensez vous que les gens se laisseraient crever de faim, laisseraient agir la famine en silence ?..Ben non, les gens ils seraient énervés, ils se rendraient peut-être plus compte de l'arnaque du système économique dans lequel ils vivent et qui les esclavagise depuis toujours. Peut-être qu'à ce moment là, ils iraient agir sur les causes du mal, qu'ils iraient combattre ceux qui provoquent volontairement la pauvreté, en France et dans le monde et qui s'arrangent bien pour diviser les pauvres entre eux, histoire qu'ils ne se rendent pas compte des choses qu'ils ont en commun. (Plus de developpement dans les liens suivants : La dette des pays africains     La crise économique selon Thomas Sankara

Les associations sociales et humanitaires, les bénévoles qui y bossent, contribuent à leur niveau à déculpabiliser les masses des pays riches, à cautionner un système cannibale ou ils se nourrisent de la pauvreté de plus pauvres qu'eux. L'homme est un loup pour l'homme, tout bon capitaliste néolibéral vous le dira. Il vous dira que c'est comme ça et vous le croirez parce que vous êtes habitué à l'entendre chaque jour. En donnant la sousoupe armé des subventions publiques, même si ça rend service à bien des gens, on cautionne tout ça. Il faut aussi dire que l'état ou les institutions locales sont bien contents, que de bons petits soldats aillent faire ce qui devrait légitimement être leur boulot, gratuitement à leur place (les subventions couteront toujours moins chères, que de mettre en place de véritables services sociaux efficaces...Le but n'étant pas que les gens aillent bien, mais qu'ils ne se révoltent pas...).

Vous voulez lutter contre la pauvreté en France et dans le monde, si j'étais vous, je m'attaquerais plutôt à l'origine du problème, les gouvernements, les états, les élites politico-économico-médiatiques. Comment ? Des révolutions, partout, tout le temps, la force du nombre qui prend le pouvoir, des prises de contrôle de nos besoins esentiels qui sont l'eau, la nourriture, l'air, l'énergie...D'autres besoins secondaires, comme les moyens de communications...On pourrait agir concrètement par l'occupations des banques, des supermarchés...Si j'étais vous, je mettrais toute l'énergie que vous mettez dans la création et la gestion d'associations, vers de vrais remises en cause politiques de notre système, vrai responsable de ce contre quoi luttent associations et bénévoles. 

Mais le problème dans beaucoup d'associations et chez beaucoup de bénévoles, c'est qu'ils ne veulent en rien remettre en cause un système, ils veulent se donner bonne conscience. Le résultat importe donc peu. Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ai l'ivresse ! 

Bon, je vais faire mon extrêmiste, mais quand on lutte contre la pauvreté et qu'on vote Hollande (un beau néolibéral déguisé), ou même qu'on vote tout court...Là, je trouve qu'il y a comme une contradiction...Enfin bon, c'est moi qui trouve quoi...En résumé, lutter contre la pauvreté en cautionnant ceux qui la provoque, je trouve ça un tout petit peu absurde...Pour moi c'est tant mieux, ça me fait écrire des textes...

Alors bon courage à tous nos bénévoles, quelque part, j'admire votre courage, votre persevérance, puissiez vous un jour diriger tout ça aussi ailleurs. Je dis aussi ailleurs, parce que des gens qui aident, qui donnent des coups de main de façon relativement désinteressé, il en faudra toujours et on ne peut pas demander à tout le monde de réfléchir trop loin...J'en appelle alors à une sorte de gourou charismatique qui saura montrer la voie à ces brebis égarées...Jesus revient, Jeeesus revient....

Repost 0
Published by GUSTAVSON's BLOG - dans Politique
commenter cet article
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 22:49

129141873622875988

 

 

Articles du Gustavson's Blog en lien : 

Le changement dans la continuité...Nouveaux commerciaux vitrines des palais de la république.

Le stress...Toutes les solutions !

 

 

 

 

 

Petit conseil pour nos élites qui veulent que le système se maintienne en place. 

Oui, parce que vous ne saviez pas ? Le monde est fait pour maintenir les choses en état, pas pour que les choses évoluent, changent ou folie, s'améliorent. Il se trouve que le hasard et surtout la mainmise d'une certaine caste sur le bon fonctionnement des choses dans leur globalité, ont fait que les gens qui contrôlent ce petit monde n'ont aucun intéret à ce que les choses changent...Ben mettez vous un peu à leur place, ils sont déjà au max, leurs compteurs privilèges sont au top, pourquoi changer ? En plus ce sont eux qui décident alors si vous n'êtes pas content, vous n'avez qu'a décider vous même..Ah non, vous ne pouvez pas, toutes mes excuses..Vous ne pouvez pas puisqu'on a bien su vous mettre en dépendance, on a bien su vous convaincre que vous seriez incapables de vous débrouiller seul, sans personne pour décider pour vous. Il faut quelqu'un pour décider, pour vous guider, un führer, un dieu, un président de la république, un marché économique mené par une économie rationnelle qui est la seule qui puisse exister pour des siècles et des siècles, amen...

Elles sont quand même balaises ces élites, on ne peut pas leur enlever ça, quelle performance ! Elles ont réussi à vous faire croire que des banques qui jouent au casino avec vos économies, les budgets des états, que des marchés boursier qui paniquent à la moindre rumeur en vendant des actions en masse de peur que tous les autres traders aient en ai eu l'idée avant, c'est rationnel. Mais les élites ne sont pas les seuls à féliciter. Rien n'aurait été possible sans une grande majorité de gros plouks pour croire à tout ça. Alors ou est la poule, ou est l'oeuf, sont-ce les élites qui ont crée les plouks, ou les plouks les élites ? 

La machine est bien huilée dans tous les cas, bien huilée depuis longtemps et pourtant...Pourtant, il n'est pas certain que les choses restent en l'état. Pourquoi ?

Les symboles sont important, les hauts revenus en sont, les paradis fiscaux en sont d'autres et que dire des paradis sociaux. Toutes les élites sont issu des élites et il se trouve toujours quelques excéptions à la règle servant comme publicité de pseudo mobilité sociale pour les autres. Ca s'appelle les nouveaux riches, ils sont peu, mais il y en a et ils doivent faire leur preuve. Du coup, ont les entend beaucoup, leurs discours sont souvent audieux, normal, ils doivent faire de la surenchère pour être accepté dans la famille. Leurs enfants naîtront le cul dans la soie, cela sera alors banal pour eux d'être des privilégiés, ils ne s'en rendront même pas compte, ils n'auront donc plus à devoir s'en justifier et ils trouveraient cela étrange qu'on leur demande de s'en justifier...Qu'importe les morts de faim, la misère ambiante, ils ne la verront pas, ils ne verront que leur entourage, riche comme eux.  

Ces symboles sont hélas de plus en plus visibles, de plus en plus flagrants, ça ressemble un peu aux années 1780 en France, avec des élites déconnectées des réalités et un fossé qui se creuse de plus en plus entre elles et une population dont la misère et la précarité augmente fortement. 

Souvent, l'homme, dont les élites font parti, se voit entrainé par son narcissisme, sa soif d'avoir plus, toujours plus, ses habitudes de privilégiés qui lui paraissent intolérable de rogner un temps soit peu. Et pourtant, par les temps qui courrent, la caste privilégiée abuse de plus en plus, car sans contre pouvoir réel. Il conviendrait d'y aller un peu plus molo pour ne pas mettre à mal la mainmise de cette classe bourgeoise sur le monde. Celle-ci s'est construite peu à peu depuis l'avènement de la corporation des marchands au bas moyen-age (la chute du féodalisme, de la monarchie, la révolution industrielle, le taylorisme, les guerres mondiales, l'abandon de l'étalon or, les théories néolibérales admises comme règles de l'économie mondiale, la fin de la guerre froide, la globalisation économique..)..Ca fait si longtemps, ça serait dommage de tout gâcher ! 


A trop jouer avec leur joujou, les élites vont finir par le casser, car si leurs abus ne rencontrent pas encore de contre pouvoir, plus elles iront loin dans leurs abus, plus elles risquent d'en rencontrer...Le contre pouvoir ne sera pas forcément humain, la planète pourra aisément se charger de la vengence...A force de polluer pour du profit, c'est sure qu'il pourrait y avoir des conséquences fâcheuses rapidement, pour les élites, les autres, même les renards qui les pauvres, n'ont rien à voir avec ça...

La solution, le genre de solution à appliquer pour calmer un peu le jeu, que tout le monde se détende et que les moutons continuent à être bien gardés, c'est le genre de solution françois hollande, c'est à dire, faire genre que ça change, donner un peu de susucre à manger au peuple...Ca se passera surement comme ça en Europe ces prochains temps. Les cures d'austérités sont un peu passées de mode. A force, les dirigenats européens ont réussi à révolter les grecs, les portuguais, les espagnols, les italiens ne vont peut-être pas tarder...Rassurez vous, la planète entière pourra se révolter avant que ces cons de français le fassent, on est plus en 1789 ! Oui, donc ils ont même réussi à faire ce facher les européens, alors maintenant, ils veulent refaire de la croissance, du Keynes, de la sociale démocratie, youhou ! Bon c'est une petite pause le temps que ça se calme, trop de révolte ces derniers temps...Pas d'inquiétude, le néolibéralisme reprendra de plus belle juste après et puis il y aura des cirses financières à nouveau pour justifier la précarisation de la population, l'abaissement de ses marges de manoeuvres, la remise en cause des petits droits qu'il leur reste...Et ensuite il y aura des guerres, des gens qui crêvent de faim, des séries américaines sur TF1 et de nouveau réacteurs EPR..Enfin, tout comme avant quoi ! 

Voilà, amis élites et élitistes, c'est le moment de faire un petit peu gaffe, stoppez les abus un moment, vous pourrez d'autant mieux abuser plus tard ! 
Repost 0
Published by GUSTAVSON's BLOG - dans Politique
commenter cet article
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 15:31

85916365_5496b9d3c3.jpg

 

 

Lien vers la vidéo dont cet article parle : link   http://www.youtube.com/watch?v=0RpprzwplLs    (cliquez sur cc pour la VFST Version Française sous-titrée )

 

 

Aujourd'hui j'ai vu une vidéo sacrément intéressante, qui a relaté plein d'idées que j'avais déjà et d'autres que j'aurais certainement finit par avoir. Une sorte d'accélérateur de particules donc, permettant à un cerveau trop lent, de réfléchir plus rapidement et de façon plus ordonnée, aux choses qui trottent dans sa petite tête.

Dans cet article, je vais relater ce qui ce dit dans cette vidéo, en ajoutant quelques commentaires personnels. Je vous recommande vivement le visionnage de cette vidéo de 27 minutes, en lien en haut de page.

Un sentiment persistant

Il y a comme ça, des sentiments persistants que l'on a et que l'on a du mal à articuler sous forme de pensée construite. Ce sont des espèces d'émotions qu'on ressent constamment, sans être capable de les comprendre et c'est bien dommage, parce que les comprendre permet de se les expliquer et de les expliquer aux autres. Nous allons parler ici, d'émotions qui nous sont souvent communes, qui nous concernent tous, puisqu'elles sont inhérentes à la façon dont on vit en société, à la façon dont la société fonctionne. C'est un peu comme si on avait un bug, une mal fonction, que l'on s'était habitué à interpréter comme normale, puisqu'il est évident que la plupart des gens que nous côtoyons ont le même bug que nous, puisqu'ils vivent au même endroit, de la même façon. On pense alors que ceci fait parti de nous, autant qu'on a tous un estomac ou des intestins...C'est comme ça...Mais au final, on sait bien que quelque chose ne va pas, que quelque chose ne va pas en soit, que quelque chose ne va pas dans notre façon de vivre..Plus on comprend, plus on a honte d'être humain et j'ai relaté ceci dans quelques articles :   Fier d'être un humain !    . Un long fleuve tranquille

A force, on pourrait croire que nos actes actifs ou passifs honteux, ceux commis par nos semblables en notre nom, sont indubitablement en lien avec une sorte de nature humaine, qui ferait de nous une race de connard imbus de nous même, narcissiques, égoïstes, malfaisants...Et bien j'ai finis par croire que pas forcément, que ces comportements peuvent être provoqué par une grosse manipulation de masse, causée par un petit groupe que ça arrange bien que cela se passe comme ça. Ça serait un peu du genre "ça se passe comme ça chez Mac Donald"...

Dans la vidéo en lien au dessus, un mec nous raconte qu'il est né en 1974 en Islande, dans un monde fixe après le drame de la seconde guerre mondiale. Un monde fixe dominé par la suprématie des USA...L'Islande était une nation indépendante, dont l'économie était principalement basée sur l'industrie de la pêche. Dans les années 2000, cette industrie était pratiquement éteinte et après la crise financière de 2008 et la faillite islandaise, elle est devenu inexistante. En gros, on a crée des quotas de pêche, un petit nombre d'oligarques s'est attribué les droits de pêcher, ces droits ont été vendus à de grosses industries étrangères et au fur et à mesure, des bateau usines ont remplacés les ouvriers islandais pour le conditionnement du poisson...Du coup, plus de taf dans la pêche et perte du droit de pêcher...Cette industrie est morte tout comme le sont quasiment les industries automobiles et métallurgiques dans la plupart des pays occidentaux..Cela ressemble à une sorte d'acte de piraterie économique, ou de grosses firmes s'accaparent les moyens de production et les transfèrent dans des pays ou l'on ne se soucie pas trop des droits sociaux des travailleurs, ou les travailleurs coutent de ce fait, moins cher en cotisations sociales et patronales...Bref des pays ou l'on s’embarrasse moins à déguiser l'esclavage du peuple au nom du profit de quelques seigneurs économiques.

Pourquoi les industries des pays occidentaux disparaissent-elles ?

Le 11 septembre :

Tout comme le gars dans la vidéo, j'étais jeune dans les années 90. c'était la fin de la guerre froide, le mur de Berlin était tombé, la puissance communiste avait disparu, les Allemagnes s'étaient réunifiées..Les gens se sentaient libres, à l'abri de toute guerre éventuelles qui feraient son retour en occident. Ça a duré 10 ans et ensuite, patatra, le 11 septembre est arrivé. Je me souvient qu'à ce moment là, j'allais commencer mes études, je trainais devant la télé et flash spécial...Je me suis tapé le truc en direct. Ensuite, ça ne causait plus que de ça aux infos, tout le temps...Je me suis vraiment rendu compte de tout le tintouin que ça faisait (parce que du tintouin dans les médias, c'est plutôt habituel), quand les profs de la fac de droit se sont aussi mis à en parler à chaque cour. La planète était choquée, c'était l'attentat le plus gros et le plus impressionnant que les pays riches n'avaient jamais connus, après 10 ans de paix relative, ça a eu son petit effet. Comme les médias en ont parlé pendant des semaines en masse, sans donner plus d'informations ou d'explication que les versions officielles, beaucoup de personne dans les population et en l’occurrence, surtout dans la population américaine, ressentirent une grande haine envers ceux que l'on accusait d'avoir commis ces attentas...Donc de la haine contre Ben Laden, Al QaÏda, les islamistes, les musulmans...

L'auteur de la vidéo raconte qu'il a vécu cette haine en Islande et que quand il est allé vivre au Danemark, pays abritant une minorité musulmane. Il s'est rendu compte que ce qu'il avait entendu dans les médias islandais sur les musulmans, était de la grosse connerie, ne correspondant pas du tout à la réalité. Après le type est allé se balader sur le net et à trouvé plein de sources d'informations alternatives à la propagande médiatique sur le 11 septembre. Ceci l'a amené à ce poser beaucoup de questions pour la première fois et notamment sur cet évènement, du genre : Ou étaient les défenses aériennes américaines ce jour là ?..Je pense que si c'était moi qui avait détourné un avion au même moment, on m'aurait dégommé dans le ciel aussi sec...Comment se fait t-il que le trou fait dans la façade du pentagone était plus petit que l'avion qui était sensé faire le trou ? Pourquoi les tours se sont elles effondrée aussi rapidement ? Pourquoi la tour 7, pas touché par les avions et abritant des bureaux de la CIA, s'est-elle aussi effondrée ? Bref, plein de questions que l'on ne se pose pas beaucoup dans l'univers médiatique, alors qu'elles paraissent logiques et essentielles...Ça ressemble quand même pas mal à une grosse conspiration tout ça !

Alors l'auteur de la vidéo se demande, que nous cache t-on d'autre ? Quelles autres situations pourraient-elles être manipulables de la sorte ? Qui est à la base de cette manipulation ?

L'argent :

La question qui s'est alors posé, c'est qu'est-ce qui, dans notre société, à les pleins pouvoirs sur nos actions ?

Il y aurait bien quelque chose qui décide de ce qu'on peut faire, si l'on peut partir en vacance, si l'on doit se vendre ou pas, vendre sa force de travail pour survivre, si l'on peut avoir une maison, si l'on peut manger...Ce pouvoir serait notre système monétaire, notre argent.

Tout tourne autour de cela, tout le monde en a besoin, la plupart des décisions de nos vies se prennent en réalité, en fonction du système monétaire.

En réfléchissant un tout petit peu, on se rend bien compte que l'argent n'est pas là, comme il devrait l'être, pour servir la population. L'argent n'est pas un outil neutre permettant aux hommes d'échanger entre eux. Mais qu'est-ce que l'argent ? Qu'en a t-on fait alors ?

On emprunte à la banque de l'argent qui n'a jamais existé et n'existera jamais, ça s'appelle le crédit. L'ensemble de notre société, les particuliers, les institutions, les sociétés privées, vivent sur le crédit. Nos biens sont hypothéqués sur ces crédits et si l'on ne remboursent pas ceux qui nous ont prêté de l'argent qui n'existe pas, nos créanciers ont le droit de prendre nos biens, qui eux, sont bien réels. Voilà résumé et simplifié, l'un des grand principe qui représente l'arnaque du système monétaire ayant cour actuellement.

La dette est tirée par l'emprunt d'argent qui n'a jamais existé. Celle-ci constitue le point central de l'économie actuelle. L'endettement permet de contrôler les choix et de réduire les marges de manœuvre de ceux qui doivent rembourser. Voyez ce qui se passe actuellement avec la crise de la dette en Europe et l'apparition médiatique récente des agences de notation. Ici, les gouvernements sont dans l'impossibilité de mener la politique économique qu'ils souhaitent, pour laquelle il est possible qu'ils aient été élus, soumis à la menace d'une dégradation de leur note. Mais qui sont ces agences de notations qui ont le pouvoir de se substituer à la politique des états et aux principes démocratiques auxquels ils sont sensés être soumis...Ce sont des agences privées, à la solde des grands lobbys financiers, voilà tout...Et c'est bien là le problème, la politique, les politiciens, les gouvernements, ne sont aujourd'hui plus qu'une vitrine publicitaire, mis en avant par les grands magnats de la finance mondiale et de la globalisation économique. Ces soit disant démocraties et leurs cortèges de folklores électoraux, ne servent en réalité qu'à faire avaler la pilule de l'exploitation des peuples au nom des profits colossaux de quelques-uns. Elles servent à détourner l'attention, pour qu'on soit le moins possible amener à réfléchir à la manière dont les choses fonctionnent vraiment. La plupart des choses que la plupart des gens vivent, se font en fonction d'une orientation manipulatoire du système, qui joue avec ses esclaves comme avec des marionnettes. Les esclaves, c'est nous, pour qu'on ne réfléchissent pas trop à notre condition sociale, économique, philosophique, on nous fout devant la télé à regarder des trucs débiles. De temps en temps, on nous donne des avis prémâches, sur des sujets plus sérieux, on nous en donne de plusieurs types, pour que l'on puisse débattre, ne pas être d'accord et penser que nous réfléchissons par nous même, alors que tout à été orienté pour nous.  La prochaine élection présidentielle est un bel exemple de cela.

Ceux qui contrôlent l'argent, contrôlent la société et un nombre infime de personne est aux manettes. Là ou on nous parle de diversité, de mixité, de libéralisme économique, le pouvoir est en réalité centralisé de manière totalitaire entre les mains de quelques-uns. N'oublions pas que si l'on est contre cette mondialisation, on est pas contre le monde. La mondialisation néolibérale n'a pas l'exclusivité du terme de mondialisation, malgré ce que sa propagande veut bien nous faire croire. Chomsky en parle très bien : (lien :   La mondialisation de "chomsky". 1- définition réelle du terme.    La mondialisation des néolibéraux (vue par Chomsky).     La mondialisation, ou la centralisation totalitaire de l'économie au profit de quelques privilégiés. ).

La loi de l'eau :

Dans cette vidéo, j'ai appris un truc, qu'il y avait une loi de la terre et une loi de l'eau. La loi de la terre, ce sont les lois que nous connaissons. De pays en pays, les lois ne sont pas les mêmes, ce qui est permis quelque part, ne le sera pas ailleurs...Par exemple aux États Unis, un homme pourra être condamné par un tribunal pour avoir pratiqué la sodomie, alors qu'en France, non. (Lien :  Condamné pour sodomie aux USA !!! )

La loi de l'eau provient du commerce maritime. Cette loi est devenu la loi bancaire lorsque le système monétaire est devenu international. Cette loi est aussi la loi qui régit les cours de justice, selon cette vidéo.

Les lois sont donc différentes si on est dans, ou en dehors d'une banque. Les drapeaux maritimes sont d'ailleurs présents dans les banques et dans les tribunaux. Les soldats américains ont également cousu à leur bras, le drapeau maritime américain, le fer de lance de l'armée américaine, ce sont les "Marines". Pour quelle entité ces soldats travaillent-ils vraiment, à votre avis ?

La loi civile est donc différenciée de la loi de l'eau et de l'argent..On ne joue donc pas dans la même cour avec le monde financier...Ceci signifie que les tenants du système bancaire ont collectivement mis en place une situation dans laquelle ils manipulent les gens pour imposer une couche légale supplémentaire, qui n'est pas fondée sur les lois que nous connaissons. Pour fonder la loi civile, un groupe de gens (une société), se sont mis d'accord sur certains types de comportements à avoir ou pas en société, ou dans leur vie privée...En ce qui concerne la loi de l'eau, celle de l'argent, cette couche légale supplémentaire est fondée sur le commerce...Cela vient de loin, de l'avènement de la corporation des marchands dans le bas moyen âge, de la substitution de la bourgeoisie à la féodalité, de la révolution industrielle à la monarchie, jusqu'au contrôle sans limite du commerce et de la finance sur le monde actuel. (lien : Capitalisme : Historique et alternatives futures. ).

Cette loi de l'eau, est une construction artificielle, qui prend le pas sur la loi des territoires. La finance, l'avènement du système monétaire qui prend le pas sur l'économie réelle, fonctionne selon les mêmes principes. Nous vivons dans un monde ou les abstractions virtuelles de quelques hommes, sont prioritaires face à la logique de l'économie réelle. L'économie devrait être quelque chose de simple, tout le monde pourrait comprendre les règles de base de l'économie et ces règles de base devraient être à la base du fonctionnement de toute économie..Il y a de l'offre, de la demande, on vend des trucs, on les achètent...Pour en savoir plus, je vous conseille ce lien (lien : L'économie pour les très nuls )

La monnaie fiduciaire
:

Chaque banque dans le monde, ne possède qu’environ 10% de ce qu'elle prête dans ses réserves. La monnaie qui n'existe pas et qui est prêtée est appelée monnaie fiduciaire. L'argent fiduciaire n'est donc pas réel, ne correspond pas à la réalité de l'économie, mais dans notre économie néolibérale, cette monnaie représente 90% des échanges, n'est-ce pas absurde ? En fait c'est absurde que nous laissions faire cela, que nous ne profitions pas de cette faiblesse du système, pour aller retirer toutes nos économies des banques le même jour et enfin montrer notre pouvoir d'action, notre réelle importance et reprendre le pouvoir sur nos vies...Mais il est bien plus logique qu'un système qui veut contrôler les peuples, se serve de la généralisation du crédit, pour soumettre une masse de gens à qui l'on prête, par leur obligation de rembourser. On nous dit aux infos que l'esclavage pour dette a été supprimé, je n'en suis pas aussi sure...

L'argent fiduciaire est basé sur la foi, on fait une confiance aveugle au système financier quant à la valeur de l'argent que l'on nous distribue et qui régit nos vies. Cet argent, ce système monétaire, cette inéluctabilité cru en ce système économique, fonctionne selon les mêmes principes qu'une religion. C'est une religion en terme de croyance, mais c'est une domination politique en terme social, puisque cette religion s'impose à tous malgré eux...On a beau ne pas y croire, c'est dieu qui a crée la terre et qui la détruira quand bon lui semblera, n'est pas ? Personnellement, je ne crois pas en ce système, je ne le cautionne pas et pourtant je vis dedans malgré moi et il m'arrive tous les jours de fonctionner comme un bon soldat, en consommant, en regardant la télé et en pensant tout à un tas de truc comme il convient de penser. On subit tous cette acclimatation de nos cerveau dès l'enfance, on peut tous plus ou moins s'en détacher, mais les séquelles seront toujours là, il faut les accepter pour mieux les comprendre. La lutte commence par la lutte contre soi-même, ses lavages de cerveaux, ses névroses, ses frustrations...

L'argent, sorte de crucifix de la religion néolibérale (au niveau symbolique), est imprimé par des organisations privées, prêté à des états avec des taux d'intérêts, qui représentent les dettes publiques. Sur le sujet, je vous recommande ce lien, ou tout est expliqué en détail : Lien : Comprendre la dette publique. )

L'argent est le principal outil du lavage de cerveau généralisé. Dans la vidéo, est cité Mayor Rothschild qui disait : "Donnez moi le contrôle de l'argent d'une nation et je ne me soucierais plus de ses lois.".

L'Amérique, une entreprise qui domine le monde

Le saviez vous ? Le réserve fédérale des États Unis, la banque fédérale, est une entreprise privée fondée à la fin du 19e siècle en Angleterre. Personne ne sait vraiment à qui elle appartient...Comme toutes les autres banques, elle prête sans avoir les réserves de ce qu'elle prête...
En 1913, les président américain Wilson (celui des 14 points de Wilson à la fin de la première guerre mondiale, pour ceux qui se rappellent de leurs cours d'histoire...) a signé le Fédéral Reserve Act, qui fit glisser une grande nation industrielle vers son contrôle par le système de crédit...A partir de là, toute activité économique et la croissance du pays furent mis entre les mains de quelques hommes. Une dizaine d'année plus tard, c'était le Krach de 1929, la crise économique mondiale, la montée du nazisme dans l'Allemagne dont l'économie était largement supportée par des capitaux américains, la seconde guerre mondiale, la destruction de l'Europe, l’Amérique qui vient sauver tout le monde, l’Amérique qui prête sa thune à intérêt pour la reconstruction de l'Europe à travers le plan Marshall, l’Amérique qui domine le monde et encore plus depuis la fin de la guerre froide...En réalité, dans la réalité économique, les USA sont une entreprise en banqueroute depuis 1933. Le président des États Unis est donc le président d'une entreprise en banqueroute. Lorsque les USA furent en banqueroute, les banques ont demandé comment ils allaient payer, la réponse était simple, le peuple est la garantie des États Unis, les américains sont les cautionnaires d'une entreprise privée sans le savoir. C'est pareil pour les autres pays, nous sommes la garantie de l'endettement des états, qui lui même provient dans sa quasi totalité des intérêts que les états sont obligés de payer aux banques privées pour emprunter, depuis qu'il est interdit aux états d'emprunter à leur banque centrale à taux 0 (accords de Jamaïque, 1973). Ça n'est pas pour rien qu'au dos des extraits de naissance américains, on trouve le sceau des banques. Les banques sont propriétaires du peuple, l'état américain les a hypothéqué.

Les gouvernements actuels sont tous soumis à ce dictat de la finance, ceux qui s'y opposent sont bien vite ostracisés au mieux (Castro, Chavez...), ou assassinés (Thomas Sankara, au Burkina Faso : je vous recommande ce lien qui en parle : LIen  La dette des pays africains     La crise économique selon Thomas Sankara   )   L'assassinat de Thomas Sankara...  

Les lois votées par les gouvernements de ces pays, sont ce que les pouvoirs publics décrètent à un moment donné. Ces lois pourraient changer demain, elles ne sont pas, pour la plupart, fondées sur des valeurs centrales à une société, nés de l'accord entre gouvernants et gouvernés sur une façon de fonctionner ensemble, elles ne sont que le résultat d'adaptations pragmatiques à ce que dicte la finance mondiale. Combien de lois Sarkozy à t-il fait voté durant son quinquennat ? Vous ignorez tout de la plupart d'entre elles. Il y en a 240 !

Le travail, opium de l'esclave :

Le SMIC est le salaire de l'esclave, qui doit être maintenu en vie et en bonne santé pour s’atteler à sa tâche, effectuer sa corvée. Chacun doit vivre longtemps, d'une vie de dure labeur, pour laquelle tous recevront un salaire qui dure suffisamment peu de temps, pour être obligé de travailler le mois suivant (lien : DE LA DROITE AU FASCISME : chronique de la pensée commune de la culture dominante ). L'esclave moderne prend soin de son esclavage. Celui qui travaille le plus pense être le plus libre...Ça rappelle quelques slogans du genre "travailler plus pour gagner plus", ou encore "arbeit macht frei".

Alors on bosse tous, sans jamais penser à la portée philosophique de ce qu'on fait. On bosse parce que c'est comme ça, qu'il faut mériter son droit à ce que la société de l'argent nous héberge en son sein. Dans la vidéo, il y a un type qui fait une sorte de one man show et qui dit "il y a juste assez de connerie dans ce pays, pour maintenir les choses en place. Les conneries nous unissent dans la nation, que serions nous sans ces conneries, sécurisantes, rassurantes, familières..." et ensuite, il cite le genre de connerie dont il parle et qu'on nous fait croire, "tous les hommes sont égaux, la justice est aveugle, la presse est libre, votre vote compte, le commerce est honnête, les bonnes personnes gagnent, la police est de votre côté, dieu vous regarde, votre niveau de vie ne baissera jamais et tout va bien..L'histoire nationale et officielle des conneries". Bref, on doit tous être occupé au travail, ce qui nous évitera de trop réfléchir aux conneries que l'on nous raconte et auxquelles on croit..

Sommes nous libre ?

Et non ! Nous sommes gouverné par la force, par des gouvernements qui ont le monopole de la coercition légitime. Ce pouvoir de violence légale est légitimé par le fait qu'il est sensé être exercé au service du peuple et non de la finance...On peut constater ce principe se révéler de façon flagrante en Grèce en ce moment...Voyez ce qui se produit lorsque vous n’obéissez pas et que vous ne payez pas vos taxes. Pourquoi continuons nous à jouer le jeu ? La vidéo fait une belle image avec le Monopoly. Si on savait que la banque trichait à chaque partie, on arrêterait de jouer. Le but est donc que l'on ne captent pas l'arnaque, alors pendant qu'on pompe notre énergie, notre force de travail, nos réalisation concrètes, on détourne notre attention vers autre chose.

Ok, on se fait exploiter comme de gros couillons, mais après tout, on a le droit ! Ce qui est plus chagrinant que notre propre sort de petits occidentaux exploités, c'est que le système monétaire que nous cautionnons dans le silence est la cause directe de 20 000 personnes par jours qui meurent de faim.

Pourquoi ?

Globalement, les humains consomment 20% de ressources naturelles en plus, que ce que notre planète est capable de produire. Les occidentaux, qui représentent 10 % de la population humaine de la terre, consomment 50 % des ressources consommées et produisent 80% de la pollution mondiale. En résumé, notre style de vie est la cause du fait que les plus nombreux vivent dans la misère la plus terrible. Si on pouvait ressentir ces souffrances et comprendre les liens qu'elles ont avec nous, nous ne les accepterions pas. Mais il ne s'agit pas ici de culpabiliser des gens qui n'ont pas décidé de leur mode de vie, ceux-ci leur ont été imposé dès la naissance, tout comme aux gens qui crèvent de faim d'ailleurs. On divise les peuples entre eux, on divise pour mieux régner. On monte les populations occidentales contre les immigrants des pays pauvres, on monte les gens les uns contre les autres dans un pays, sur des critères ethniques, sociaux, culturels, on apprend aux chefs des entreprises ou aux directeurs d'institution, les techniques de management moderne consistant à inculquer les mêmes principes...On monte les services, les employés, les uns contre les autres pour qu'ils accusent leur voisin de la dégradation de leurs conditions de travail, alors que les fautifs se trouvent ailleurs...

Les solution proposées dans cette vidéo :

Il faut une refonte de la culture, des valeurs de la société et cela doit être lié aux capacités de la terre. La société ne devrait pas être fondé sur des opinions humaines, ou des notions politiques dictant comment les choses doivent être, ou des notions religieuses sur la conduite des affaires humaines...

Selon l'auteur de la vidéo, les politiciens ne peuvent pas résoudre les problèmes, ils n'ont pas les compétences techniques pour le faire, mêmes s'ils seraient sincères, ils ne sont pas formés pour résoudre les choses. Ce sont des techniciens qui chauffent nos maisons, y apportent l'électricité...C'est la technologie qui résout les problèmes, pas la politique.

La guerre, la corruption, la misère, la souffrance humaine, ne changeront pas dans un système monétaire.
 
Lorsque l'on a un projet, la question n'est pas de savoir combien ça va nous couter, mais combien avons nous de ressources disponibles pour le mener à bien.

Aujourd'hui, nous disposons des ressources pour abriter tout le monde, pour construire partout dans le monde, des écoles, des hôpitaux...On pourrait fournir les meilleurs équipements aux labos pour l'enseignement et la recherche médicale...Mais dans un système monétaire, il y a du profit et ça change tout.

Le système monétaire est basé sur l'esclavagisme. L'argent conduit les gens à abuser de leur pouvoir. De l'argent sont dérivés des problèmes comme la prostitution, le vol, le trafic d'humain, de drogue, des détournements de biens sociaux...Il est facile d'exclure un être humain de toute activité grâce à l'argent. Le problème de la société ne sera pas résolu tant que nous nous accrochons à l'idée de possession que nous avons crée autour de nous.

La vidéo cite Schoppenhauer : Pour toute vérité, passe par trois étapes : "d'abord elle est tournée en ridicule, ensuite on s'y oppose avec véhémence et à la fin, tous l'admettent comme évidente"..Mais comme toute vérité est par principe invérifiable, il n'est jamais très évident de se prononcer..On a des croyances, des convictions, on fait des hypothèses et à la fin, on ne sait jamais qui a raison, si cette raison existe vraiment, mais on fait, rien que par le fait qu'on vive...

Une intervention de la vidéo est très simple et intéressante, les propos sont évident, justement : "on pourrait se débarrasser de tous nos ennemis d'un seul coup. Est-ce que ça vous intéresse ? Ce que nous dépensons chaque année dans les armes nucléaires et la défense, nous pourrions le dépenser pour habiller et nourrir tous les pauvres dans le monde. Cet argent pourrait couvrir largement tout le monde, personne ne serait exclu. Nous pourrions explorer l'espace en tant qu'une seule race humaine et vivre en paix." Le pire, c'est qu'économiquement, ce que ce type dit est tout à fait vrai. Mais ce système se sert de la division de peuples entre eux, de l'exacerbation de la violence et des peurs, de la guerre, pour dominer le monde. Ils ont des priorités dans leur budget et leur priorité est de maintenir sa petite caste en place aux manettes. Leur but n'est pas le bien être de la population, mais au contraire son aliénation à leur profit. Pour maintenir les choses en place, nos élites ont besoin violence, alors ils se donnent les moyens de dépenser pour et pour nous faire trouver cela normal en nous faisant peur.

Le projet Vénus

Cette vidéo a été faite par des gens qui soutiennent le projet Vénus. C'est la première fois que j’entends parler de ce machin. Ce projet prône un monde sans possession et une économie basée sur les ressources plutôt que sur la croissance. Le théoricien du projet Vénus s'appelle Jacques Fresco. Il pense que la technologie peut nous préserver et remplacer la main d’œuvre. Je sais qu'on vit dans une société qui sacralise le travail, à tel point que la plupart des gens affirment qu'ils ne pourraient pas vivre sans travailler, qu'ils ont besoin de travailler pour vivre. Vous vous rendez compte ! On a rendu vos vies tellement chiantes, que vous avez besoin de quelqu'un d'autre, d'un travail, pour occuper vos journées. On vous a tellement appris à vous laisser porter par le courant, que vous avez perdu tout esprit d'initiative qui vous éloignerait des codes qu'on vous a imposé. Je me souviens, quand je bossais à l'usine, je me disais que ce que je faisais, c'était vraiment un travail de chien et encore, je ne le souhaiterais à aucun chien. Il existe tout un tas de boulot qui aliènent l'esprit et qui pourrait très bien être effectués par des machines...Vous allez me dire, "mais comment les gens qui effectuent ces travaux pénibles gagneront leur vie alors ?". Ben peut-être en faisant un truc plus interessant, plus épanouissant...La société pourrait trouver une utilité à chacun et que ça serve aussi à son épanouissement personnel. Oh la la ! C'est des utopies tout ça..Si vous voulez savoir ce que je pense des utopies, cliquez sur ce lien : L'utopie


On est élevé à ce qu'on doive gagner sa vie à la sueur de son front. La notion de respectabilité du travail n'est ni plus, ni moins qu'une caution de l'esclavagisme de masse. Le travail bride les gens, l'humanité avancerait bien mieux si on laissait les esprits de chacun s'exprimer au lieu de vouloir à tout prix leur faire fermer leur gueule en les endormant devant des tâches quotidiennes astreignantes, puis devant un téléviseur durant ce qui leur reste comme temps libre.

On nous vole, on nous vole notre âme, on nous vole notre temps, on nous vole notre argent en nous en donnant juste assez pour rester en vie, rapporter et être dépendant à ce qu'on nous dit. Dans une économie basée sur les ressources, Fresco nous dit que les machines libèreraient le peuple.

Le but de ce projet est d'éliminer les processus amenant à l'avarice, l’intolérance, le préjudice, le profit sur le dos d'autrui, l'élitisme, ainsi que d'éliminer le besoin de prison, d'allocations familiales...Selon Fresco, nous avons toujours eu ces problèmes car nous avons toujours vécu dans la pénurie. Si vous éliminez les conditions amenant à des comportements socialement répréhensibles, ils n'arrivent plus. Ces comportements ne sont pas innés. En général, un psychopathe à eu une sacré vie de merde avant d'être devenu un psychopathe..Comme par hasard !  Il n'y a pas de nature humaine, il n'y a que des comportements humain. L'humain est une machine qui s'adapte, mettez le dans les conditions pour être un connard et il le deviendra, l'inverse marche aussi.

Vous n'êtes pas nés corrompus, avare, intolérants, plein de haine, c'est la société qui vous a rendu comme ça, qui vous a inculqué ça !

Le monde est-il ainsi parce que quelqu'un l'a voulu ou est-ce une monumentale coïncidence ?

Repost 0
Published by GUSTAVSON's BLOG - dans Politique
commenter cet article
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 21:00

5598991345_05eb4d2278.jpg

 

Suite et fin d'une série d'articles consacrés à un entretien de Noam Chmosky sur la mondialisation.

 

Vidéo de l'entretien de Noam Chomsky : lien vers la vidéo nk

 

La mondialisation de "chomsky". 1- définition réelle du terme.

La mondialisation des néolibéraux (vue par Chomsky).

Un exemple d'arnaque de la mondialisation : les relations économiques entre les USA et le Mexique

 

La mondialisation, ou la centralisation totalitaire de l'économie au profit de quelques privilégiés.

Environ 70 % du trafic transfrontalier est d'une façon ou d'une autre, géré de manière centralisée, qu'il s'agisse de trafic interne, d'alliance stratégique, de sous traitance ou d'autres stratagèmes pour se faire plus de profit, sans réelle contre partie. Tout ceci, grâce à des accords internationaux sensés libéraliser le marcher, mais qui en réalité font le jeu d'une centralisation mondiale de l'économie, au profit d'une minorité dominante.

Pour le savoir vraiment et avoir des données précises sur ce phénomène, il faudrait qu'on l'étudie, ce que personne ne fait...Évidemment, le système ne va pas donner de crédits à des personnes qui veulent faire paraître au grand jour l'arnaque que laquelle il se fonde. Il faudrait également que l'on puisse avoir accès aux registres internes de ces institutions totalitaires, que sont les entreprises et surtout, les plus puissantes économiquement et aussi politiquement, d'entre elles. Je dis politiquement, parce qu'on a un exemple récent en France de cela, à travers l'intervention d'Areva, dans les accords entre le PS et Les verts, pour supprimer le chapitre de leur accord portant sur le "Mox".

En résumé, c'est liberté aux marché de spéculer à tout va, aux multinationales d'exploiter autant qu'elles peuvent les pays émergents, au détriment de populations sans droits sociaux, payés une misère et de la population des pays d’où elles délocalisent, qui perd des emplois par milliers...Mais ce système est absurde, c'est pour cela qu'il arrive à son terme...Au bout d'un moment, il faudra bien qu'elles vendent les produits qu'elles fabriquent, ces multinationales..Mais si plus personne ne peut les acheter...Leur intérêt serait peut-être alors, de maintenir la population précaire, mais pas trop, pour qu'elle n'ai pas de marge de manœuvre offerte par une liberté matérielle et qu'elle puisse en même temps, assouvir ses besoins de consommation, par lesquelles ce système tiens ses esclaves, comme des drogués en manque.

Dans le même temps, on réduit l'intégration internationale par les mouvements de population, en fermant les frontières sous des prétextes fourre tout, comme le terrorisme ou la circulation des drogues...Et on monte tout le monde les uns contre les autres en exacerbant les haines contre "l'étranger"...Diviser pour mieux régner...

Chomsky termine son entretien par cette phrase, "l'avenir dépend de la volonté et du choix de chacun". A méditer...

Repost 0
Published by GUSTAVSON's BLOG - dans Politique
commenter cet article
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 20:12

5669506236_ccbe12ddb8.jpg

 

Suite de la série d'article réinterprétant un entretien de Noam Chomsky sur la mondialisation...

 

ARTICLES SUR LE SUJET EN LIEN :

La mondialisation de "chomsky". 1- définition réelle du terme.

La mondialisation des néolibéraux (vue par Chomsky).

 

L'exemple des relations économico-politiques entre les USA et le Mexique :

Les États Unis et le Mexique ont une frontière artificielle, établie suite à la conquête de la moitié du Mexique (Californie, Nouveau Mexique, Arizona...) par les États Unis. Cette frontière était traditionnellement poreuse et fut longtemps traversée quasi librement. A partir de 1994, le président Clinton décida de militariser la frontière afin de réduire les mouvements de population entre ces deux pays. Chomsky pose la question, pourquoi en 1994 ?

Et bien cette date coïncide avec l'entrée en vigueur de l'ALENA, accord de libre échange économique entre les USA et le Mexique. Ce libre échange ne marche donc pas pour ce qui concerne la population...En effet, les États Unis ont prévu que le Mexique connaîtrait un "miracle économique" et il s'agissait de pouvoir en profiter au maximum, quitte à ce que ça soit au détriment d'un peuple entier.  Et ce fut justement le cas, l'ALENA a porté un coup terrible à la population mexicaine. Les conséquences pour celle-ci furent désastreuses, les salaires baissèrent, des milliers de paysans furent forcés de quitter leurs terres et les investissements en prirent aussi un sacré coup..Attention, pas les investissements étrangers...Et surtout pas des États Unis, à qui l'ALENA a bien profité...Et pas de contre coup par une accentuation de l'immigration mexicaine, puisqu'on a militarisé la frontière...Il y a même des citoyens américains, un genre de milice fasciste, qui surveille cette immense frontière...Heureusement qu'elle est immense d'ailleurs, ça permet à de nombreux mexicains de passer quand même, mais beaucoup moins qu'avant...

C'est donc le miracle économique pour un petit groupe privilégié, pour les investisseurs étrangers...Et on suit toujours la même théorie, plus de profit, moins de mouvements de population...En Europe, en France, c'est la même politique, on ferme les frontières aux immigrants, on reconduit à la frontière, mais on continue quand même à se faire un max de pognon sur le dos des pays, d’où la population d'immigrant, émigre.

Chomsky parle du fait qu'on lit partout qu'il y a eu un boom des échanges commerciaux entre les USA et le Mexique. Adam Smith, fondateur de la théorie de l'économie libérale basée sur le libre échange, dirait que non. Avant 1994, 50% du trafic de marchandises transfrontalier consistait à un trafic interne à une même société. La théorie économique classique, celle de Smith, ne définit pas ça comme du commerce, pas plus que si Général Motors décidait de déplacer des marchandises d'un état à l'autre des États Unis, ou qu'une entreprise française déplaçait la sienne d'Alsace vers la Lorraine. Après 1994, c'est 66% du trafic soit disant commercial, qui était représenté par ces trafic internes à des société multinationales. Quant-à l'activité commerciale authentique, personne n'a mesuré son évolution. Chomsky ne serait pas étonné que cette activité ai été réduite depuis 1994.

De plus, les transfert transfrontalier d'une société, ne représentent qu'une petite partie des mouvements internes d'un grand groupe international. On peut ajouter à cela les alliance stratégiques, comme quand IBM signe un accord avec Toshiba. On compte aussi l'externalisation, c'est à dire lorsqu'une société sous traite à une petite Entreprise dont les employers ne sont pas syndiqués, afin d'obtenir des marchandises à très bon marché, sans se soucier des droits sociaux, ou des minimum salariaux, mais en gardant le contrôle de la production. Il s'agit ici d'une gestion centralisée, de grand groupe ayant la main mise sur une économie centralisée. Oui, la mondialisation est centralisée dans les mains d'une infime minorité de privilégiés qui gouvernent le monde, économiquement et politiquement. En ce moment, les marchés financiers sortent du bois et montrent au monde à quel point ils dictent leurs décisions aux états, dont les représentants ne sont que des représentants de commerce, à la solde des marchés et des grands groupes privés.

Dans cet accord américano-mexicain, l'ALENA, les seuls qui en profitent, ce sont les grands groupes américains, qui se font plus de profits en pillant les ressources mexicaines à moindre cout, moins entravés par une frontière économique et des droits douaniers et plus protégé de l'appauvrissement du pays qu'ils exploitent par une militarisation de la frontière.

Repost 0
Published by GUSTAVSON's BLOG - dans Politique
commenter cet article
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 20:00

5598990059_ec3930a684.jpg

 

ARTICLES SUR LE SUJET EN LIEN :

La mondialisation de "chomsky". 1- définition réelle du terme.

"Le meilleur des mondes" : Aimer la servitude.

 

La mondialisation effective baisse !

En terme d'intégration économique, Chomsky nous explique que les indicateurs techniques de convergence globale des prix et des salaires en un marché unique, diminuent depuis 25 ans et cela va en continuant pour les années futures...

Plus de mondialisation au sens ou nos élites économiques et politiques l'entendent, veut en fait dire qu'une plus grande partie de la richesse et du pouvoir mondial leur revient plus. Mais revenons à la base du libéralisme, à son théoricien fondateur, Adam Smith. Selon lui, le libre échange n'est effectif, qu'avec une libre circulation de la main d’œuvre. Le point culminant de cette libre circulation des hommes, est évalué au début du 20e siècle. "Pour des motifs peu glorieux d’ailleurs"...Des gens qui fuyaient les horreurs  de la révolution industrielle vers les États Unis, pour aller massacrer des peuples indigènes et prendre leur terre..C'est aussi grâce à cette liberté de circuler, que les parents de Chomsky, comme tant d'autres, ne sont pas morts dans les chambres à gaz de Hitler...Reste un nombre conséquent qui n'y ont pas échappé...

Là ou la mondialisation a progressé, comme par hasard, c'est dans les échanges financiers transnationaux. Cette progression est astronomique depuis les 25 dernières années. Et c'est en grande partie pour cela, que les performances de l'économie internationale sont si mauvaise, selon de nombreux économistes. En effet, les indices macro économiques, montrent que l'économie a subit un sévère ralentissement durant la même période. Le taux de croissance baisse, ainsi que le taux d'investissement et les échanges commerciaux, c'est ce qu'on appelle "la crise"..En gros elle dure depuis les chocs pétroliers de 1973 et 1979 et subit quelques pics comme en 1988, 1993, 2008 et actuellement. Beaucoup d'économistes, attribuent cela à la volatilité des capitaux. Et pourquoi donc ces transferts de capitaux ne sont-ils pas régulés, taxés. La simple volonté politique suffirait à la faire..Croire que ça n'est pas la volonté de nos politiques...

La mondialisation des néolibéraux

L'époque de "la mondialisation", celle dont les néolibéraux nous parlent, à commencée à la suite de l'effondrement des accords de Bretton Woods. Ces derniers, permettaient aux pays de contrôler les flux de capitaux et garantissaient la convertibilité des monnaies entre elles. Ceci limitait la possibilité de spéculation, ce qui a permis une croissance sans précédant dans la période que l'on a appelé, "les trente glorieuses". Période de croissance révolue, les 25 années suivantes et jusqu'à nos jours...

En gros, en ce qui concerne les mouvements de capitaux, la mondialisation marche, en ce qui concerne les mouvement de personne, elle ne marche pas et cela depuis les années 70, les chocs pétroliers, la remise en cause des accords de Bretton Woods, la mise en oeuvre des accords de Jamaïque interdisant aux états d'emprunter à leurs banques centrales à taux 0, pour emprunter à des banques commerciales en leur payant des intérêts (ce qui créa la dette des états, pou 14/15e de celle-ci en France..) (lien : Comprendre la dette publique. ), la mise en avant de la théorie du workfare de Milton Friedmann, l'arrivée des néolibéraux au pouvoir avec notamment Thatcher et Reagan dans les années 80, l'acceptation des socialistes de l'économie de marché par Mitterrand...

Ça, c'est la mondialisation que l'on subit, mais c'est un type de mondialisation, un type qui s'est imposé comme le seul type possible...Mais ça n'est qu'une appropriation de terme, effectuer à l'aide de la propagande d'un système mafieux qui domine le monde, l'économie, la politique, les médias...

Repost 0
Published by GUSTAVSON's BLOG - dans Politique
commenter cet article
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 18:58

5599576288_6d200ac24c.jpg

 

Vidéo d'un entretien de Noam Chomsky : lien vers la vidéo nk

 

ARTICLES SUR LE SUJET EN LIEN :

Le meilleur des mondes (préface, première partie)

Le meilleur des mondes : Penser la révolution...

"Le meilleur des mondes" : petite leçon d'histoire...

 

Ah, la mondialisation ! On nous la sert à toutes les sauces, ou plutôt à une seule sauce, celle des néolibéraux, mais à des doses tellement fréquentes, qu'on en arriverait presque à une indigestion de propagande...

Notre ami penseur économiste alternatif Noam Chomsky, revisite pour nous le terme de mondialisation, sa définition d'origine et la façon dont ce terme est utilisé pour légitimer l'arnaque mondiale de ce système, au profit d'une infime minorité de privilégiés.

Mondialisation...définition :

Le terme neutre de "mondialisation", n'est pas tout à fait celui qui nous est donné à bouffer par le sens commun de ceux qui dominent notre beau système économique capitaliste. Ce terme neutre, c'est "l'intégration internationale". Cette définition est un des principes fondateurs des mouvements ouvriers et gauchistes de tous bords. C'est pour cela que ces mouvements se définissent de façon internationale. Comme exemple de cela, on peut citer, l'internationale socialiste, l'internationale communiste...

Ce mot de mondialisation, a été récupéré par une petite élite économique et politique, pour désigner une intégration internationale qui privilégie les droits des investisseurs...Chomsky parle du fait que c'est une erreur monumentale de la gauche internationale, d'avoir laisser les néolibéraux s'emparer du terme de mondialisation. L'intérêt de cette récupération est que ceux qui s'opposent aujourd'hui à cette version toute subjective, mais communément admise, de la mondialisation, sont aussitôt taxés comme "d'anti-mondialisation", qui voudraient revenir à l'âge de pierre...C'est la magie de la propagande néolibérale, s'approprier des termes génériques, auxquels il est très difficile de s'opposer, sans paraître être cruel et dénuer tout bon sens...Dans le même ordre d'idée, dans sa campagne de 2007, Sarkozy a tenté de se réapproprier des symboles de gauche comme Jaures, ou encore la lettre de Gui Mocquet, résistant communiste lors de la seconde guerre mondiale...C'est par ce genre de stratégie, appliquée abondamment à tous durant plusieurs dizaines d'années, voire plus, que l'on a réussi à persuader les gens que ce type de société dominée par une économie au profit de quelque-uns, au détriment de tous les autres, était inévitable...Inévitable, car étant la seule règle possible en ce bas monde...Les reste étant irrationnel, fou, discrédité...Alors ceux à qui certaines choses ne plaisent pas trop, comme ceux que j'appelle, "les gauchistes institutionnels", tentent de changer le système de l'intérieur...Selon moi, c'est un peu comme s'ils tentaient de faire passer une réforme religieuse..C'est un peu vouloir mettre des pansements sur des plaies ouvertes...Selon moi, il vaut mieux stopper ce qui cause la plaie, car si on laisse la bête nous mordre, ça ne sert pas à grand choses de remettre du sparadrap...

Oui, car c'est cela le but ultime de cette propagande néolibérale...C'est de faire de sa domination, une véritable religion et c'est déjà réussi pour la plupart des gens en ce bas monde, qui sont déjà croyants ! Combien croient encore qu'un autre système, qu'une autre société, que d'autres modèles sont possibles ? Très peu et c'est triste. Les bourgeois ont réussi à vaincre la domination des monarchies à la fin du 18e siècle, ils ont désenchantés le monde de la domination religieuse de la société...Pour maintenant être devenus eux même des oligarques, qui ont réenchanté le monde de leur religion néolibérale et esclavagiste..

Voilà, on est tous pour la mondialisation en un sens ! Son sens neutre...Le problème est de savoir si la mondialisation sert les intérêts publiques ou ceux de pouvoirs privés, que l'on fait passer pour publiques. Quand nos chers politiques nous parlent à tue tête d'intérêt général, ils parlent souvent..Tout le temps... De l'intérêt de la caste privilégiée dont ils font partis et dont ils sont les représentants, conscients ou inconscients de l'être. En effet, ces gens viennent de ce milieu, y sont nés..Ils trouvent donc sincèrement normal et acceptable cette situation d’esclavage des masses de travailleurs, par la minorité dont ils font partie. Ce système, ils le nomment  "démocratie" Lien : La démocratie ..Ils pensent souvent sincèrement que c'est ça, une démocratie...En fait, "souvent toujours", ils sont eux même croyant en cette religion du système néolibéral...Mais pas tous, d'autres sont simplement cyniques et aiment à manipuler leur petit monde...Je me rappelle de cette phrase "les français l'ont bien compris"..Vous l'entendez souvent cette phrase non ? "Les français l'ont bien compris"...Ils en comprennent des choses les français et plus on s'approche d'une élection ou du vote d'une réforme esclavagiste de plus, plus les discours des politiques se revendiquent de "ce qu'on compris les français"...Le pire, c'est que dans un sens ils ont raison, ils ont été élus comme représentants des français, qui leur ont délégué leur pouvoir de décision..Des français sous informés, ne comprenant rien à leur soit disant citoyenneté et manipulés à foison par les démagogies électoralistes. Ben les français, tant qu'ils fermeront leur gueule, les politiques pourront continuer allègrement à se revendiquer de leur parole. Ça ne vous fait pas chier vous, quand on dit que vous avez dit un truc, que vous pensez un truc, alors que c'est totalement faux. Oui, vous êtes victimes de faux témoignages de la part de ceux qui vous représentent ! Réveillez vous, avant de finir par croire que vous pensez ce qu'on pense pour vous ! C'est comme si vous pensiez avec la tête d'un autre !

Effectivement, personne n'est contre le fait de pouvoir appeler ses amis en Italie, de converser par web cam interposée sur "Skype"... Personne n'est contre le fait que les avancées scientifiques nous permettent de communiquer plus loin, plus vite, tout comme personne n'est contre le fait d'avoir l'eau courante et l'électricité chez soit...(lien :  "Le meilleur des mondes" : Le danger du décalage entre les progrès scientifiques et les non-progrès sociaux... Ceci dit, c'est loin d'être le cas pour tout le monde, lorsque l'on sort un peu d'Europe...Pour ça, la mondialisation marche, mais si l'on prend le terme neutre de la mondialisation, elle diminue depuis 25 ans...

Repost 0
Published by GUSTAVSON's BLOG - dans Politique
commenter cet article
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 13:22

122734486_1889b7ca0d.jpg

 

ARTICLES SUR LE SUJET EN LIEN :

Bande de couillons !

Viva Sylvio !

Le roi Sarko

 

"Sogno un governo tecnico con a capo Gino Sorbillo". Je rêve un gouvernement avec Gino Sorbillo comme chef, Gino Sorbillo, à Naples, c'est un mec qui a 21 fils, qui font tous des pizzas.

Chomsky dit qu'il y a trois choses à faire, sur un niveau très général. Comprendre que gouvernement et partis politiques répondent à la finance et aux intérêts du pouvoir économique privé, et que voter, donc, n'est pas du tout suffisant pour changer le cours de l'histoire.

Arrêter de rêver que le changement doit passer par l'illumination de quelques intellectuel qui vont révéler au peuple la route sur laquelle marcher.
Et, finalement, s'organiser au niveau populaire.

Pour moi, Berlusconi ou quelqu'un d'autre c'est strictement pareil...Sarkozy ou quelqu'un d'autre, Obama ou un mormon républicain ça ne l'est pas moins

Pour Berlusconi, ça changera peut-être les choses pour quelques bimbos qui ne pourront plus être nommés ministres après quelques passages aux soirées bunga bunga, pour Sarkozy, ça changera peut-être le fait que l'on taxera un peu plus les riches et un peu moins les malades, chômeurs...Pour Obama, ça changera peut-être sur a couleur de la peau du chef d'état américain...Bref, ça ne change pas grand chose...

Alors comme Gino Sorbillo ne se présente pas et que mon gouvernement rêvé composé de pizzaïolos parait trop lointain, je ne vote pas !

D'alleurs je vous appelle à tous faire comme moi, interdisez vous tout vote hors des critères suivant, avoir 21 fils qui font des pizzas...Si vous trouvez quelqu'un qui correspond à ces critères, il vous suffira de le convaincre de se présenter à des élections...Il n'y a que comme ça qu'il soit possible que je vote en mai prochain...

Ginon Sorbillo, président, finalement, ça n'est pas moins absurde que ce pourquoi vous allez voter aux présidentielles françaises en mai...Quoi que vous votiez...


Repost 0
Published by GUSTAVSON's BLOG - dans Politique
commenter cet article
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 23:43

61380665_bde311d5a9.jpg

 

ARTICLES SUR LE SUJET EN LIEN :

"Le meilleur des mondes" : Aimer la servitude.

Le meilleur des mondes : Penser la révolution...

Le quotidien du futur

Système économique mondial : retirez vos oeillères, changez le monde !

Eva Joly à Sciences Po Strasbourg

 

Récemment, dans le climat d'austérité ambiant, nos chers représentants politiques ont décidé de ne pas toucher aux salaires des parlementaires...Dire qu'on remet en cause le bien fondé des subventions européennes pour les associations caritatives en Europe, genre Resto du cœur tout ça...

Dans un monde plus sain, il serait tout à fait possible de répartir les richesses plus équitablement en faisant qu'une minorité arrête de spolier une majorité miséreuse...Et pas qu'à l’échelle de la France, mais à l'échelle du monde, c'est économiquement prouvé ! Mais personne n'y croit, on nous a fait trouver tellement normal de croiser des clodos en faisant le marché de Noël et de voir des famines à la télé...On verse quelques petites larmes pour se donner bonne conscience et on y pense plus...Moi je dis, que la meilleure façon d'aider ces gens, c'est de renverser un système dominé par des fous narcissiques ! Tant qu'une majorité ne pensera pas comme moi, les choses resteront telles quelles et on ira croiser des clodos au marché de noël...

Qu'est-ce qu'il faut qu'on attende pour vraiment changer les choses bordel ! Que la planète nous crache à la gueule toute la pisse polluante que l'on déverse sur elle depuis la révolution industrielle ? Qu'une crise économique inévitable, vu la cupidité de ceux qui le gère, arrive ? Que les états totalitaires divisent tellement les peuples entre eux qu'on finissent par tous se massacrer à grand coups de bombe atomique ?

Alors on va aller tranquillement voter en mai prochain, non sans avoir écouté les discours manipulatoires et démagogues de nos chers amis politiciens, qui vont nous expliquer qu'il faut leur faire confiance pour nous sortir de la crise dans laquelle ils nous ont mis...Ils sont gentil..Vous êtes gentils...J'aime bien les gens gentils, mais là dedans, je crois qu'une partie de ces gentils sont de bon couillons. Des couillons oui, des couillons ! Ça fait mal au cul qu'on vous traite de couillon, non ? On est même prêt a défendre ce système esclavagiste, dont l'acceptation est absolument absurde, plutôt que d'admettre qu'on se fait bien avoir, qu'on est de bons couillons !

Oui si on vote pour tel ou pour tel, ça va changer les choses...Mon cul ! Être institutionnaliste aujourd’hui, croire a la possibilité de quelconques bienfaits issus des institutions existantes qui nous gouvernent, c'est être un bon couillon, ou une bonne couillonne.

Couillon, couillonne, le système a besoin de vous pour que vous semiez sa crédibilité à des masses d'esclaves dont vous êtes les kapos. Militants, sympathisants, votant, vous serez les portes voix de la soumission du peuple à une minorité de privilégié !

Là ou c'est vraiment absurde et stupide d'être couillon comme vous, c'est que de toute façon, ce système, ces institutions vont très bientôt s'écrouler grâce au narcissisme et à la cupidité de ses dirigeants. Si l'homme ne fait pas le travail lui même, c'est la planète qui le fera..Le mieux serait que l'homme fasse la révolution avant que ça soit la planète, je vous assure, ça sera bien moins pire comme ça...

Ce qui est sure, c'est que ce système est fini, ce cycle de domination bourgeoise né avec les révolutions industrielles du 19e siècle touche à sa fin, vous n'y pouvez plus rien maintenant. Vous pouvez continuer à aller voter comme des couillons, ou tenter de sauver votre peau et celle des générations futures en changeant radicalement la façon dont le monde marche. Vous avez le choix en réalité, vous n'êtes pas obligé d'être des couillons malgré ce qu'on vous dit. Le rapport de force est en faveur du peuple, malgré ce qu'on vous dit. La majorité miséreuse est de loin majoritaire, pourquoi dans une soit disant "démocratie", les intérêts d'une majorité ne sont pas défendus ? Pourquoi ? Parce que vous êtes des couillons qui vont allés voter sans trop se poser de question sur la manière dont on les manipule au profit d'une minorité privilégiée régnante.

En y réfléchissant un peu, le premier parti de France, ce sont les abstentionnistes ! Ceux qui ne croient pas en ce système sont majoritaires. Et oui les couillons qui allés voter, vous n'êtes pas la majorité !

Un jour les consciences s'éveilleront, j'en ai l'espoir, j'espère que ce jour n'arrivera pas trop tard. C'est sure que si on attend que les catastrophes arrivent, il sera trop tard. J'ai pas envie d'y gouter aux catastrophes, et certainement pas à cause d'une bande de couillons qui vont aller voter pour si ou pour ça, bercés par l'illusion d'avoir le choix de quelque chose, alors que quoi qu'ils votent, leur esclavage restera similaire et la situation continuera à se dégrader pour eux et pour la planète.

Tout ce que je vous souhaite, c'est une découillonnisation rapide, tout le monde en a besoin, vous moi et les autres. Aller au boulot !


 

 

Repost 0
Published by GUSTAVSON's BLOG - dans Politique
commenter cet article

Présentation

  • : Gustavson 's Blog
  • Gustavson 's Blog
  • : Le Gustavson 's Blog, c'est la vision de Gustavson, auteur-compositeur, sur le monde qui nous entoure. Articles, chansons militanto graveleuses et bien plus encore voilà ce qui vous attend sur ce portail. Chaque jour des nouveautés et des impressions à chaud sur l'actualité de notre beau monde égalitariste... Revendicateur, contradicteur, héros de l'absurde ou simple curieux, soyez les bienvenus !
  • Contact

Recherche